Le bio encore plébiscité en 2011 !

Publié le 5 mars 2012 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Malgré la crise, la consommation bio a continué sa progression en 2011. En dix ans, le marché a quadruplé, et l’Agence bio est confiante pour l’avenir. Les résultats du baromètre Agence Bio 2011 confirment cette dynamique.

Enquete bio 2011

Le bio a le vent en poupe. Même en temps de crise 66% des Français continuent de privilégier les produits respectueux de l’environnement et/ou des principes du développement durable lorsqu’ils font leurs achats. Preuve que le bio s’est définitivement intégré aux habitudes de consommation.

Passer au bio relève pour la majorité d’une démarche personnelle (54%). Pour 27% des consommateurs-acheteurs de bio, le déclic a eu lieu après en avoir parlé avec des amis, et pour 23%, cela s’est fait naturellement avec la plus grande disponibilité des produits bio en grande surface. 17% sont venus par curiosité, preuve qu’il y a encore de la marge pour faire connaître les produits bio. Lorsqu’on leur demande pourquoi ils consomment bio, les consommateurs-acheteurs bio répondent à plus de 90% que c’est pour protéger leur santé, à 90% que c’est pour leur sécurité (ils sont sûrs que les produits sont sains) et pour préserver l’environnement, à 89% que c’est pour la qualité et le goût des produits. De plus en plus, la question du bien-être animal rentre en ligne de compte : 77% des consommateurs-acheteurs bio le mentionnent en 2011, contre 62% en 2010 et 50% en 2006.

L’Agence bio note que les consommateurs sont plutôt bien informés sur les produits bio (54%, un chiffre en constante progression depuis 2005). Une illustration ? Le label AB, connu par 89% des Français, contre 10% en 1998 et 41% en 2010. Il sert d’ailleurs de repère à 87% des consommateurs lorsqu’ils doivent choisir des produits bio. Autre exemple de sensibilisation réussie : le logo bio européen. Mise en place en juillet 2010, il est déjà connu par 38% des Français. De même, les Français sont d’accord pour dire que le bio contribue à protéger l’environnement (83%) et qu’ils sont plus naturels car cultivés sans produits chimiques (82%).
Dans le domaine de l’information, les attentes des consommateurs sont nombreuses. Ressort tout particulièrement la question de l’origine des produits. 91% des consommateurs-acheteurs de bio disent faire attention à la mention du pays d’origine indiquée sur le produit. Ils font attention au prix des produits bio à 91%, mais s’intéressent aussi à l’élément « produit local/régional » (88% d’entre eux) et à la saisonnalité des produits (85%).

Non seulement les consommateurs connaissent les caractéristiques principales de l’agriculture bio, mais ils sont demandeurs de plus de bio dans leur assiette en dehors de leur domicile : hôpitaux, maisons de retraite, restaurant, sur le lieu de travail… Le bio peut trouver sa place partout. D’ailleurs, 96%des consommateurs-acheteurs bio souhaitent augmenter ou maintenir leur consommation bio au cours de l’année 2012. L’Agence bio en est convaincue, la crise n’empêchera pas le bio de poursuivre sa dynamique. La vague de fond est plus profonde et illustre un changement de société. D’ailleurs, plus du tiers des consommateurs-acheteurs de bio disent disent avoir modifié leurs habitudes d’achat, de consommation et de comportement alimentaire ou culinaire depuis qu’ils consomment des produits bio. Arrivent en tête la consommation de produits frais (93%) et de produits de saison (89%), mais aussi limitation du gaspillage (91%) et même davantage de temps passer à cuisiner (63%). La bio change la vie !

Retour au dossier

Claire Sejournet
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !