Quand les Européennes parlent "Ecologie" sur auFeminin.com

Publié le 12 avril 2010 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Dans sa nouvelle enquête, auFeminin.com révèle les attentes et les implications des femmes d'aujourd'hui en matière d'écologie. Décryptage de Sandrine Bélier, eurodéputée d'Europe Ecologie !

Quand les Européennes parlent "Ecologie" sur auFeminin.com

Quelle importance est accordée à la protection de l'environnement ? Jusqu'où sont prêtes à aller les Européennes pour préserver la planète ? A quel prix ? Et les législateurs, que font-ils ? Zoom sur l'enquête !

Protection de l'environnement : Il y a urgence !

Pour 48 % des Françaises et 66% des Espagnoles, l'écologie est une véritable préoccupation. Pour Sandrine Bélier, ce résultat est lié à l'actualité que l'on reçoit tous les jours : les gens ne peuvent que constater les conséquences du changement climatique et donc, sont beaucoup plus concernés !

Le prix de l'engagement

Souvent jugé "trop cher", le bio attire pourtant 62% des Françaises et 66% des Italiennes qui déclarent être prêtes à payer jusqu'à 10% de plus pour des produits de fabrication biologique ! Sandrine Bélier précise qu'il faudrait faciliter l'accès à ces produits pour que cette volonté se démocratise. Comme en Allemagne, où le bio a intégré les magasins discount, "les distributeurs devraient appliquer la politique de l'étiquetage (...) pour inviter le consommateur à préférer un produit moins impactant pour la planète" !

L'écologie au quotidien

90% des Anglaises trient leurs déchets, 92% des Françaises éteignent systématiquement la lumière en quittant une pièce, et 87% des Allemandes sont attentives aux robinets mal fermés... Pour Sandrine Bélier, ces éco-gestes sont entrés dans le quotidien parce qu'ils ne demandent pas que l'on bouleverse son mode de vie, ils contribuent à faire des économies, visibles directement dans le porte-monnaie !

Que font les élus ?

Tous les pays interrogés s'accordent à dénoncer le peu d'implication des puissances mondiales à l'égard de l'écologie (de 40% en Allemagne à  61% en France).

Pour 40% des Françaises, le gouvernement doit "légiférer rapidement sur la question de l'écologie", pour 76% des Italiennes et 65% des Allemandes, c'est "son devoir d'aider les particuliers à agir pour l'environnement". Pour Sandrine Bélier, c'est l'effet Copenhague, les gens sont déçus de voir que les dirigeants du monde n'aient pu se mettre d'accord pour sortir de la crise climatique. "Cela prouve que le Grenelle ne sert pas à rien et que les gens attendent vraiment des réponses et des actions".

Retrouvez l'intégralité des résultats de l'enquête sur www.aufeminin.com

Ombeline HOOR
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi