Michael Reynolds ou le concept de maison recyclée

Publié le 6 septembre 2011 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Tous les architectes ne peuvent pas se targuer d’avoir été à l’origine d’un mouvement architectural. Michael Reynolds a la chance de faire partie de ce petit groupe d’initiés, avec un concept original : les maisons recyclées. Explications…

Michael Reynolds ou le concept de maison recyclée
Michael Reynolds ou le concept de maison recyclée

Déjà dans les années 1970, certains s’inquiétaient de la quantité de déchets qui étaient produits chaque année en Occident. Michael Reynolds, architecte sensible aux arguments des hippies qui prônaient un retour à la terre, commença alors à développer le concept de maison EarthShip. Le principe est simple : utiliser ce que l’on trouve dans les poubelles pour construire des maisons écologiques à moindre coût.

L’ambition de Michael Reynolds allait plus loin que faire simplement des maisons à partir de matériaux jetés par la société de consommation. Il voulait que ses habitations soient totalement autonomes. D’où une attention particulière à des principes bien connus des éco-constructeurs contemporains : orientation plein Sud, système de récupération et d’épuration des eaux de pluies, installation de moyen de production d’énergie (panneaux solaires, éolienne, …), mais aussi toilettes sèches et systèmes de traitement des déchets pour éviter le raccordement au système local d’égout.

Si tous les matériaux sont bienvenus et utiles (canettes de bière, bouteilles en verre, plastique, bois…), le pneu est sans aucun doute le matériau roi des EarthShip. Cauchemar des écologistes, les pneus, remplis de sable et empilés deviennent des murs solides et de grande performance isolante, tant acoustique que thermique. Sur ces murs porteurs est ensuite apposée la charpente qui soutiendra les panneaux solaires et les grandes verrières. Celles-ci sont très importantes car elles servent en même temps de serre pour les plantes chargées de purifier l’eau de pluie. Les EarthShip n’ont en effet pas d’eau courante. Michael Reynolds et ceux qui, à sa suite, ont contruit des maisons recyclées ont mis au point des centaines d’autres astuces pour rendre ces maisons pratiques et agréables à vivre.

Les Earthship sont bien sûr loin de faire l’unanimité. Chez les écologistes, la fracture est nette entre ceux qui y voient des maisons écologiques à l’avenir prometteur et ceux qui refusent de les considérer comme des éco-constructions, puisqu’elles ne sont pas bâties avec des éco-matériaux. Le débat reste ouvert.

Au-delà, les autorités ne sont pas forcément compréhensives. D’une manière générale, l’absence de réglementation spécifique pour ce type de construction freine son développement. En France, il peut être assez difficile d’obtenir un permis de construire pour un tel projet, principalement car les municipalités manquent d’information.

Malgré tout, on compterait déjà un petit millier de maisons recyclées à travers le monde. 30 ans après que Michael Reynolds ait commencé à travailler sur le concept, on peut considérer qu’il a réussi son pari. Une success story qui valait bien un film : Garbage Warrior, sorti en 2007, retrace le parcours de ce Géotrouvetout de l’architecture. Initiateur d’un mouvement et héros d’un film, décidément, Michael Reynolds n’est pas un architecte comme les autres.

Claire sejournet
Articles du dossier Economie humaine
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !