Présidentielles 2012 : l’appel du 8 mars des Vertes de rage

Publié le 7 mars 2012 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Résistez, affirmez, exigez que l’écologie participe au débat !

Présidentielles 2012 : l’appel du 8 mars des Vertes de rage

Notre société mécaniste, fragmentée, inégalitaire, prédatrice pour les êtres humains et les ressources naturelles et toxique pour tous n’est pas celle que nous souhaitons pour nos enfants, pour nos familles, pour tous ceux qui en subissent les conséquences, ici comme ailleurs dans le monde, car elle est déconnectée des stratégies élémentaires de la vie : coopération, interdépendance, unité et stabilité, créativité et adaptation.

Le modèle économique qui la sous-tend, envahi par une finance toxique, est un broyeur déchiqueteur pour le monde vivant, à commencer par les hommes et les femmes. Aujourd’hui les copeaux s’enflamment et le monde prend feu de toute part.

Nous pensons que les candidats de la campagne aux présidentielles 2012 sont irresponsables lorsqu’ils n’abordent pas l’écologie ni dans leurs discours, ni dans leurs actes.
L’écologie n’est pas seulement une «discipline» politique et scientifique : il s’agit de préserver les conditions élémentaires de la vie !

Nous pensons que les générations politiques actuelles font preuve d’une véritable déconnexion avec le monde réel quand elles méprisent à la fois le cycle de la vie et l’origine des matières premières qui fondent l’économie ainsi que l'impact de leur raréfaction future pour les générations à venir. 
Ignorer les questions d’écologie revient à faire de la politique les yeux bandés et les oreilles bouchées. Bref, une politique de vieillard égotique cramponné à son pouvoir comme à un déambulateur.

Au nom du principe de réalité,

  • Nous les Vertes de rage souhaitons rappeler aux candidats que l’écologie n’est ni une lubie ni un luxe mais une impérative nécessité pour aller de l’avant : les valeurs qui la sous-tendent peuvent, elles seules, changer le monde en misant sur la re-localisation, la sobriété énergétique, les énergies renouvelables et l’abandon du nucléaire -péril majeur et gouffre financier insoutenable-, une économie sociale et humaine fondée sur les ressources réelles, -eau, sols, soleil, forêts, air…-.

  • Nous les Vertes de rage revendiquons d’autres valeurs que celle du progrès matérialiste : nous exigeons des politiques audacieuses pour inventer et construire les filières industrielles de demain, basées sur les green technologies et les énergies renouvelables, la coopération et la collaboration, ..., filières dont nous avons besoin pour surmonter les crises actuelles et lancer la 3ème révolution industrielle, écologique et durable qui créera des milliers d’emplois.

  • Nous les Vertes de rage savons, et vous aussi, que les plus défavorisés sont aussi ceux qui subissent de plein fouet les conséquences dramatiques de nos pollutions, et qu’ils sont les premières victimes de la précarité énergétique. Pollutions et inégalités sociales s'additionnent pour faire supporter une «double peine» aux plus démunis.

  • Nous les Vertes de rage, revendiquons des politiques misant sur les liens humains, non plus seulement sur les biens, et sur une revalorisation des places des femmes dans la société.

  • Nous les Vertes de rage revendiquons la prise de conscience de notre unité fondamentale avec le monde vivant, -donc réel- et ses valeurs d’équilibre et de stabilité, et en appelons à d’autres modes de pensée que la science mécaniste et réductionniste pour décrypter les enjeux de notre juste place dans le monde vivant car nous savons que la dégradation de nos milieux de vie menace notre équilibre physique, physiologique, psychique, émotionnel et met en péril l’Humanité entière.

  • Nous, les Vertes de rage, n’acceptons plus cette société polluante, inégalitaire, aveugle et sourde à l’égard des enjeux environnementaux où les ambitions des femmes sont encore déçues, leur ascension sociale en panne et où elles sont encore si mal représentées dans les instances dirigeantes. Nous construisons et appelons à une société «autre», plus juste, plus consciente des enjeux écologiques.

Nous avons reçu un patrimoine écologique, social et démocratique dont nous ne sommes que les légataires, non les propriétaires. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour réaliser notre devoir : le transmettre.

  • Nous les Vertes de rage, nous engageons à participer à la création urgente de ces nouvelles bases, et à valoriser celles et ceux qui, un peu partout, ont commencé à inventer ce monde nouveau. Il n’est plus l’heure de se demander si un autre monde est possible : TOUT A DEJA COMMENCE, et ne demande qu’à être relayé et amplifié par le politique … 



Tout ceci serait ridicule si ce n’était dramatique. Les victimes collatérales de vos jeux virtuels sont bien réelles, ce sont des hommes, des femmes, mais aussi la planète Terre, socle de toute vie, de toute économie, de toute société. Vous nous condamnez à un suicide auquel nous ne consentons pas.

Aussi, nous Vertes de rage, nous appelons à entrer en résistance.
Déjà, dans la terre, dans nos maisons, dans nos économies, les résistants sont là :

  • Ces agriculteurs locaux qui résistent contre une forme d’agriculture devenue l’industrie la plus toxique de la planète.
  • Ces femmes qui tournent le dos à la surconsommation, et choisissent le bio malgré les fins de mois difficiles, parce qu’elles ont conscience que l’avenir de leurs enfants et de tous les enfants de la terre est entre leurs mains !
  • Ces chefs d’entreprise qui s’engagent sur la voie du produire autrement contre la délocalisation,  dans une économie circulaire, moins carbonée, en partageant les responsabilités selon les valeurs de l’économie sociale et solidaire. Produire non pas « toujours plus » mais « mieux », Mieux socialement, mieux économiquement, mieux équitablement !

Il n’y aura pas de liberté d’égalité de fraternité si nos écosystèmes s’écroulent sous nos pieds. Il n’y aura pas de liberté, d’égalité, de fraternité, si nos démocraties sont livrées au pouvoir financier. Partout, l’insurrection de la société civile est en marche dans la résistance aux schémas de l’argent ROI !

Nous nous joignons à tous ces résistant-e-s pour faire entendre notre rage au monde politique.

Nous les Vertes de rage sommes en résistance contre :

  • La guerre menée par la Finance contre les peuples.
  • La guerre que mènent ceux qui dévient l’Europe de son projet initial, fédérateur et pacificateur. 
  • La guerre sociale dont les morts et les blessés sont les chômeurs, les précaires, les invalidés du travail, les étudiants et les jeunes à l’avenir de plus en plus compromis, les enfants parqués dans des salles de classe, où jour après jour, de valeureux enseignants en sont réduits à mordre un peu plus la poussière… bien loin du projet éducatif républicain de notre pays.
  • La guerre d’un monde où les pollutions – de notre air, de notre eau, de nos sols, de notre alimentation - constituent la peste des temps modernes.

Mais disons-le, en France, dans tous les secteurs de la société, les résistant-e-s sont là, nous sommes là et nous voterons !

«Vertes de rage» est un collectif initié par des professionnelles de l’écologie engagées depuis plus d’une dizaine d’années dans leurs métiers pour revendiquer les valeurs communes de l’écologie et des femmes. Il a été créé à l’initiative de Nelly Bonnefous, Odile Chabrillac, Isabelle Delannoy, Pascale d’Erm, Anne Ghesquière, Laure Noualhat et Laurence Mermet.
Journalistes, chef d’entreprise, productrice, chargée de com’, dirigeante d’association, auteurs..., elles sont avant tout femme, sœur, fille, mère, épouse. En somme, « être humaine ».

Si vous souhaitez rejoindre l'appel, signez en postant un commentaire sous l'article. Plus nous serons nombreuses, plus notre appel pèsera ! Merci !

Les Vertes de rage
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par kickers le 7 mars 2012 à 12h27
Oui !

Je rejoins l'appel !

Par Gaelle.T le 7 mars 2012 à 13h12
Je porte ce message :-)

Je porte ce message :-)

Par Anne de Bethencourt le 7 mars 2012 à 13h22
Avec tout mon soutien

Je soutiens sincèrement votre appel. Je vois comme vous qu'un nouveau monde est en marche, et que notre responsabilité en tant que femme, en tant qu'ecologiste, en tant qu'humaniste, en tant qu'entrepreneure et salariée est d'y contribuer. Je m'y engage avec force.

Par mudguevart le 7 mars 2012 à 13h44
Et rouge de colère

tout est dit, rien à ajouter. Si ce n'est qu'on continue

Par Steph 68 le 7 mars 2012 à 13h46
Soutiens

J'adhère complètement !

Par Mumu74 le 7 mars 2012 à 13h49
soutien

Je soutien à fond cette démarche et cet état d'esprit ! Je me sens responsable, j'agis à mon échelle. Il est temps que les politiques fassent de même !

Par camille le 7 mars 2012 à 14h02
Je soutiens

A 100% ce texte. Mais pitié, ne nous refaites pas Nicolas Hulot en 2007, qui a au final été une catastrophe pour les écologistes. Nous avons un parti écologiste, une candidate, qui partagent les valeurs de cet appel. Alors, entrez en campagne et faites en sorte que les écologistes soient plus entendus.

Par audette le 7 mars 2012 à 14h02
Merci les vertes de rage!

Je partage votre appel.
Est-ce que vous disqualifiez les candidates écologistes, 2 femmes... Eva Joly, et Corinne Lepage qui semble assez offensive et déterminée à être entendue?
Merci

Par sandrine le 7 mars 2012 à 14h08
l'écologie n'est pas une option

C'est clair ...pourquoi aller voter si l'écologie n'est pas l'enjeu

Par Dame de lotus le 7 mars 2012 à 14h11
Je soutiens

Je soutiens cet appel

Par zef le 7 mars 2012 à 14h14
07/03/2012

Nous voterons ? Pour qui ? ça je n'en sais rien, je suis même tellement écoeurée, que c'est la première fois que j'hésite à y aller ... Ira ? Ira pas ? En tous, l'écologie est en marche ...

Par gégé le 7 mars 2012 à 14h28
Combien d'autres 8 mars?

Combien d'autres 8 mars et d d'appels de femmes faudra-t-il encore avant que le bon sens écologique ne l'emporte enfin sur les intérêts financiers et les égocentrismes pollueurs? Le combat continue et nous y arriverons ... un et jour! Merci pour votre,engagement

Par valerieggg le 7 mars 2012 à 14h38
D'accord avec vous

Je soutiens les positions et je signe l'appel.

Valérie Grandmougin

Par Sophie Chiotti le 7 mars 2012 à 14h51
Vertes citoyennes

les hommes (je parle de ceux qui s'écoutent parler à la télé! pas de tous les hommes!)font la guerre et se font la guerre, guerre des mots, des non actes, des débats sans débat. Aucun sens de l'ouverture et de l'écoute. En effet je suis aussi perdue en ce qui concerne mon vote! courage!

Par julette le 7 mars 2012 à 14h54
Au secours

L'écologie est sortie des écrans radar de cette présidentielle et EELV sont inaudibles! LA CRISE a supplanté les autres thèmes de campagne, mais LA CRISE si elle est financière n'est-elle pas aussi et surtout environnementale ??? Je rejoins votre appel, qui n'est pas loin d'être désespéré !!

Par eraud le 7 mars 2012 à 15h13
femme médecin homéopathe

je suis d'accord sut tout cet appel

Par Herleva le 7 mars 2012 à 15h39
Les débats entre candidats présidentiels

Hier soir débat Nicolas S. et Laurent F. Pas un mot sur les problèmes liés à l'environnement, aucun commentateur ne relance le débat sur ces questions quand à l'animateur idem. Je voulais voter utile au premier tour, je me pose la question du vote écolo et tant pis si nous nous retrouvons comme en 2002.... Messieurs les candidats de gauche faites attention !

Par Herleva le 7 mars 2012 à 15h39
Les débats entre candidats présidentiels

Hier soir débat Nicolas S. et Laurent F. Pas un mot sur les problèmes liés à l'environnement, aucun commentateur ne relance le débat sur ces questions quand à l'animateur idem. Je voulais voter utile au premier tour, je me pose la question du vote écolo et tant pis si nous nous retrouvons comme en 2002.... Messieurs les candidats de gauche faites attention !

Par Esclarmonde le 7 mars 2012 à 15h41
Nous voterons...

Absolument d'accord avec tout ça !
Il me semble logique que ce mouvement soit constitué de femmes, même si nombre d'hommes sont très sensibles à ces problématiques, évidemment. Mais "porteuses de vie", elles font souvent naturellement des choix dans le sens de la préservation de la vie.
Il est plus que regrettable que l'écologie (oh le vilain mot !) ne soit pas le coeur du débat politique, même si nous savons combien, ligotés par leur accords économiques juteux, les hommes politiques ne peuvent pas dévier du chemin qu'ils empruntent depuis des décennies.
Nous voterons, c'est certain...
Mais pour qui ?!

Par adrien le 7 mars 2012 à 16h40
Le vote utile pour l'écologie

Plutôt que de regretter simplement (bien qu'à raison) la disparition des thèmes écolos de la campagne électorale, pourquoi ne pas soutenir le seul parti et la seul candidate à porter ces thèmes ? Certes imparfaitement, certes pas assez souvent, mais c'est la seule à le faire.

Pourquoi une telle absence dans votre texte ?

Par Klm PoivreBlanc le 7 mars 2012 à 17h09
Tout est mini dans notre vie.

Il est temps de se secouer! Le progrès nous appartient.

Par Mamykoko33 le 7 mars 2012 à 17h50
le vert c'est aussi l'espoir !

Décroissance, négaWatt, Vertes de rage, c'est un peu négatif dans les termes ! alors que ces prises de position sont le seul espoir de faire triompher la vie (dont nous sommes garantes). Travaillons sur les propositions, faisons chacune notre "part du colibri", et diffusons, diffusons ! La lumière finira bien par l'emporter sur l'ombre.

Par Agnès Poujol-Hardy le 7 mars 2012 à 19h20
L'insurrection verte est en marche !

Bravo pour cette insurrection à laquelle je souscris à 300 % ! Merci pour cet air vivifiant dans une campagne électorale lamentable où l'écologie est encore et toujours réduite à sa portion congrue ! Agnès Poujol-Hardy, fondatrice le Goût est dans le pré.fr

Par Makami le 7 mars 2012 à 19h26
Merci !

Quoi de plus naturel que cette alliance du féminin et de la nature/de la terre... Toutes deux bafouées bien longtemps... Le retour à l'équilibre et à la coopération intelligente s'impose !
Merci de cette expression du coeur et de cette belle énergie qui s'exprime !

Par natsill le 7 mars 2012 à 19h48
oui, c'est en marche !

Merci de redire ces valeurs et ces principes de vie essentiels. Cela aide à rester confiant, cela soutient et recentre. Je souhaite que cette déclaration soit diffusée le plus possible,quelques soient les opinions politiques de chacun, car elle affirme la Vie, et sa réalisation.

Par fannette le 7 mars 2012 à 19h52
oui!!!!!

Je suis complètement en accord avec ce texte!!!!!Bravo, je suis aussi une verte de rage.
La lutte continue!!!
FUERZA

Par sarahlein le 7 mars 2012 à 21h07
enfin!

Bravo pour ce regroupement et cette conscience qui permet des mots sur ce ressenti, qui bien que partagé, a encore du mal à éclore en paroles, en partage et en clareté aux yeux de nous toutes et toutes.
Merci à vous, et je vous reconnais bien femmes pour cette sensibilité, et bravo aux hommes qui y verront aussi une lumière!
Alors, à part le diffuser, je reste en éveil de ce qui peut être fait..

Par missnini le 7 mars 2012 à 21h20
un combat permanent

chaque jour un peu plus nous sommes, l'humanité grandit malgré tout, merci de nous faire part de votre force, chaque jour je me nourrit un peu plus de la bêtise humaine car elle me conforte dans mon envie d'en faire d'avantage pour notre mère la terre et nos chers enfants, merci

Par tournesol déboussolé le 7 mars 2012 à 22h21
verte de rage, rouge de colère...

Ok d'accord avec tout, mais....les elections c'est demain, et je ne sais toujours pas pour qui je vais voter, mon coeur balance entre Eva Joly et Mélanchon, j'ai éliminé Hollande, parce qu'il nous fera du socio, écolo, écono, demi rigueur, bref aucun espoir pour un monde responsable, solidaire et équitable ! Alors quoi faire? donner aux autres partis le plaisir de récupérer quelques idées pour leur donner bonne conscience ( ça me rappelle quelques chose :-) peut être faut-il faire un appel au front de gauche et à Europe écologie pour leur dire que nous sommes nombreux à vouloir une autre société et qu'on est bien emmerdé pour notre choix de vote. Sans changer les bases de ce système libéral on ne peut pas faire d'écologie car on sera toujours coincé par le pouvoir toujours plus grand des financiers, par le traité européen qui cautionne ce système et leur fait des autoroutes pour diriger mais aussi on ne peut pas faire d'économie sans prendre en compte l'écologie car il y a urgence et une alternative est possible...c'est à eux qu'il faut à mon sens s'adresser, car leurs scores risquent d'être minables si ils ne s'unissent pas et nous encore déçus, une fois de plus pas rassemblés....
Mais patience, les filles, on est pas loin de ne plus pouvoir nourrir nos gosses, bientôt c'est dans la rue que cela va se régler ! et là ce n'est pas que le vert qui sera la couleur de notre rage ! :-(

Par oOsensaOo le 7 mars 2012 à 22h26
1

complètement d'accord !!!

Par rebecca le 7 mars 2012 à 23h19
Solidairement vôtre

Je me sens moins seule. Merci.

Par mocona le 7 mars 2012 à 23h33
il faut construire rapidement les générateurs electriques de:

Raoul Hatem, jean-Claude Guillermain et le autres que j'oublie.
les générateurs sont propres, autonomes et surnuméraire. Il faut faire votre part pour trouver des industriels ne voulant pas gagner de l'argent démesurément mais aider notre biosphère.
Bien Cordialement.

Par Jully-joul le 8 mars 2012 à 00h46
femmes, levons-nous

oui la femme n'est pas suffisamment présente dans les instances du pouvoir et ce n'est plus acceptable! Mais avant de lever le point dans la rue, elle doit mettre le poing sur la table de sa cuisine ! Et la meilleure arme dont nous disposons est le rassemblement: rassemblons-nous et philosophons ensemble ! Le XXI eme siècle sera celui de l'intention féminine ! Rendez-vous au manoir de Clairval aux Andelys a 15h !

Par JF Noblet le 8 mars 2012 à 06h56
Total soutien

Bonjour
Je soutiens totalement votre initiative
Bon courage!
Cordialement JF Noblet membre JNE

Par Friedenkraft le 8 mars 2012 à 07h17
Félicitations

Félicitations pour ce texte clair et courageux, prometteur pour l'avenir, et qui nous change, avec bonheur, de la langue de bois habituelle, pratiquée par beaucoup d'hommes politiques, y compris "écologistes".
Bon courage !

Par nolwenn le 8 mars 2012 à 08h37
Je signe

Je signe, j'adhère, rien de plus à dire, tout est dit.

Par nad le 8 mars 2012 à 09h05
bien joué !

Bravo c'est tout à fait ce que je pense !! espérons qu ça fasse avancer les choses et sinon, pas grave , faut continuer à exprimer tout ça et défendre ces valeurs !!

Par gaëlle le 8 mars 2012 à 09h05
A signer

et à diffuser largement !

Par carmen le 8 mars 2012 à 09h16
je vous rejoins

Je suis tout à fait en phase avec votre appel et je vous rejoins, j'ai déjà commencé à mettre en pratique et je vais continuer avec toute mon énergie et ma détermination.

Par Alexandrine Racinais le 8 mars 2012 à 09h21
rouge de bonheur

Je signe des deux mains et vous remercie de cette initiative. Ce combat est mien. Redonnons à l'espoir sa couleur? le vert et remettons l'écologie et l'homme au centre du débat présidentiel et politique.

Par kusmiju le 8 mars 2012 à 09h41
je signe !

et plutôt deux fois qu'une !

Par reluna le 8 mars 2012 à 10h33
bravo!

c'est signé!

Par sab97220 le 8 mars 2012 à 10h37
tous ensemble

merci les filles ! vous avez raison et ces politiciens l'oublient trop souvent les français sont trop mal classés à ce niveau là . Pourquoi on ne copie jamais sur les pays du nord pour ce genre de thème ? ils sont de très beaux exemples de réussite !

Par sylviebio le 8 mars 2012 à 10h39
Comment ne pas signer ?

A un appel qui tombe sous le bon sens. Plus que jamais, la femme est l'avenir de l'homme.
Donc je signe des 2 mains.
Sylvie Hampikian
toxicologue. auteure.

Par benmey le 8 mars 2012 à 10h40
Primordial !!!

J'ai été sidérée jusqu'ici par l'absence de l'écologie dans les débat. Aujourd'hui je pense que c'est un sujet essentiel qui doit être au c?ur des préoccupations de chacun car à quoi bon espérer un monde meilleur si on ne s'intéresse pas à la source même de notre monde !?

Par titirico le 8 mars 2012 à 10h40
j'adhère totalement

entièrement d'accord! je fais tourner ce texte autour de moi!

Par sandra le 8 mars 2012 à 10h41
signée !

signée !

Par delphinounette le 8 mars 2012 à 10h41
Signé...

Signé...

Par lilibarth le 8 mars 2012 à 10h44
Que les politiciens mettent leur ego (et leur profit personnel)

et aient enfin un peu de BON SENS !
Ce sont de vrais guignols, simplement préocupés par pouvoir, argent et notoriété... Une vraie honte.. Ils ont pourtant eux aussi des enfants...

La priorité n°1 est NOTRE PLANETE ! que nous nous acharnons à détruire depuis longtemps pour les raisons citées ci-dessus. Tout en gardant bien nos oeillères. Car les politiciens devraient certes montrer l'exemple mais beaucoup de personnes de sociétés dites civilisées ne font pas mieux...

Aidons-les à ouvrir les yeux, à respecter notre planète et donc à SE RESPECTER ...!

Par calice le 8 mars 2012 à 10h44
Belle initiative !

Merci !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !