Du thon par tous les moyens

Publié le 10 septembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Pour pouvoir accéder aux stocks de thon rouge présents au large de la Libye, plusieurs thoniers français se sont vus rebaptisés sous une étiquette libyenne.

La pêche au thon rouge se fait de plus en plus dure pour les thoniers français, tunisiens, italiens et turcs. La Libye, elle, n’a pas ce souci puisque ses stocks de poissons sont très riches. Riches à tel point que certains thoniers français, par exemple, n’hésitent pas à changer de nom pour rentrer dans les eaux territoriales libyennes et ainsi se fournir en thon rouge.

C’est le cas du Ras Eten, thonier libyen amarré dans le port de Marseille, qui était encore récemment baptisé  Marcal II et portait le pavillon français. Ce changement d’étiquette permet donc aux thoniers français de venir pêcher au large de la Libye. Cette pratique inquiète beaucoup les organisations écologiques à l’heure où le thon rouge est une espèce très menacée.

F.M.
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !