Initiative

"La caravane, Un nouveau monde en marche", 500 km à vélo pour l'agriculture bio

Publié le 6 mai 2014
Runneuse, adepte des médecines douces, heureuse maman de 3 filles, aime partager ses expériences et s'enrichir des autres. Team @Femininbio
Laurent Muratet part pour la "Caravane" de  Paris à Saint Jean d’Angély.
Laurent Muratet part pour la "Caravane" de Paris à Saint Jean d’Angély.

Pour promouvoir l'agriculture bio, Laurent Muratet organise "La caravane, un nouveau monde en marche". Le but est de rallier Paris à Saint Jean d’Angély (Charentes Maritimes) à vélo du 30 mai au 6 juin 2014. Une vallée dédiée au bio, le Val Bio Ouest, sera inaugurée à l'arrivée.

A partir de fin mai, Laurent Muratet et de nombreux autres chevaucheront leur vélo depuis la région parisienne, pour défendre leur projet "La caravane, un nouveau monde en marche". 

FemininBio : En quoi consiste ce projet ?

Laurent Muratet : L'idée de la caravane est de vivre une semaine en vélo de Paris à Saint Jean d'Angély (Charentes Maritimes) pour symboliser la nécessité d'un nouveau lien entre citoyens et initiatives territoriales. Ce lien s'incarne notamment dans la nécessité de promouvoir une agriculture biologique et un commerce équitable de type "Nord Nord" (juste prix au producteur, transparence sur l'origine...) sur nos territoires. 

C'est aussi l'envie de vivre une semaine de transport doux et prendre le temps de la rencontre et du partage. Cette caravane est la continuité du livre Un nouveau monde en marche, du documentaire éponyme et de la marche non violente d'Ekta Parishad à laquelle nous avions participé en Inde avec des producteurs français et indiens. Mais cette fois, l'objectif de la caravane porte sur le sol français avec à l'arrivée la participation au lancement d'une vallée bio "Val Bio Ouest". 

Pouvez-vous nous expliquer cette dernière étape de la Caravane et l'inauguration de cette vallée bio ? 

LM : Val Bio Ouest est justement une initiative sur le territoire destinée à pouvoir produire, transformer des produits bio et locaux dans le respect des besoins des producteurs (nouveaux débouchés, valorisation de leur production...) et des consommateurs (origine des produits, traçabilité...). Afin de donner l'impulsion au lancement de cette vallée bio, il est nécessaire de fédérer les énergies et les acteurs de la filière alimentaire au sein d'une même vision : agriculteurs, transformateurs, distributeurs, collectivités locales et territoriales sans oublier les attentes de la société civile. 

Aujourd'hui, de nombreux signaux sont au vert quand aux demandes des consommateurs sur la traçabilité, la qualité des produits, le bio et le local, l'alimentation santé mais il est nécessaire de faire émerger des initiatives territoriales et économiques fortes pouvant répondre à ces besoins. 

Au cours de votre trajet, un verger sera planté au sein de la vallée bio suite à la caravane, parlez-nous de cette opération.

LM : Nous allons planter un verger "Un nouveau monde en marche" au sein de la vallée bio qui sera le symbole de la caravane et de l'inauguration de Val Bio Ouest. Cette opération est effectuée avec Un arbre sur mon chemin, partenaire de la caravane et entreprise de reforestation d'arbres fruitiers sur le territoire français. Chaque personne pourra choisir de parrainer un vélo et un arbre planté. Chaque vélo symbolisera également un projet porteur de ce nouveau monde en marche. Parrainer un vélo et participer au verger, c'est l'occasion de soutenir les caravaniers, la reforestation d'arbres fruitiers, et de laisser une belle trace de cette aventure via les arbres plantés. 

Il y aura également un panneau sur le verger "Un nouveau monde en marche" indiquant les différents projets soutenus et les personnes ayant participé à l'opération. Il ne restera plus qu'à déguster à terme une confiture issue des arbres fruitiers plantés... Les informations et le parrainage d'arbres seront disponibles et mis en ligne à partir du 5 mai sur le site d'Un arbre sur mon chemin.

Comment va se dérouler cette semaine à vélo ? Quelles sont les animations, les rencontres prévues ?

LM : Nous ferons des étapes journalières entre 60 et 80 km par jour pour relier Paris à Saint Jean d'Angely. L'idée est également d'aller à la rencontre d'acteurs du changement sur le territoire, nous irons par exemple voir Philippe Desbrosses, agriculteur bio et écrivain, ou encore Maxime de Rostoland (fondateur de Fermes d'Avenir et Blue Bees) et Louis Albert de Broglie connu comme le "Prince Jardinier". Il y aura aussi des rencontres avec des producteurs bio. Nous profiterons aussi des étapes pour projeter le documentaire Un nouveau monde en marche et également En quête de Sens avec Marc de la Ménardière. 

Nous aurons aussi des musiciens avec nous et profiterons de notre caravane pour écouter de la musique sous une tente nomade traditionnelle. Et il y a bien sûr l'arrivée à Saint Jean d'Angely avec l'inauguration de Val Bio Ouest avec une journée de conférence et soirée. 

Qui peut participer ?

LM : Nous sommes à date une vingtaine de participants et nous accueillons des nouveaux caravaniers jusqu'à 30 personnes maximum (pour des raisons de logistique et d'organisation). Le coût total est de 280 € (logistique, nourriture, participation au verger...) avec bien sûr la possibilité de mobiliser son réseau pour se faire parrainer. Il y a aussi la possibilité éventuelle de venir pour une étape et une soirée mais à prévoir au cas par cas avec nous.

Nous sommes joignables sur l'adresse mail suivante : contact@unmem.fr 

Laurent Muratet est fondateur d’Un nouveau monde en marche et de Terravita project.
Site : 
www.laurentmuratet.com

Informations pratiques : 

du 30 mai au 6 juin 2014
de Paris à Saint Jean d’Angély (Charentes Maritimes)
contact@unmem.fr

Pour une expérience de lecture optimisée, retrouvez cette interview dans votre magazine iPad de mai 2014, en téléchargement gratuit sur l’AppStore

Articles du thème Agroécologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lucie85 le 9 juillet 2014 à 13h27
Bonne initiative mais je me demande si...

Vous croyez qu'il était possible d'utiliser un velo electrique de ce genre http://www.veloactif.com/marques/matra.html ? Blague à part, c'est une très bonne initiative pour le mouvement bio. Bravo à tous les participants.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte