Ecologie urbaine, écologie pour tous

Publié le 1 octobre 2009 - Mis à jour le 11 septembre 2015

Alliant urbanisme et écologie, les projets d’écologie urbaine cherchent à transformer les villes du XXème  siècle en villes durables. La priorité est bien sûr l’écologie, mais cette nécessité s’intègre dans un cadre plus large de bien-être urbain.  

Ecologie urbaine, écologie pour tous
Ecologie urbaine, écologie pour tous

L’écologie urbaine n’est pas une politique comme les autres, car elle a une ambition sociale forte. Aux inégalités sociales contre lesquelles il faut lutter s’ajoutent les inégalités écologiques, qui vont souvent de pair : les quartiers les plus chics sont généralement les mieux lotis en matière écologique. A l’inverse, il n’est pas rare que des grands axes routiers coupent les quartiers les moins favorisés, avec toutes les conséquences que cela peut avoir (pollution, bruit, stress, …).

Alors que faire ? La réponse n’est pas simple. Chacun rêve de vivre en ville à la campagne, mais appliqué à la réalité, cela n’amène qu’à une périurbanisation croissante qui étire et éclate les villes au détriment de la campagne sans résoudre les problèmes. Au contraire, l’étalement des villes est la hantise des écologistes urbains car elle implique un besoin croissant de transport et si la couverture offerte par les réseaux de transports en commun est insuffisante ou ne répond pas à la demande, c’est autant de voitures de plus qui circulent.

Les transports en commun sont au centre des attentions car ils sont le trait  d’union entre le bien-être individuel et collectif. Leur organisation effective permet de concilier mobilité et réduction de la pollution. Cela laisse la place à des initiatives écologiques mais aussi économiques, qui dynamisent la ville et ses différents quartiers. C’est par ce biais que l’écologie urbaine peut devenir une réalité. En effet, les projets ponctuels ou localisés ne sont pas des réponses satisfaisantes.

L’exemple des éco-quartiers est une bonne illustration de la nécessité d’avoir une vision globale de la politique urbaine de la ville. En effet, ces derniers représentent, bien qu’ils aient été dans l’ensemble bien intégrés aux villes dont ils font partie, des niches de verdure et de calme dans la jungle urbaine. Ils restent un monde à part, écologiquement vertueux, alors que le reste de la ville ne suit pas toujours.

Tout en reconnaissant les enseignements essentiels qu’ont apportés les éco-quartiers sur l’art et la manière de mettre l’écologie au cœur des projets d’aménagement à l’échelle d’un quartier, l’écologie urbaine vise donc directement l’échelle de la ville. Il s’agit de rendre plus vert et plus agréable le cadre de vie général de l’ensemble de la population.

Claire Sejournet
Articles du dossier Economie humaine
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte