Lune

Cycle de la lune 2017: se reconnecter à sa féminité

Publié le 28 février 2017 - Mis à jour le 2 mars 2017
La lune comme un repère pour les femmes
La lune comme un repère pour les femmes
© Fotolia/Natalia Maroz

Traditionnellement associée à l'intuition féminine, la lune invite à la contemplation, au calme et à l'introspection. Synchroniser son cycle avec elle renforce notre féminité.

Avec ses 3476 kilomètres de diamètre, la Lune est non seulement l'astre le plus proche de la Terre, mais c'est aussi celui qui a le plus d'influence sur notre jolie planète bleue, après le Soleil. Son champ magnétique, sa force gravitationnelle et ses lueurs plus ou moins fortes font de ce satellite naturel un compagnon à l'impact considérable. 

Pour Sophie Keller, astro-psychologue, "regarder la Lune naître, grandir, rétrécir, disparaître et réapparaître est la preuve que tout est question de cycle et de timing. Qu'il existe un ordre naturel des choses". Elle fait ainsi références aux conceptions taoïstes et jungiennes de l'existence selon lesquelles rien n'existe sans son contraire ou, plus exactement, sans sa complémentarité, ce qui est le cas du Soleil et de la Lune, du jour et de la nuit, ou encore de l'homme et de la femme. 

Les tentes rouges seraient nées dans les temps antiques pour accueillir les femmes "indisposées" à l'écart de la communauté. Lieux de repos et de transmission sacrée entre les femmes, elles les hébergeaient le temps de leur rendez-vous mensuel. Alexandra Fryda, organisatrice de cercles de femmes, de rituels et d'ateliers à chaque lune et pleine lune, raconte que, connectées à la nature, "le cycle menstruel de ces femmes était calqué sur celui de la lune, tous deux longs de 29 jours".

Les phases de la Lune et les temps de la femme, une histoire parallèle
D'après Sophie Keller, "plus nous sommes sensibles aux cycles de la Lune, plus nous sommes reliées à la quintessance de notre féminité". On peut ainsi relier les quatre phases de la Lune à quatre périodes du cycle de la femme. 

La phase préovulatoire : la lune croissante ou ascendante, le printemps
Dans le ciel, le croissant est à droite. L'énergie est montante, l'oganisme assimile aisément ce que l'on veut bien lui offrir, il reprend des forces, l'humeur est positive. Comme l'explique Alexandra, cette phase semblable au printemps, pendant laquelle la vie prend forme et bourgeonne, est telle la période préovulatoire. Tout se prépare à potentiellement recevoir la vie à l'intérieur de l'utérus, une fête intérieure se crée, l'énergie féminine est forte

Archétype féminin : la Jeune Fille. Vous êtes en période d'extériorisation, l'idéal pour mettre en route de nouveaux projets ; vos envies se bousculent. Profitez-en pour recevoir du monde, faire des rencontres, vous dépenser au sport. 
Conseils : les systèmes veineux, circulatoire et lymphatiques étant en éveil, c'est le moment de s'offrir des massages énergétiques, dont les vertus seront décuplées. 

La phase ovulatoire : la pleine lune, l'été
C'est le moment où l'énergie et le magnétisme de la Lune sont au plus haut. La féminité s'exprime dans toute sa splendeur : la joie de l'été, la danse de la vie, l'excellente humeur, l'énergie empathique incroyable. Dans le cycle menstruel, c'est aussi le moment de l'ovulation, période où la libido est très forte, pour ouvrir la voie à cette vie qui va potentiellement arriver. 

Archétype féminin : la Mère et son amour inconditionnel pour toute chose, sa célébration de la beauté de la vie. N'hésitez pas à vous faire belle, à être coquette. Si l'énergie est trop forte, pratiquez une activité physique, puis lovez-vous dans un bain aux huiles essentielles. 
Conseils : l'afflux sanguin au niveau du cuir chevelu étant augmenté, si vous souhaitez accélérer la pousse de vos cheveux, prenez rendez-vous chez le coiffeur la veille, le jour même ou le lendemain de la pleine lune. Celle-ci agit également sur les fluides corporels : c'est le jour idéal pour un jeûne court ou une détox, le fonctionnement du foie et des reins étant optimal. 

La phase prémenstruelle : la lune décroissante ou descendante, l'automne
Le croissant se dessine cette fois-ci du côté gauche. Si la fécondation n'a pas eu lieu, une phase de deuil symbolique démarre. Au sein du corps s'installent une tristesse, une morosité,un brin de poésie : c'est la beauté et la nostalgie de l'automne à la fois, ses merveilleuses couleurs, ses feuilles qui tombent. 

Archètype féminin : l'Enchanteresse, le côté magique et intuitif de la femme. L'énergie féminine devient destructrice pour faire place à un nouveau cycle. C'est dans cette période-là que la femme pique des colères parfois disproportionnées, se sent incomprise, a des excès d'émotions
Conseils : voilà le moment idéal pour prendre du temps pour soi et s'adonner à la méditation, au yoga, à l'écriture, aux arts en général. 

La menstruation : la nouvelle lune ou lune noire, l'hiver
Le ciel est noir. Pour Sophie, "le moment de la nouvelle lune corespondant à un temps d'introspection et de subjectivité, c'est une bonne période pour semer". 

Archétype féminin : la Femme de sagesse. Elle a les cheveux blancs et nous livre ses secrets. Préservez-vous, essayez de ne pas prévoir trop d'activités, de prendre du temps pour vous, de vous reposer, d'aller au sauna, de vous réserver un massage relaxant ou de faire du Yin yoga
Conseils : laps de temps propice aux changmeents et aux nouvelles résolutions, idéla pour poser de nouvelles bases, opérer des changemenst importants et durables, participer à un cercle de femmes. 

Retrouver l'harmonie et la synchronisation
Si tout cela trouve un écho en vous, vous pouvez télécharger un calendrier lunaire et commencer à observer la lune. Griffonnez dans ce nouveau compagnon ce qui vous passe par la tête, posez-y vos intentions. Petit à petit, les choses s'harmonisent. 

Tentez également de vous reconnecter à la lune et à l'intensité de sa lumière en vous endormant, les soirs de pleine lune, les volets ouverts. A noter que plusieurs mois seront nécessaires avant de percevoir les résultats. 

En attendant, la solution peut-être simplement de prendre conscience et de chérir ses phases cycliques, en les acceptant et en les accueillant. Selon Alexandra Fryda, "organiser son emploi du temps en fonction de tout ceci serait idéal. Il est bon de s'octroyer des moments pour prendre soin de chacune de ses phases". Les honorer et les respecter est une alternative tout aussi bénéfique. 

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte