Des vacances au vert

Publié le 8 décembre 2008 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Et si vous wwoofiez pendant vos prochaines vacances ? Cette nouvelle façon de voyager équitable attire de plus en plus d'aficionados attirés par la démarche. Mais que cache ce terme un peu étrange ?

Des vacances au vert

C’est l’acronyme de "Worldwide opportunities on organic farms", en français "des opportunités internationales dans les fermes bio". Le concept permet aux professionnels de la filière de faire découvrir leur activité et leur passion à des voyageurs. En échange d’aide aux activités quotidiennes de la ferme, les invités profitent du gîte et du couvert tout en s’imprégnant des us et coutumes locales.

Même s’il était destiné au départ aux étudiants, le concept séduit. Maintenant toute la famille peut, le temps des vacances partir vivre à la ferme et ré-apprendre les travaux de la terre.

Pratiqué essentiellement dans les pays anglo-saxons, le wwoofing se développe aussi en France où le réseau s’étoffe. Pour découvrir les lieux qui participent au projet, il suffit d’adhérer à l’association, moyennant une vingtaine d’euros. Les membres reçoivent un guide qui recense tous les participants. Ne reste plus qu’à faire son choix en fonction de ses envies.

Séjourner dans une ferme, dans un élevage, chez un particulier qui a un grand jardin, tout est possible que ce soit à côté de chez soi ou à l’autre bout du monde. Attention toutefois à bien préparer son séjour avec l’hôte choisi pour éviter les quelques expériences de participants qui ont servi de main d’œuvre gratuite.

Envie de tenter l’aventure ? Toutes les infos sur www.wwoof.fr.

Marie Bayce
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !