La fédération française de diététique devient Natexbio

Publié le 6 juillet 2012 - Mis à jour le 25 novembre 2012

Parce qu'elle ne correspondait plus à la réalité, la fédération française de diététique a décidé de changer de nom. Depuis quelques semaines il faut l'appeler Natexbio.

La fédération française de diététique devient Natexbio
La fédération française de diététique devient Natexbio

La fédération française de diététique est née il y a 50 ans, créée par un poignée de pionniers qui produisaient naturel. Aujourd'hui elle regroupe trois syndicats professionnels qui traduisent trois types de métiers : Synabio (fabricants de produits bio, alimentaires, cosmétiques, produits ménagers), Synadis (distributeurs de produits bio) et Synadiet (fabricants de compléments alimentaires).

Promoteter des produits naturels et bio, elle décide récemment de changer de nom et de s'appeler Natexbio qui correspond mieux à la réalité de ses adhérents et de ses objectifs. Ces derniers sont de promouvoir le bio sous toutes ses formes et de créer les conditions pour que ce secteur, qui emploie 20.000 personnes en France et génère 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires (dont 4 milliards pour le seul bio), continue à croître.

Natexbio organise notamment Natexpo
Natexbio organise tous les deux ans le salon professionnel Natexpo (le prochain aura lieu les 20, 21, 22 octobre 2013 à Villepinte), et entre deux éditions de ce dernier, des rencontres dans les régions avec les acteurs des filières concernées par le bio et les produits naturels.

"Un des axes forts de l'action de Natexbio et de nos syndicats est la formation, explique Francis Valluet, délégué général de Natexbio. Par exemple dans la distribution, les magasins ont des difficultés à trouver des conseillers clientèle qui connaissent le secteur et les produits bio. Imaginez aussi que dans le cursus des études de diététicienne il n'y a pas un seul module consacré au bio !"

Aujourd'hui 2% à 3% de la consommation alimentaire est bio en France. L'objectif de Natexbio est évidemment de faire progresser encore cette proportion, qui pour certains aliments comme les oeufs, est déjà très significative (10%).

Pierre Albert Ruquier
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !