Monde de la bio

Gérard Michaut, le nouveau président de l'agence BIO

Publié le 17 mai 2017
Gérard Michaut a été élu président de l'agence BIO
Gérard Michaut a été élu président de l'agence BIO

Gérard Michaut, 57 ans, vient d'être élu à la présidence du conseil d'administration de l'Agence BIO dont la mission est d’œuvrer au développement et à la promotion de l'agriculture biologique française.

Gérard Michaut, a été élu par les représentants des structures membres du Conseil d’Administration, composé des Pouvoirs publics et structures professionnelles. Il succède à Didier Perréol et représente Coop de France, Organisation professionnelle unitaire de la coopération agricole. Céréalier dans l'Yonne (89), à proximité de Sens, il cultive ses 135 ha de céréales, selon le mode de production biologique.

Gérard Michaut a en fait commencé sa carrière en 1989, lorsqu'il s'installe à la tête d'une exploitation céréales de 30 ha. Puis, en 1994 il modifie ses techniques culturales et reprend la ferme familiale. C'est en 2000 que Gérard Michaut commence à s'intéresser à l'agriculture biologique. Il démarre ensuite sa conversion en 2001. 

En 2002, il adhère à la coopérative bourguignonne COCEBI, plus ancienne coopérative 100% bio de France. En 2010 il est  mandaté par le groupe bio de Coop de France pour siéger à l'ITAB (Institut Technique de l'Agriculture Biologique) puis, en 2011 pour siéger à l'Agence BIOEnfin, en 2014, il participe à la création de « Ferme bio », une union de vente dédiée aux produits des coopératives 100% bio. 

Pour rappel, l'Agence BIO a été créée en 2001. Elle est en relation avec les partenaires ayant vocation à contribuer au développement de l’agriculture biologique, en particulier des organisations publiques, professionnelles et interprofessionnelles, chercheurs, circuits de distribution, organisations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs. 

Les missions de l'Agence BIO sont les suivantes : 

- communiquer et d’informer sur l’agriculture biologique et ses produits, son impact environnemental, social et territorial et gérer la marque AB à des fins de communication,
- développer et approfondir l’observatoire national de l’agriculture biologique,
- gérer les notifications des producteurs et autres opérateurs certifiés ainsi que l’annuaire professionnel de la Bio,
- faciliter la concertation entre partenaires et contribuer à la structuration des filières, au développement des marchés et des dynamiques inter-professionnelles,
- gérer le fond de structuration des filières, dit Avenir BIO, créé en 2008. 

 

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte