Crowdfunding

Furahaa Break, le salon de thé bio, vegan et solidaire !

Publié le 17 juillet 2015 - Mis à jour le 18 août 2015
© furahaa break

Une pause de joie ? C'est la promesse de Furahaa Break, un salon de thé-confiserie bio, vegan & solidaire, qui va ouvrir ses portes à l'automne à Maison-Alfort.

Il est jeune et dynamique. Avec son sourire communicatif, Arthur Devillers présente son projet original, Furahaa Break, dans une vidéo sous-titrée. Pourquoi une VOST ? Tout simplement car Arthur est sourd et parle donc dans la langue des signes (LSF). Pour une large majorité de la population, cela nécessite une traduction...

Après avoir cofondé Mains Diamant, une association qui vise à créer du lien entre sourds et entendants, Arthur Devillers continue sa mobilisation pour l'intégration des sourds. Son nouveau projet est 100% positif : Furahaa Break est un salon de thé-confiserie bio, vegan et solidaire, qui verra le jour à l'automne 2015 à Maison-Alfort.
Bio et vegan
Une carte 100% bio, c'est l'objectif ambitieux et assumé d'Arthur Devillers pour son salon de thé.  "Pour l'instant, quelques boissons ne sont pas certifiés bio, et 1/4 des friandises que nous vendrons ne sont pas certifiées. Mais c'est pour commencer, j'espère arriver à 100% de bio". Cette belle part laissée au bio est motivée par une envie de gourmandises saines. "J'ai lu un article de l'analyse suédoise de COOP pour la comparaison de la consommation d'une famille d'aliments "standard" et bio. Cela m'a fait prendre conscience combien nous délaissons une alimentation saine et de qualité au vu d'une alimentation peu chère et souvent néfaste".
Pour les vegans, la carte des snacking est bien fournie, du muffin à la tarte en passant par les donuts : entrée, plat, dessert, il y en a pour tout les goût ! De même pour les consommateurs sans gluten, qui pourront apprécier des buns pour burger (si, si !), une partie des confiseries (au moins 20% de la gamme proposée) et certains desserts. Pas de panique, bio, sans gluten, sans noix... tout sera étiquetté !
100% solidaire...
En France, 50 à 60% de la population sourde est au chômage. Un taux très élevé qu'il est urgent de faire baisser. L'initiative d'Arthur Devilliers s'inscrit pleinement dans cette démarche. D'ailleurs, si le salon de thé Furahaa Break de Maison-Alfort est un succès, il envisage "le développement d'un réseau de franchise Furahaa Break pour encourager le recrutement des sourds".
Et pour communiquer entre sourds et entendants, rien de plus simple selon le jeune entrepreuneur : "Les sourds arrivent facilement à se faire comprendre en mimant. Si les clients ne parviennent toujours pas à comprendre, les employés pourront utiliser des images ou au comme dernier recourt écrire.D'ailleurs, et pour aller plus loin, le café organisera des rencontres mensuelles pour découvrir et échanger via la langue des signes.
... et participatif
Si Furahaa Break voit le jour, c'est d'abord grâce à l'énergie d'Arthur Devilliers, mais aussi grâce à la générosité des internautes, qui ont répondu présent aux deux campagnes de crowdfunding : la première a été un succès et a permis de lancer les travaux. La deuxième s'annonce tout aussi réussie. Un succès qui surprend et réjouit le fondateur de Furahaa, qui ne s'attendait pas à recevoir en plus de ces soutiens sur Internet le prix coup de cœur de la Banque Postale.
 
Articles du thème Crowdfunding
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !