Festival Planète Honnête, du 24 au 26 juin 2011

Publié le 3 mai 2011 - Mis à jour le 15 novembre 2012

L’Association Planète Honnête présente du vendredi 24 au dimanche 26 juin 2011, la troisième édition du Festival International du Documentaire et Rencontres sur la Biodiversité et les Peuples Premiers, à Cadenet (Vaucluse).

Festival Planète Honnête, du 24 au 26 juin 2011

L’Association Planète Honnête présente du vendredi 24 au dimanche 26 juin 2011, la troisième édition du Festival International du Documentaire et Rencontres sur la Biodiversité et les Peuples Premiers, à Cadenet (Vaucluse).

Cette édition, comme celle des années précédentes, se tiendra sur le site naturel et exceptionnel des Gardis, qui surplombe les hauteurs de Cadenet dans le Vaucluse (84). Des espaces intérieurs sereins et des extérieurs provençaux accueillent projections, conférences et exposition. 1 800 festivaliers ont participé à la première édition, plus de 2 500 à la deuxième. S’ils sont plus nombreux encore cette année, notre objectif - favoriser une large prise de conscience du public sur le futur environnemental et sociétal de notre planète - sera atteint.

L’édition 2011 a pour thème : l'éco-féminin : l'espoir pour notre Terre !

Planète Honnête proposera :

  • Une programmation de films documentaires

Avec un film en avant-première et un invité surprise en ouverture du Festival. Au cours du Festival, une quinzaine de films seront présentés, dont certains en exclusivité. Cette programmation dépasse, bien entendu, la thématique du Festival, afin de proposer aux spectateurs une vision large du respect de la planète, de la biodiversité et des Peuples Premiers.

  • Un cycle de conférences, les éco-rencontres

Articulé sur 3 jours de conférences en présence d’intervenants de renom. Vandana Shiva, Véronique Jannot, Géraldine Le Roux, Dr Fatma Bouvet de la Maisonneuve, Sylvie Simon, Patrice Van Eersel s’adresseront aux festivaliers et répondront à leurs questions.

  • Les films documentaires

La programmation est en cours. Voir la listes des films retenus

Evénement exceptionnel
DAKINIS, LE FÉMININ DE LA SAGESSE, documentaire de Véronique Jannot, projeté et
suivi d’un débat en présence de la réalisatrice.
Etymologiquement, « Dakinis » signifie « celles qui dansent dans l’espace ». Ce mot désigne à la fois les anges féminins de la culture tibétaine mais aussi les femmes des lamas. La comédienne Véronique Jannot est partie à la rencontre de ces dernières au Népal et dans l’Etat indien du Sikkim. Elles lui expliquent en quoi consiste leur rôle
dans la société. Leur seul souci est de soulager la souffrance d’autrui. Elles ont pour armes la foi, l’amour et la compassion…

  • Un cycle de conférences : les éco-rencontres

Nous désirons, à travers le cycle de conférences « L'éco-féminin : l’espoir pour notre terre ! » ouvrir un espace de réflexion, où l’on abandonne le mode de pensée dualiste et antagoniste qui nous conduit à opposer masculin-féminin, humain-nature, raison-émotion, pour élargir la pensée à des paradigmes globaux.

Nous interrogerons la voie médiane où féminin et masculin s’allient dans une lucidité humaniste et éclairée pour mettre en résonance avec le vivant, leurs intelligences et leurs qualités respectives. Un espace où le féminin tempère les excès du masculin, où yin et yang s’harmonisent, chez la femme comme chez l’homme, afin de modérer les aspects prédateurs et destructeurs du masculin et vivifier les émergences créatrices du féminin.

Au lendemain de l’Année internationale de la Biodiversité, 2011 a débuté par un raz de marée et une catastrophe nucléaire sans précédent au Japon, un réveil des peuples au Moyen-Orient, une guerre civile en Libye… Nous en faut-il plus pour décider de penser et d’agir en conscience, pour ancrer un monde éco-féminin et solidaire : un monde qui sauvegarde la vie sous toutes ses formes et préserve notre terre, notamment à travers ce sens du sacré, trop souvent oublié en Occident, mais que les Peuples Premiers nous transmettent depuis toujours ?

  • Trois grands cycles de conférences déclinent le thème :

VENDREDI 24 JUIN : « DE L’OPPRESSION A L’EXPRESSION DU FEMININ »

« Vie professionnelle : le déséquilibre masculin-féminin, constats et solutions » par Fatma Bouvet de la Maisonneuve, psychiatre, addictologue, conférencière.
Parallèlement à son activité clinique et grâce à un DESS de marketing, elle occupe des postes dans l'industrie pharmaceutique pendant douze ans. Aujourd'hui, elle se consacre entièrement à la clinique et s'intéresse tout particulièrement à la souffrance des femmes au travail et est responsable de la consultation d’alcoologie pour femmes à l’hôpital Sainte-Anne à Paris. Auteure, chez Odile Jacob, de Les femmes face à l’alcool. Résister et s’en sortir et de Le choix des femmes.

« L’autodétermination des femmes aborigènes » par Géraldine LE ROUX, ethnologue et commissaire d’exposition
Chercheure en sciences sociales, spécialisée dans l'étude des arts contemporains du Pacifique et des intermédiaires culturels, Géraldine Le Roux a monté plusieurs expositions en France et à l'étranger et est régulièrement invitée à participer à des séminaires de recherche et à des conférences grand public. Elle est chercheure associée à l'ESCoM, membre de l'équipe 'Anthropologie de la perception' (LAS/CNRS/Collège de France) et Maitre de conférence.

Débat à l’issue de la projection du film « Dakinis, le féminin de la sagesse » en présence de Véronique Jannot, sa réalisatrice.
Comédienne, chanteuse et réalisatrice, Véronique Jannot rencontre le bouddhisme qui la conduit à publier chez Michel Lafon en 2006 Trouver le chemin (300.000 ex). Elle a écrit et réalisé Dakinis, le féminin de la sagesse où elle donne la parole à des femmes d’exception rencontrées là où vit le peuple tibétain en exil. Une partie des bénéfices du DVD est reversée à l’association Graines d’Avenir que Véronique Jannot a fondée pour éduquer, dans leur culture, les enfants tibétains en exil.

SAMEDI 25 JUIN : « LE FEMININ A L’OEUVRE POUR LA PLANETE »

« Le féminin et l’écologie au coeur de nos actions pour la Planète » par Vandana SHIVA (écologiste, philosophe des sciences, physicienne – Inde)
Pionnière de l'agriculture écologique, elle reçoit en 1993 le Prix Goldman considéré comme le Nobel de l'environnement et en 2010 le Prix alternatif pour la Paix. A travers sa Fondation Navdanya, elle agit en faveur de la biodiversité et de la diversité culturelle. Elle oeuvre pour la souveraineté alimentaire et l'autonomisation des
fermiers, en Inde et dans le monde. Elle dénonce les OGM et développe l'agroécologie, notamment à travers la distribution de semences originelles aux paysans Indiens. Elle favorise la professionnalisation des femmes et a créé "l'Université des Grand-Mères".

DIMANCHE 26 JUIN : LE FEMININ-MASCULIN : AGIR ENSEMBLE POUR PLUS DE CONSCIENCE

« Lâcher ses peurs » par Sylvie Simon, journaliste d’investigation, écrivain, auteur de 2012, le rendez-vous – De la
Crise à l’avènement d’un nouveau monde.
Sylvie Simon est écrivain et journaliste. Depuis quelques années, elle combat les idées reçues en explorant divers domaines de la science, et consacre la plus grande partie de son activité à militer contre la désinformation en matière de santé et d’écologie, sujets de brûlante actualité. Elle a déjà publié plusieurs essais sur des scandales (sang contaminé, vaches folles, amiante, hormones de croissance, vaccins, etc.). A travers de nombreuses conférences, en France et à l’étranger, elle souhaite réveiller la conscience endormie par le matraquage médiatique, et nous invite à réfléchir, à être responsables de nos décisions en parfaite connaissance de cause, et à réviser entièrement nos valeurs et notre système de pensée.

« Grandir en humanité » par Patrice VAN EERSEL, journaliste, reporter, écrivain.
La curiosité inlassable du rédacteur en chef du magazine Clés (ex-Nouvelles Clés) le pousse sans cesse aux frontières de la connaissance. En témoignent ses livres sur la naissance : Mettre au monde ; sur la mort : Réapprivoiser la mort ; à propos des "Dialogues avec l'Ange" : La Source Blanche ; sur les dauphins : Le Cinquième Rêve ; sur l’espèce humaine et son évolution : Du pithécanthrope au karatéka ; le dernier en date : Donner du sens à sa vie.

  • Le Festival Planète Honnête c’est aussi : une exposition d’arts plastiques

Un(e) ou deux artistes seront à l’honneur durant toute la durée du Festival. Les oeuvres seront exposées dans les jardins du site et totalement intégrées à la nature.
Les “plus“ du Festival : Planète Honnête propose : des rencontres musicales, une restauration et un bar bio, des produits de l’artisanat et du commerce équitable, une librairie…

Infos pratiques :
Festival Planète Honnête, les 24 et 25 juin de 10 h à 23h30 et le 26 juin de 10 h à 21 h, à Cadenet
(Vaucluse).
Parkings dans le centre de la commune (à l’église de Cadenet), avec navettes gratuites d’accès au site du festival.

Tarifs : cette année, une participation sera demandée sous forme d'adhésion à l’association Planète Honnête, afin de soutenir le festival : 20 € par personne, 30 € pour deux, gratuit pour les moins de 18 ans. Cette adhésion donne droit à l’accès pendant les trois jours au site du festival : films en avant-première, éco-conférences inédites, concerts, expositions, et à toutes ses activités pendant l'année.

Plus d'infos sur planetehonnete.org

Stéphanie Jarroux
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !