ASEF

Le bruit tue en silence

Publié le 11 mars 2015
1/3
© wikipédia

1 Le bruit tue en silence

Quand on habite en ville, on ne peut pas le manquer… Le bruit énerve et agace, mais il peut aussi avoir de graves conséquences sur la santé : stress, troubles du sommeil, maladies cardiovasculaires, etc. Cette semaine, l’Agence européenne pour l’environnement a annoncé que la pollution sonore serait à l’origine de plus de 10 000 décès prématurés chaque année en Europe : 6 700 de crises cardiaques et 3 300 d’AVC. Les enfants, les personnes malades ou les personnes âgées y sont le plus vulnérables. Il serait ainsi pertinent de construire les écoles, les hôpitaux ou les maisons de retraite loin, très loin des grands axes routiers, ferroviaires et aériens…  

2 Le paracétamol, un médicament à ne pas sous-estimer !

Vendu sans ordonnance sous les marques «Doliprane», «Dafalgan» ou «Efferalgan», le paracétamol est l’anti-douleur que tout le monde a chez soi. C’est presque devenu un réflexe en cas de douleur. Pourtant, une étude vient de montrer que prendre ce médicament à haute dose et à long terme peut augmenter les risques de décès, de maladies cardiovasculaires (crises cardiaques et AVC) ou de problèmes rénaux. Cette étude ne remet pas en cause l’efficacité du paracétamol mais rappelle que, comme tout médicament, il comporte des effets indésirables. Il est donc recommandé d’éviter de le prendre en continu pendant plus de deux à trois semaines.

3 Attention au sucre caché !

Aujourd’hui, le sucre n’est plus réservé qu’aux bonbons, pâtisseries et sodas. On en trouve également dans les produits que l’on pense non sucrés comme le pain de mie, le ketchup, les plats préparés ou les soupes et sauces industrielles. C’est ce qu’on appelle le « sucre caché ». L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) vient de mettre en garde contre ce type de sucre et recommande de limiter notre consommation à 10% de nos apports énergétiques journaliers, et ce à tout âge (soit 50g de sucre).  Et si c’est 5%, c’est encore meilleur pour notre santé…

 

Lire la suite ci-dessous

Le bruit qui tue, le paracétamol toxique à haute dose et le sucre caché, voilà ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans l’actu santé-environnement.

  • Le bruit tue en silence

Quand on habite en ville, on ne peut pas le manquer… Le bruit énerve et agace, mais il peut aussi avoir de graves conséquences sur la santé : stress, troubles du sommeil, maladies cardiovasculaires, etc. Cette semaine, l’Agence européenne pour l’environnement a annoncé que la pollution sonore serait à l’origine de plus de 10 000 décès prématurés chaque année en Europe : 6 700 de crises cardiaques et 3 300 d’AVC. Les enfants, les personnes malades ou les personnes âgées y sont le plus vulnérables. Il serait ainsi pertinent de construire les écoles, les hôpitaux ou les maisons de retraite loin, très loin des grands axes routiers, ferroviaires et aériens… 
 
En savoir plus

  • Le paracétamol, un médicament à ne pas sous-estimer !

Vendu sans ordonnance sous les marques « Doliprane », « Dafalgan » ou « Efferalgan », le paracétamol est l’anti-douleur que tout le monde a chez soi. C’est presque devenu un réflexe en cas de douleur. Pourtant, une étude vient de montrer que prendre ce médicament à haute dose et à long terme peut augmenter les risques de décès, de maladies cardiovasculaires (crises cardiaques et AVC) ou de problèmes rénaux. Cette étude ne remet pas en cause l’efficacité du paracétamol mais rappelle que, comme tout médicament, il comporte des effets indésirables. Il est donc recommandé d’éviter de le prendre en continu pendant plus de deux à trois semaines.

En savoir plus

  • Attention au sucre caché !

Aujourd’hui, le sucre n’est plus réservé qu’aux bonbons, pâtisseries et sodas. On en trouve également dans les produits que l’on pense non sucrés comme le pain de mie, le ketchup, les plats préparés ou les soupes et sauces industrielles. C’est ce qu’on appelle le « sucre caché ». L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) vient de mettre en garde contre ce type de sucre et recommande de limiter notre consommation à 10% de nos apports énergétiques journaliers, et ce à tout âge (soit 50g de sucre).  Et si c’est 5%, c’est encore meilleur pour notre santé… Quelques repères pour vous aider à y voir plus clair : une cuillère à soupe de ketchup contient 4 g de sucre, une portion de soupe industrielle en contient 12 g et une portion de sauce en contient 6 g…
Alors pour réduire sa consommation de sucre, rien de mieux que de cuisiner avec des produits frais !

En savoir plus

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr

 
Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte