Le GIEC en travail

Publié le 13 novembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Portés par leur récent prix Nobel de la Paix, partagé avec Al Gore, les membres du GIEC se sont réunis hier à Valence en Espagne pour rédiger leur rapport de synthèse sur le changement climatique.

Ce résumé qui doit être rendu public samedi en présence du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, regroupera les trois rapports publiés depuis mars par le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’évolution du Climat), sur les causes du réchauffement, ses conséquences et les solutions pour en atténuer les effets.

Bien qu’il ne puisse avoir aucune valeur décisionnaire, cette synthèse servira de base de travail pour la conférence des Nations Unies de Bali, qui doit réfléchir à partir de décembre 2007, aux suites à donner au Protocole de Kyoto, qui expire en 2012.

L'enjeu de cette conférence est également de convaincre les pays développés qui ont rejeté Kyoto (Etats-Unis, Australie…) et les pays émergents les plus pollueurs (Chine, Inde…) d’adhérer à des objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre à partir de 2012, et de participer à un marché mondial d’échanges de quotas de CO2.

Dans le courant de l’année, le GIEC a conclu à une augmentation probable de la température du globe de 1,8 à 4 °C d’ici à 2100, a mis en évidence la responsabilité humaine dans ce phénomène, chiffrant à 3 % du PIB mondial le coût de l’atténuation du réchauffement.

Matthias Lebrun
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par hedhdjd le 16 septembre 2009 à 14h51
AAAAA

Pourquoi vous ne parler pas dela première conférence du GIEC à Kyoto ???!!!!

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !