Miss Bio 2017

Les finalistes de la miss bio 2017- Lola Draloug "Encourager des méthodes saines pour l’environnement"

Publié le 24 mai 2017 - Mis à jour le 12 juin 2017

Les supermarchés pour Lola, c'est fini ! Elle fait très attention à l'origine des aliments et favorise son propre jardin. La finaliste soutient l'association Les Compagnons du Végétal, dont l'objectif est de créer des jardins naturels pédagogiques. Retrouvez son interview-portrait !

Lola Draloug, pourquoi vous être présentée au concours de La Miss Bio
Par curiosité ! Suivant mon petit blog révolution de fourmis,  une amie m’a informé et encouragé à participer. J’ai été agréablement surprise que le but du concours soit de représenter et aider une association à se développer. Au départ, j’ai eu peur de devoir défiler en bikini en feuilles d’orties ! 

Le bio c'est quoi pour vous ? 
J’ai eu une grosse prise de conscience notamment après avoir vu les films documentaires « Solution locale pour un désordre global » de Coline Serreau et « Le monde selon Monsanto » de Marie Monique Robin (2 femmes que j’admire beaucoup !). Aïe… J’ai été complètement bouleversée en réalisant soudainement les désastres environnementaux, sanitaires et humains causés par l’industrie agro-alimentaire. J’ai encore mal au coeur de constater qu’on persiste dans cette voie destructrice malgré tout le recul, la recherche, les différentes études qui prouvent la nocivité de ce système largement plus destructeur que bénéfique (à part pour l’économie bien sûr !). Il est évident que je ne peux plus mettre les pieds dans un supermarché sachant dans quelles conditions tous ces produits en rayons sont produits. Il est évident pour moi que ma consommation encourage des méthodes saines pour l’environnement et pour la santé !

Avec mon amoureux, nous sommes très pointus sur l’origine de nos aliments, pas question de se contenter du petit rayon bio du supermarché classique, on préfère les supermarchés bio qui ont une vraie éthique, les petits producteurs du coin qu’on connait mais surtout notre jardin. Chez nous c’est pas de l’engrais qui fait pousser nos salades, c’est de l’amour ! 

Votez vite pour élire la Miss Bio 2017: plus de 100 lots SOBiO'Etic® à gagner

Vous êtes l'ambassadrice de l'association Les Compagnons du Végétal. Pourquoi avoir choisi de soutenir cette association en particulier ? 
J’ai choisi de soutenir les Compagnons du Végétal non pas parce que son fondateur, Benjamin, est mon beau frère mais parce que je suis de près le quotidien, les actions et l’évolution de cette association dont la démarche globale me plaît énormément; 

- Tout d’abord parce que l’association est née du constat des travers de notre système de production agro-alimentaire, que je constate aussi avec tristesse (moi-même vivant au milieu de champs traités plusieurs fois par saison, et constatant avec rage et impuissance chaque année toujours un peu plus la disparition des abeilles et insectes,  notamment à travers mon voisin apiculteur qui a atteint son record en cette année de Colza, en perdant la moitié de ses ruches…), et donc d’un désir de contribuer à l’émergence d’une alternative.

- Cette alternative vers laquelle Les Compagnons a choisi de s’orienter, la Permaculture, est pour moi une très belle initiative car elle consiste principalement à concevoir des écosystèmes stables et autosuffisants basés sur l’observation et le plus grand respect de la Nature. Elle prouve qu’il est possible de produire sainement et en quantité sans avoir recours à aucun produit et avec un minimum d’énergie.

- La volonté des Compagnons est avant tout de transmettre, de répandre et d’élargir un maximum leurs connaissances de manière la plus accessible possible, estimant que ce savoir n’est pas un droit (qui plus est onéreux) mais un besoin fondamental. 

- C’est pour cela qu’ils agissent par différents moyens et à plusieurs niveaux ; en menant des initiations au jardinage naturel tous les mois ouvertes au public sur un jardin communal dont les récoltes se font en libre service par les habitants de la ville, également grâce à la mise en place de grainothèques qui permettent de partager librement des graines non-hybrides, ou à travers des conférences qu’ils animent régulièrement sur le thème global de la Permaculture et les alternatives aux pesticides, et même dans les écoles lors de TAP, etc… 

Quel(s) projet(s) financera la dotation de notre partenaire SO’BiO étic si vous êtes élue Miss Bio 2017 ?
Pleins ! Après avoir travaillé bénévolement tout seul pendant 1 an pour créer l’association et ne se voyant pas « gagner sa vie » avec un travail qui n’aurait pas de sens pour lui, Benjamin a réussi à se créer son emploi ainsi que 2 autres postes qui l’aident ainsi à mener plus efficacement différents projets à la fois. Même si ils aboutissent difficilement par manque de financements.

Par exemple, le projet en cours « Jardin pour tous » consiste à transformer un terrain vide situé entre la maison de retraite et la maison de la petite enfance d’une petite ville Charentaise en jardin nourricier collectif. Il aurait la particularité d’être adapté aux personnes à mobilité réduite grâce à des modules spécialement conçus localement à base de recup’ pour pouvoir jardiner même en fauteuil roulant ! Jardins bas, prairies fleuries, hôtels à insectes allée aromatique et petits fruits, arche végétale et parcelle de céréales seraient à confectionner et entretenir au fil du temps grâce à la réunion des petites mains d’enfants et de personnes âgées.

Les actions des Compagnons étant toujours porteuses de sens et de liens je trouve qu’ils méritent amplement un coup de pouce, car il est certain que leurs actions auront (et ont déjà !) des impacts positifs notables !

Pourquoi La Miss Bio c’est vous ? 
Parce que j’ai un très joli bikini en ortie pour le défilé ! 

Que changeriez-vous dans le monde d'un coup de baguette magique ?
Question difficile... j’aimerai changer beaucoup trop de choses ! Je ne sais pas si ma baguette magique tiendrait le coup ! Mais peut-être que si je demandais simplement à ma baguette qu’elle fasse en sorte que les gens réalisent la simplicité et la valeur de la Vie, qu’au delà de nos différences on puisse avoir le même regard porté sur ce qui est essentiel, peut-être que beaucoup de choses finalement découleront de cette prise de conscience, comme je l’ai eu moi même il n’y a pas si longtemps que ça…

Quel est l'objet green dont vous ne pouvez pas vous séparer ? 
Du coup la baguette magique, elle me plaît bien... En réalité, je suis animée en ce moment par ma nurserie de petits plans de variétés anciennes de tomates, poivrons, courges, betterave, basilic… pour mon petit jardin nourricier !
Tous les matins je vais voir grandir mes petits bébés plantes dans leur cabane-serre, je fonds dès qu’une feuille a percé la terre, j’en suis toute émoustillée et trop fière !! Je prends soin d’eux et les regarde grandir, c’est vraiment choux et surtout plein de surprises ! J’ai découvert par exemple que certains de mes plans de tomates sont devenus violet pourpre, j’ai hâte de découvrir le goût de leurs fruits ! Parfois il y en a un qui va grandir tout d’un coup ou faire apparaitre de nouvelles feuilles en une nuit, parfois une autre graine qui s’était immiscée dans mes semis se met à pousser par surprise et donne une plante pas du tout prévue ! 

C’est ma première année de « planteuse de graines », c’est une douce et  jolie aventure dans laquelle je suis super heureuse de m’être lancée !

Votez vite pour élire la Miss Bio 2017: plus de 100 lots SOBiO'Etic® à gagner

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte