Publié le 15 février 2011 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Les décroissants : quand consommation rime avec raison ?

Qui sont ces personnes qui ont décidé de moins consommer ? Est-ce en réaction face à la crise ? Ou une volonté réelle de préserver les richesse de notre planète ?
 

amap
amap

Le mouvement des décroissants est né dans les années soixante-dix avec les premières crises pétrolières. Ce courant revient avec les problèmes écologiques et sanitaires que nous connaissons actuellement : réchauffement climatique, disparition de certaines espèces, cancers en augmentation,...

Les décroissants veulent tout simplement mettre fin à une sur-consommation des richesses de la Terre, en revenant à un mode de vie beaucoup plus raisonnable et raisonné.

Comment ce mouvement se traduit-il au quotidien ? Pas de téléphone portable, pas de télévision, pas de voiture, on se déplace à pied ou à vélo. Les couches lavables ont remplacé les couches jetables qui coûtent cher et qui polluent. Les décroissants mangent local et de saison, achètent directement aux producteurs ou produisent eux-même leur nourriture. Côté douche, les minutes sont comptées. Ils vont également préférer un habitat en bois à une maison conventionnelle.

Les décroissants sont parfois considérés comme des écologistes extrêmes qui bousculent l'ordre établi et qui obligent les pouvoirs publics à revoir leur façon de gérer la cité (les marchés bio ne sont pas la règle partout, ou l'obtention d'un permis de construire une maison en bois peut se révéler bien délicat).

Ce mode de vie peut, par certains aspects, sembler strictes et spartiates, mais c'est peut-être à force de ces efforts-là que nous parviendrons à préserver notre environnement, notre santé et celle de nos enfants.

Pour en savoir plus sur le mouvement des décroissants :
www.decroissance.org

Vidéo : les toilettes sèches comme alternative aux WC conventionnels, grands consommateurs d'eau potable

Mode : passez au recyclage, c'est fashion !

Déco : récup design

SJ
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Réaction à l'article
Par concierge durable le 11 mai 2009 à 12h05
Consommation raisonnée vs consommation impulsive

Votre article présente la décroissance extrême...mais avant d'en arriver là, chacun peut être "décroissant". Moi je retiendrais plutôt la notion de "consommation raisonnée" qui donc fait appel à notre raison (notre intelligence) plutôt qu'à nos impulsions, nos sentiments, nos frustrations

Répondre
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte