Réflexion

L’enseignement des feuilles écarlates

Publié le 13 novembre 2015
© Fotolia

L'automne, une chance ? Cette saison souvent mal-aimée est pourtant indispensable au cycle de la nature et nous invite à repenser notre connaissance de Soi.

Cet automne est à l’image de la société humaine, nous oscillons entre un été indien torride et des moments soudain froids et humides. Ces périodes de transition entre deux saisons viennent nous éveiller à la période que nous vivons aujourd’hui sociétalement.
En pleine mutation, nous passons de la chenille (modèle de société moderne privilégiant le progrès, la consommation et la croissance avec toutes ces dérives) au papillon sortant de sa chrysalide. Nous sommes maladroits à sortir nos ailes pour prendre notre envol.
La nature, magnifique avec ses chaudes couleurs au moment où la température baisse, nous invite à nous dépouiller tout à tour de nos parures dépassées. Si nous nous inspirons d’elle, au lieu de craindre de perdre avec nostalgie des éléments de notre histoire, nous nous en débarrassons avec beauté et élégance dans les ors et les rouges flamboyants d’une reconnaissance assumée. 
Cette période intermédiaire nous convie à rejoindre progressivement la lenteur intérieure ; tandis que la vie professionnelle est trépidante et nous intime le rythme effréné de la technologie. Celui du vivant, comme chaque année, nous rappelle qu’à la suite de la croissance vient la décroissance. Après les chaleurs estivales et l’explosion de fruits de toutes sortes, tout se replie, se désagrège doucement et magnifiquement. Nous pouvons, dans la lumière adoucie de l’automne, débuter cette introspection sur qui nous sommes, ce que nous voulons véritablement pour nos vies. En pleine conscience être présent à cette transition de déconstruction et profiter de chaque soirée où la nuit s’installe avec son cortège d’humidité et les matinées enveloppées du brouillard, fruit des températures qui s’entrechoquent.
Nous entrons dans l’œuvre au noir, comme le décrit l’alchimie. Chaque tradition de sagesse et de spiritualité attire notre attention sur ces bilans nécessaires pour faire le point, le tri sélectif d’un cycle annuel et se préparer à déconstruire avant de créer l’élan de l’année à venir. 
Les questions à nous poser seraient : quelle présence à ce qui est ? Savons-nous observer chaque journée, lui rendre grâce, nous réjouir de ses cadeaux ? Comment accueillons-nous la déconstruction aux odeurs puissantes d’humus réveillé par l’humidité ? 
Savons-nous accepter les petites morts en nous ? Car, l’automne c’est aussi la fête des morts, cette présence à celles et ceux que l’on a chéri, ce qui revient à évoquer les mémoires, les transmissions, la filiation, les enseignements de notre histoire qui, bien entendu, nous permet ensuite de devenir uniquement qui nous sommes. 
Afin de révéler notre singularité, tout comme la pierre mal dégrossie, chaque année nous rapproche de ce cœur palpitant, de cet essentiel de Soi que nous rencontrons au fur et à mesure que nous cheminons avec authenticité et sans concession vers notre âme vibrante.
Et la nature, avec ses cycles, nous rappelle inlassablement de poursuivre le périple vers Soi.

L'auteur : Christine Marsan a écrit Oser changer sa vie et Petit cahier d'exercices pour oser changer sa vie, parus aux Editions Jouvence

 

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte