Des labels pour les vacances

Publié le 15 juin 2009 - Mis à jour le 16 novembre 2009

A la mer

Les côtes et leurs océans restent fragiles et il est de la responsabilité de chacun de les préserver ! En attendant, suivez la couleur des pavillons pour connaître la qualité des eaux de baignade.

Label Pavillon bleu

Créé par l’Office français de la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe, en 1985, il récompense et valorise chaque année les communes et les ports de plaisance, qui mènent de façon permanente une politique de recherche et d’application durable en faveur d’un environnement de qualité. Principaux critères pris en compte : non seulement la qualité des eaux elle-même, mais aussi l’information du public, la gestion des déchets ou encore les efforts en matière de préservation des ressources naturelles environnantes. Pour 2008, il a été accordé à 242 plages réparties sur 78 communes.

Pour en savoir plus
www.pavillonbleu.org

Pavillons noirs de la Fondation Surfriders

Actuellement, la réglementation appliquée concernant la qualité des eaux de baignade est une directive de 1976. En 2006, une nouvelle directive européenne sur les eaux de baignade a été adoptée afin de remplacer l’ancienne, mais elle ne sera applicable qu’en 2015. Anticipant sur ces nouvelles obligations, Surfrider Foundation révèle que 131 plages françaises actuellement autorisées à la baignade seraient fermées si la nouvelle directive était appliquée dès maintenant. En attendant, l’association reste vigilante sur le terrain et a développé un réseau de permanents, les Gardiens de la côte, chargés de collecter des informations sur la question. Elle multiplie aussi les initiatives afin d’inciter le public à s’impliquer dans diverses actions de nettoyage.

Pour en savoir plus
www.surfrider-europe.org/

Rivage Propre dans le Calvados

Depuis 1997, le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement « vallée de l’Orne » coordonne l’opération « Rivage Propre », initiée par le Conseil Général du Calvados. Cette campagne de sensibilisation au problème des macrodéchets s’adresse aux scolaires (animations en classe, découverte d’un site littoral, chantiers de nettoyage comme support d’échantillonnages et de réflexion, concours d’affiches de sensibilisation, reportages vidéo…), aux associations (incitation à l’organisation de chantiers de nettoyage, constitution d’un matériel de chantier…) et au grand public (diffusion d’une brochure de sensibilisation auprès des habitants et des touristes, diffusion des affiches primées lors du concours des établissements scolaires).

Pour en savoir plus
www.cpievdo.fr

Campagne SOS - Mer Propre

Depuis plusieurs années maintenant, la Fondation Nicolas Hulot tente d’éduquer un large public au respect de l’environnement marin. Comment ? En incitant les collectivités locales, les ports, les fédérations sportives, les associations, les musées, les aquariums, les espaces naturels, les professionnels de la mer ou les industriels à informer et diffuser le message de civisme de la campagne « SOS Mer propre ».

Pour en savoir plus
www.fnh.org/sos_mp

Et le sable ?

Actuellement, il n’existe pas de normes sanitaires pour le sable des plages. Sa qualité dépend du nombre de vacanciers, de la nature et la taille des grains de sable, des marées… En respectant certaines consignes simples, vous pourrez contribuer à maintenir la propreté de la plage :

  • Utilisez une serviette pour vous allonger sur le sable
  • Si possible, rincez-vous sous les douches mises à votre disposition sur la plupart des plages
  • Utilisez aussi les sanitaires disposés aux abords des plages
  • Ne jetez rien en dehors des poubelles et n’enterrez pas non plus vos déchets
  • Laissez votre chien à la maison : les plages sont le plus souvent interdites aux animaux pendant la saison balnéaire, du moins pendant une grande partie de la journée
  • Signalez toute présence de déchets dangereux (seringues, bouteilles en verre…) au poste de secours ou à la mairie
  • Lavez régulièrement vos serviettes et vêtements de bain
  • En cas de contact avec des boulettes de résidus pétroliers sur la plage, nettoyez votre peau avec de l’huile alimentaire ou de la lotion solaire (n’utilisez pas d’essence ou de solvant).

A la montagne aussi...

De nombreuses stations de ski ont signé la charte de développement durable, lancée en 2008 par l’Association nationale des maires des stations de montagne (charte disponible sur www.anmsm.fr) en partenariat avec l’Ademe et l’association Mountain Riders. Un label écologique a été créé pour les stations alpines d’Europe, Alpine Pearls. Ces stations se sont engagées à mieux gérer l’eau et l’énergie, promouvoir le recyclage, les énergies nouvelles, la construction écologique… Au total, on leur laisse dix ans pour y parvenir. Après, elles seront récompensées pour leurs efforts par le label Écostation.

Cet article est issu du livre de Safia Amor et Olivier Carton, Le guide des parents bio à l'école, à la maison et en vacances, paru en 2009 aux Editions Eyrolles.

Safia Amor et Olivier Carton
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !