Participatif

Hortense Garand de Babeldoor : "L'idée est de créer de nouvelles formes de valeurs"

Publié le 24 janvier 2013 - Mis à jour le 3 juillet 2017
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Un nouveau piano pour le collège Rimbaud, projet financé par Babeldoor
Un nouveau piano pour le collège Rimbaud, projet financé par Babeldoor
© babeldoor

En janvier le Tour de France du bio s'installe en Ile de France. Coup de coeur pour Babeldoor, site pionnier de financement participatif en France et rencontre avec Hortense Garand, à l'origine du projet.

Vous avez co-fondé Babeldoor, le pionnier de la finance participative en France. Qu'est ce qui vous a amené à vous lancer dans cette aventure ? 

L'envie de "faire quelque chose" pour ne pas rester assise les bras ballants à regarder "la crise", balayer les rêves et les initiatives des personnes créatives, courageuses, ou audacieuses de mon entourage qui n'arrivaient plus à trouver des financements pour développer leurs projets.

L'idée est née fin 2008 sur le salon MAC Paris, où j'exposais aux côtés d'un artiste qui venait de financer un tour du monde en échange de dessins qu'il avait promis à son réseau de clients. Ce fut comme un déclic.

J'en ai parlé à un petit groupe d'amis très proches issus des milieux du web et de la finance, tous passionnés par l'économie sociale et solidaire et nous avons modélisé, ensemble, le concept d'une plateforme solidaire exploitant la viralité du net, qui permettrait à tout un chacun, particulier ou association, de présenter son projet et de le financer en mobilisant son réseau autour d'offres de contreparties originales, attractives, de nature non financières.

L'idée était de créer de nouvelles formes de valeurs, une nouvelle place d'échange ou valoriser ses idées, son talent, sa créativité. Avec Séverine Maire, nous avons créé la société en 2009 et la plateforme Babeldoor est née en février 2010.

Comment sélectionnez-vous les projets mis en avant sur Babeldoor ?

Nous recevons les dossiers de candidature par mail, rédigés à partir d'un gabarit que nous proposons au téléchargement sur notre site. Nous étudions alors avant tout l'intérêt et la cohérence du projet, ainsi que sa viabilité et sa faisabilité au regard des informations fournies, des liens internet complémentaires qui nous sont indiqués et qui nous permettent de mener une rapide enquête sur les responsables du projet, leur expérience, l'histoire du projet lui-même. Notre démarche est avant tout objective, mais il est essentiel que le projet ait une "utilité sociale" (culturelle, économique, artistique, environnementale, sociétale) pour que nous puissions envisager d'accompagner le porteur de projet jusqu'à la mise en ligne de son projet. 

Par quels canaux communiquez-vous auprès des donateurs potentiels ?

Les porteurs de projets sont invités à mobiliser un maximum de contacts pendant la période de collecte (amis, famille, entourage, relations professionnelles, sponsors). Ils disposent d'outils permettant de partager le lien vers leur page de collecte par mail, sur les réseaux sociaux, sous forme d'un tract imprimable ou d'un "widget" permettant de suivre en live l'avancée de la collecte depuis un autre site.

Facebook et Twitter sont des outils incontournables, très efficaces pour permettre à un projet d'être diffusé massivement et relayé de page en page vers des interlocuteurs bien ciblés. 

Nous participons à la diffusion des projets à partir du moment où ils commencent à être soutenus par un petit nombre de proches, soutiens nécessaires pour qu'un projet puisse être accrédité vis-à-vis d'internautes extérieurs au réseau du porteur de projet. Notre accompagnement se concentre sur des contacts ciblés avec des médias ou des partenaires susceptibles d'être sensibles à un projet précis du fait de sa thématique, ou de sa localisation.

L'intérêt de notre plateforme est également de mutualiser les réseaux et les ressources de chaque porteur de projet. En effet, lorsqu'un visiteur, invité par l'un d'entre eux se présente sur la plateforme il visite systématiquement 3 à 4 autres projets présentés sur le site. Le fait de rassembler des contenus hautement qualitatifs et intéressants génère en lui même une fréquentation importante, en augmentation constante sur le site.  

Parlez-nous d'un beau projet qui a déjà été entièrement financé.

J'ai été récemment très touchée à titre personnel par le projet d'acquisition d'un piano pour le collège Rimbaud mené par un jeune professeur de musique, plus impliqué encore dans la transmission d'une passion que d'un simple éveil musical permettant aux élèves de venir jouer entre les cours à n'importe quel moment de la journée. Celui-ci rêvait depuis des années de pouvoir changer l'instrument trop vieux et défectueux dont le collège disposait. Avec l'aide de tous les élèves, il a réalisé une vidéo exceptionnelle pour présenter son projet de façon simple et très touchante, et a réussi à collecter, auprès de 100 contributeurs, les 4335€ nécessaires au financement du nouveau piano.

Ce projet m'a donné une envie irrépressible de revenir à la musique après 10 ans d'abstinence faute d'instrument, et j'ai accueilli mon propre piano juste avant noël. 

Un projet en cours de financement qui vous tient à cœur ?

J'aime particulièrement le projet "Une roulotte et des animaux pour soigner des maux" mené par l'association Ani’nomade.

Ce projet vise à acquérir et construire une roulotte pour permettre aux intervenants de l'association de visiter et d'accueillir dans les meilleures conditions les personnes en situation d'isolement, de dépendance ou de handicap qu'elles soignent par la zoothérapie (avec des animaux).

Les bénévoles de l'association ont, comme pour le projet de piano, réalisé eux-mêmes une vidéo très réussie pour présenter leur projet. Au-delà de la vidéo, c'est l'engagement et la sincérité des personnes qui sont au cœur du projet, les responsables de l'association Ani’nomade qui me touchent. L'action qu'ils développent est originale, passionnée, utile, efficace, la diffuser au travers un véhicule aussi fortement teinté de magie et de poésie qu'une roulotte est hyper cohérent. Tout est bien dans ce projet, j'espère vraiment qu'il aboutira. 

Pouvez-vous partager avec nous votre coup de cœur food bio en Ile de France ? 

Une adresse incontournable en Seine et Marne : Paul THIERRY – BIOLAB Maraîchage. 10 rue de la Mairie. 77167 CHÂTENOY. Paul  est le maraicher de notre Amap ultra conviviale à laquelle j'invite tous les Saint Pierrois ou Nemouriens à adhérer (Amap de la ferme des templiers).

Votre petite adresse beauté / bien-être bio préférée en Ile de France ? 

Mon adresse bien-être bio préféré c'est tout simplement Nemours, la petite ville du sud de la Seine-et-Marne où nous nous sommes installés depuis cinq ans ! A cinquante minutes de Paris, il n'y a pas mieux pour vivre sans stress ou venir déstresser un week-end. La ville est comme posée sur le Loing, et collée à la forêt de Fontainebleau, il y a des petites ruelles, des canaux, des canards, des ragondins, l'eau est partout, la nature est omniprésente, la vie est vraiment rythmée par les saisons, la réserve de coins exceptionnels à découvrir en forêt semble inépuisable. Je suis tombée amoureuse de cet endroit, je m'y sens bien (non je ne suis pas subventionnée par l'office du tourisme). Du coup je ne fréquente plus aucun lieu de soin !

Une association basée en Ile de France que vous soutenez ?

La communauté Emmaüs de Brie qui couvre le sud de la Seine-et-Marne, et que je souhaiterai vraiment aider à se développer, par exemple en participant à l'ouverture de nouveaux lieux d'accueils et d'activité, autour des nombreux projets actuellement à l'étude au sein de l'association (création d'une ressourcerie, lieu d'accueil pour les compagnons en retraite). Cette communauté est menée par une équipe admirable, très active, mais qui communique très peu sur ses réalisations. 

Articles du dossier Tour de France du bio 2013
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte