Témoignage

Je vote au quotidien: Cécile a fait le choix de l'éthique

Publié le 11 avril 2017
Cécile ne se déplace plus qu'à vélo
Cécile ne se déplace plus qu'à vélo
© Pixabay

A l'occasion des présidentielles 2017, FemininBio s'associe à Je vote au quotidien pour partager des témoignages de femmes qui se sont engagées pour la planète en changeant leurs habitudes au quotidien. Découvrez le témoignage de Cécile qui privilégie le circuit-court.

J’ai 41 ans, mariée 2 enfants (7 et 3 ans) et depuis quelques années, j’ai décidé de consommer différemment. Mes motivations ne sont pas financières. Je suis en profession libérale comme traductrice et gagne normalement ma vie, mon mari travaille aussi, pour un salaire moyen.

Ce qui me pousse à agir autrement c’est tout simplement le bon sens. On fait une pause 5 minutes, on réfléchit et très vite on se rend compte que tout est fait pour nous asservir par la société de consommation : acheter les derniers produits à la mode, la maison de rêve avec piscine et s’endetter au maximum pour finalement être à la merci de notre employeur et tolérer l’intolérable pour payer les traites en fin de mois. Acheter les produits les moins chers, les moins bons (et ceux qui font aussi le plus de tort à nos producteurs, éleveurs, PME locales et nationales) dans les supermarchés qui font la loi aussi bien auprès de leurs fournisseurs que de leurs clients, et je ne parle même pas des conditions scandaleuses de production des vêtements et produits high tech en Asie …

Bref maintenant, chez nous, c’est circuit court pour tout l’alimentaire. Fabrication maison pour tous les produits d’entretien, d’hygiène, de lessive et la majorité des cosmétiques. Réduction des déchets et de l’utilisation de la voiture. Je me déplace en vélo uniquement et monmari va bosser en train et en vélo. Et en ce qui concerne les vêtements d’enfant, c’est uniquement sur les sites de seconde main.

Pas par nécessité économique (même si la différence de prix est flagrante), mais parce que je refuse d’être activement complice des conditions de vie déplorables des travailleurs dans ce secteur en Asie (puisque même les plus grandes marques font fabriquer là bas de nos jours) en achetant ces produits neufs (et donc en créant une demande). En compensation, j’ai effectivement fortement réduit mes dépenses, ce qui me permet de consacrer plus de temps à mes enfants et à mes loisirs, et surtout, même si j’ai encore des progrès à faire, j’ai une bien meilleure conscience tout de même.

Retrouvez le témoignage de Cécile sur jevoteauquotidien.fr

Je vote au quotidien est un projet lancé par Herveline Verbeken et Marie Lefèvre.

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte