Contruction durable : rencontre avec Xavier Duval

Publié le 7 janvier 2010 - Mis à jour le 11 septembre 2015

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une SCOP et le rôle des SCOP du BTP ?
Une SCOP est une forme particulière de SA ou SARL créée par et pour ceux qui y travaillent.  Comme toute entreprise, une SCOP est administrée par un gérant (dans le cas des SCOP SARL) ou un P.D.G. et un conseil d’administration (dans le cas des SCOP SA) élus par l’assemblée des associés.  Contrairement à une entreprise traditionnelle, son capital est variable, c'est-à-dire qu’il peut augmenter ou diminuer sans aucune formalité juridique.
Les particularités des SCOP concernent surtout la place des salariés dans l’entreprise. En effet, tous les salariés peuvent devenir associés pour être co-responsables de leur entreprise et prendre part aux décisions. D’ailleurs, les décisions de l’Assemblée sont prises selon le principe « un associé = une voix ».
Enfin, la dernière grande spécifité des SCOP concerne la gestion des résultats de chaque exercice : ils sont répartis entre l’entreprise, les salariés et les associés.

Comme leur nom l’indique, les SCOP ont un statut coopératif. Qu’est-ce que cela apporte à l’entreprise par rapport à un statut classique ?
Au regard des spécificités coopératives que j’ai à peine évoquées, le statut de SCOP va permettre une implication, une responsabilisation et un épanouissent de l’ensemble des acteurs du projet d’entreprise. Le projet est porté collectivement, et l’entreprise ne constitue pas un enjeu patrimonial pour des actionnaires : elle doit se pérenniser et se développer pour les salariés qui la composent.
Le modèle de gouvernance est important avec l’élection du ou des dirigeants par l’assemblée des associés ; modèle de management coopératif où chacun contribue à la mise en œuvre de la stratégie validée collectivement.

Les SCOP du BTP ont-ils déjà acquis une reconnaissance aussi bien auprès des professionnels que des particuliers ?
Le modèle coopératif était jusqu’à récemment peu identifié par les uns comme par les autres, mais il attire de plus en plus la sympathie et l’intérêt. Il participe en effet à l’expression de la question du sens donné au travail, des valeurs auxquelles les salariés mais également les clients et les partenaires souhaitent se rattacher. Dès lors que l’on explique aux gens en quoi consiste le système des SCOP, ils se montrent très intéressés et réceptifs : la compréhension du modèle coopératif emporte souvent l’adhésion. C’est une bonne nouvelle pour l’économie dite « humaine ».

 

Vous avez choisi d’accompagner les SCOP du BTP dans une démarche de développement durable, le secteur du bâtiment serait-il donc entrain de vivre une révolution verte ?
Le Grenelle de l’Environnement a sans conteste joué un rôle moteur pour faire évoluer les modèles constructifs dans un souci d’économie énergétique. Aujourd'hui, les réglementations autour des performances énergétiques des bâtiments permettent à chaque acteur de s’inscrire dans cette démarche.

Les attentes du grand public en matière de développement durable sont fortes. Quelles sont leurs demandes particulières dans le domaine de la construction ?
Désormais, le public attend que la construction tienne compte de considérations écologiques et environnementales. Cela se manifeste principalement par le choix de matériaux respectueux de l’environnement (à tous les stades de leur vie), par l’utilisation d’énergies renouvelables et par leur emploi raisonné. La construction durable cherche à s’intégrer le plus respectueusement possible dans un milieu en utilisant au mieux des ressources peu transformées, locales et en favorisant les liens sociaux. Il existe plusieurs techniques de construction, qui peuvent être complémentaires :

  • la construction bioclimatique (qui exploite au mieux tous les avantages du climat : soleil, vent, etc...)
  • la maison évolutive (qui s’adapte à l’évolution d’une famille et à ses besoins)
  • le bâtiment passif (au regard de la consommation énergétique)
  • l’utilisation de matériaux sains
     

Le développement de ce type de construction est aujourd'hui très rapide en France. Ce succès est en partie possible grâce aux encouragements des pouvoirs publics qui veulent agir face aux changements climatiques.

Concrètement, en quoi consiste votre action pour accompagner les SCOP vers le développement durable ?
Le réseau des SCOP du BTP se mobilise autour de ces questions afin de sensibiliser, informer et générer une offre SCOP en adéquation avec les enjeux du développement durable.
Nous organisons des réunions de professionnels de la construction avec visites de chantiers pilotes sur les questions environnementales. De même, nous participons à des salons et autres forums professionnels autour de ces questions et mobilisons nos entreprises pour engager des actions de formation afin d’assurer la montée en compétences des équipes.
Nous développons des synergies entre les SCOP de la construction (architectes, bureaux d’études, fabricants de matériaux, promoteurs et aménageurs, entreprises du BTP) pour constituer des groupements susceptibles de répondre aux besoins exprimés aussi bien pour le neuf que pour la rénovation. 
Notre action vise donc à la fois à permettre à la maîtrise d’ouvrage de prendre en compte tous les aspects du développement durable et de positioner les SCOP du BTP au cœur des enjeux du développement durable.

Claire Sejournet
Articles du dossier Economie humaine
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !