Création de la Fondation Pierre Rabhi

Publié le 23 novembre 2010 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Pierre Rabhi, auteur de Vers la sobriété heureuse, aux éditions Acte Sud, souhaite déployer grandement l'agroécologie en France et à l'international. Pour atteindre cet objectif, La Fondation Pierre Rabhi a été créée.

Création de la Fondation Pierre Rabhi

Qu'est ce que l'agroécologie ?
Pierre Rabhi initie des projets agroécologiques dans l’objectif d’assurer l’indépendance des communautés locales. Au Mali, au Sénégal, en Tunisie, au Burkina Faso, au Cameroun… de nombreux programmes de transmission de savoirs et de savoir-faire agroécologiques ont déjà été entrepris avec succès pour sauvegarder les patrimoines nourriciers, lutter contre la désertification et réhabiliter les environnements naturels.
Attentif aux traditions et aux besoins vitaux de chaque culture, les initiatives sont développées conjointement avec les populations locales, gage d’un enrichissement mutuel. Loin de la représentation d’un modèle pro-occidental, Pierre Rabhi souhaite redonner aux plus démunis une dignité, offrir à chacun les clés pour retrouver un statut d’être humain responsable et autonome.
Cette recherche d’autonomie des communautés locales place les projets initiés par Pierre Rabhi comme des alternatives incontournables pour remédier à la souffrance humaine actuelle et aux désastres environnementaux causés par l’agriculture conventionnelle : “Si nous voulons assurer la pérennité et l’épanouissement de l’espèce humaine sur la planète, nous sommes appelés à construire de nouveaux modèles de société qui placent l’être humain et la nature au coeur des priorités. En tout premier lieu, cette société pérenne se doit de nourrir sainement sa population, de préserver et de régénérer le milieu naturel. L’agroécologie est un acte de liberté. A chacun de nous, en parallèle, de développer le ‘savoir-vivre ensemble’, cette capacité à transcender l’individuel pour vivre en harmonie au niveau collectif.” Pierre Rabhi

Zoom sur des projets à l'étranger

  • Maroc : un beau succès

Suite à la création en 2005 de Terre et Humanisme Maroc, des formations en agroécologie sont dispensées sur des sites pilotes marocains, comme celui de la Ferme Jnane Lakbir à Dar Bouazza près de Casablanca ou celui du village de Kermet Ben Salem près de Meknès. La prochaine étape déterminante sera la création en 2010/2011 du Carrefour International des Initiatives Agroécologiques près de Marrakech. Ce centre d’accueil et de formation est appelé à rayonner à l’échelle locale, nationale et internationale.

  • Roumanie : les prémices d’un nouveau programme

L’association Terre et Humanisme Roumanie est née en décembre 2009. L’association prévoit l’aménagement d’une première ferme expérimentale pédagogique à destination des enfants et la création d’un centre de formation en agroécologie en Moldavie. En parallèle, suite à son accompagnement pour l’aménagement agroécologique des terres du Monastère de Solan (dans le sud de la France), Pierre Rabhi a été invité par l’Eglise Orthodoxe Roumaine à transmettre son savoir aux cinq cents Monastères susceptibles de suivre ce modèle agricole. Le Patriarcat Roumain, très proche de ses fidèles au travers de nombreuses implications sociales et ce, jusque dans les régions les plus reculées, sera aussi une ouverture vers de nombreux paysans de ce pays.

La Fondation Pierre Rabhi : apporter un rayonnement à l’agroécologie
Soucieux de soutenir l’innovation, le déploiement et l’essaimage de modèles agricoles respectueux de l’environnement, Pierre Rabhi a à coeur de pérenniser et de déployer son travail de sensibilisation et de transfert de compétences. Un projet concrétisé depuis mai 2010 avec la création de la Fondation Pierre Rabhi. Président d’honneur de la Fondation, Pierre Rabhi est accompagné par 7 membres fondateurs reconnus pour leur engagement en faveur de l’environnement : Jean-Paul Capitani, Maurice Freund, Charles Kobloukoff, François Lemarchand, la Princesse de Polignac, Jacques Rocher et Michel Valentin. La Fondation Pierre Rabhi coordonne, entre autres, un corps d’agroécologistes sans frontière qui mobilise les compétences spécifiques et performantes déjà présentes à travers le monde, et notamment au Burkina Faso, au Maroc, au Mali et en Europe.
Afin de participer à l’émergence d’un nouveau modèle de société fondé sur la logique du vivant et permettant d’assurer la salubrité, la sécurité et l’autonomie alimentaire des populations, la Fondation Pierre Rabhi diffuse et diffusera par ses actions un savoir et un savoir- faire précieux pour les pays du Sud comme pour les pays du Nord.

Lire aussi notre interview de Pierre Rabhi à propos de son livre, Vers la sobriété heureuse

La rédaction
Articles du dossier Economie humaine
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte