COP 21

COP 21 : 5 questions à Anne-Sophie Novel

Publié le 30 novembre 2015
Anne-Sophie Novel mobilise les citoyens et les médias pour la COP 21
Anne-Sophie Novel mobilise les citoyens et les médias pour la COP 21
© Place to B

A l'occasion de la COP 21, Anne-Sophie Novel fait bouger les lignes côté média. L'idée de la Place to B, c'est elle ! Ce lieu convivial et 100% connecté rassemblera pendant toute la COP 21 blogueurs, journalistes, artistes et citoyens pour informer et mobiliser la société civile autour des enjeux de cet accord sur le climat. Nous l'avons rencontrée pour vous !

Quelle problématique est la plus urgente à vos yeux pour cette COP21 ?
Il est temps de trouver un accord ambitieux qui nous permette d'engager une vraie conversion de nos sociétés vers un modèle réellement adapté aux enjeux. Cela est complexe, intègre une multitudes de dimensions, donc il n'y a pas un critère de réussite.
Ce qui me donne espoir, c'est l'opportunité que cela donne à la société civile de se retrouver, de bâtir ensemble.
Face à l'urgence climatique, quel pays vous semble avant-gardiste et quel pays vous parait en danger ?
L'Inde innove énormément aujourd'hui, de manière frugale, comme l'explique Bénédicte Manier dans son dernier ouvrage, Made in India, paru chez Premier Parallèle.
Les innovations sont partout dans le monde, adaptées à chaque contexte. Sous la contrainte, l'homme a la capacité d'innover et s'adapter, mais il faut pour cela vraiment s'en donner les moyens !
Quels sont les choix citoyens qui permettraient de sauver la planète ? 
Chez Feminin Bio, vous les connaissez autant que moi ces choix, chaque acteur a sa part de choses à faire ! Des écogestes qui paraissent inutiles et qui pourtant mis bout à bout font la différence aux vraies innovations sociales et techniques et aux choix de raison qui peuvent aujourd'hui faire évoluer nos modèles.
Quel peut être l'engagement féminin pour le climat ?
L'engagement féminin est très fort sur ces sujets, dans Place to B il y a 70% de femmes:) Je pense qu'il faut juste avoir plus confiance en soi et être forte, nous n'assumons pas les choses comme les hommes, mais avons une façon de faire qui est aussi souvent plus douce.
Les médias doivent-ils changer leur façon de parler de la planète ?
Ils progressent mais cela reste insuffisant. Plus qu'une section Terre ou Planète, c'est surtout une ligne éditoriale qu'il faut endosser, mais les audiences ne suivent pas toujours non plus, donc c'est un effort commun dans l'ensemble de nos représentations qu'il faut faire avancer...
 
Sur internet : Place to B
Articles du dossier Spécial COP 21
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte