Abattoirs

Marche pour la fermeture des abattoirs 15 juin 2013

Publié le 17 juin 2013 - Mis à jour le 19 juin 2013
Vegan, consom'actrice de produits bio, vegan et écolo. Utilise les médecines naturelles. Pratique le hatha yoga et la méditation.
Jessica Teston, Lili's kitchen et Lunazen manifestent pour la fermeture des abattoirs à Paris le 15 juin 2013
Jessica Teston, Lili's kitchen et Lunazen manifestent pour la fermeture des abattoirs à Paris le 15 juin 2013

Dans 7 villes du monde le 15 juin 2013, 7 marches ont eu lieu pour revendiquer l'abolition de l'esclavage des animaux et des pratiques telles que l'élevage, la pêche et l'abattage. Pourquoi une telle mobilisation pour des pratiques inscrites dans nos moeurs ?

Qu’est-ce qu’un abattoir ? : Établissement dans lequel sont abattus et préparés les animaux destinés à la consommation.

Abattoir / Slaughterhouse, 2 langues pour décrire un lieu que beaucoup voudraient voir fermé, un lieu dans lequel : les larmes coulent, le sang s’écoule, le souffle est coupé, et la vie disparait.

Ce sont des milliers de vies qui prennent fin pour notre consommation, des vies qui n’ont rien demandées.

Marche pour la fermeture des animaux
Marche pour la fermeture des animaux
Et si on arrêtait simplement de consommer des animaux ? Pourquoi ? A cause des conditions de vie misérables, de la mauvaise gestion des ressources (terre, eau, …) et de la pollution. L’élevage n’est pas sans conséquence. De plus, les animaux ressentent la douleur et les études se multiplient validant ainsi la pensée de beaucoup d’entre nous, connus tel Charles Darwin ou non.

De Londres à Toronto en passant par Paris, Istanbul, Toulouse, Rio De Janeiro et Sao Paulo, c’est pendant les Semaines Mondiales d’actions pour l’Abolition de la Viande que s’est déroulée la Marche pour la Fermeture des Abattoirs.

A travers le monde, accompagnés par de nombreuses associations soutenant la cause animale et la Marche pour la Fermeture des Abattoirs comme L214 Éthique & Animaux, le CCE²A, l’Association Végétarienne de France, Animaux en Péril, GAIA, meat-abolition.org, la PeTA, … des milliers de manifestants ont levé le poing pour dire STOP AU CAUCHEMAR FERMONS LES ABATTOIRS ! puisque autre slogan : ON PEUT VIVRE SANS TUER.

AU COEUR DE LA MANIF : 

"J'ai pris le bus avec des dizaines de manifestants venant de Belgique et du Nord de la France, dont certains sont de récents amis rencontrés ici et là, lors d'évènements pour la protection animale.

Arrivée à Paris, j'ai aidé l'association L214 à la vente de tee-shirts, stickers, ... avec le sourire car c'est notre amour des animaux qui nous a rassemblés ce 15 juin 2013. 

Bien avant que la manifestation ne commence, je sentais comme une vague monter ... riche en émotions. A 14h30, un hommage a été rendu aux animaux. Un hommage très émouvant ... J'en ai des frissons rien que d'y penser.

15h : Rue des Morillons, la Marche commence, ouverte par un fourgon et des manifestants tenant une grande banderole "FERMONS LES ABATTOIRS". A la suite, des centaines de manifestants dont je fais partie, tous unis pour que des consciences s'éveillent, pour que des cœurs s'expriment.

Nous marchons, ensemble, poings levés, nos voix s'expriment pour dire "Assez, assez, assez de sang versé / Assez, assez, assez de vies volées" car oui, ce sont des vies qui cessent d'être alors que des alternatives "cruelty free" (sans cruauté envers les animaux) existent.

Derrière, à gauche, à droite, devant, mon regard se porte sur mes compagnons d'un jour, de toujours, qui comme moi voient la peur, la tristesse, la détresse dans le regard de ces êtres conduits vers la mort.

Dans un petit corps, mon corps, une voix si forte s'envole dans les airs, la mienne. Les mots s'expriment, les émotions jaillissent car en ce 15 juin, je ne pense qu'à eux, ces êtres vivants qui meurent alors qu'ils ont une vie, une famille, tout comme nous. Je regrette que les animaux deviennent de la viande car dans notre société de consommation, ils sont un produit consommable. Cela sonne faux quand je l'écris, le dis. Comment un être fait de chair et de sang, comme vous et moi, puisse être un produit ?

Les larmes sont là mais je suis forte pour eux, ma voix porte mes larmes et mes émotions pour qu'unis, un jour, nous le soyons tous, quelle que soit notre espèce.

La Marche est ponctuée de plusieurs "die-in" : vêtus de rouge (sang) et de noir, nous nous allongeons, sur le sol, tel le corps sans vie de ces milliers d'animaux dont on prend la vie. Je repense à ces corps, gisant sur le sol, accrochés par leurs membres inférieurs. Je vois dans mon cœur, le regard de ces êtres innocents car innocents ils sont. 

Place St Michel, la Marche se termine, nous nous rassemblons au centre, unis pour la vie, pour leur vie. Un texte de clôture est prononcé, ponctué de plusieurs "STOP AU CAUCHEMAR FERMONS LES ABATTOIRS" que chaque être présent prononce mais en cet instant, nous formons une seule et unique voix, celle du monde animal. La banderole "FERMONS LES ABATTOIRS" se déploie une fois de plus pour qu'un jour, l'horreur cesse."

"J'aime les animaux et pourtant, ils ont fait partie de mon alimentation mais un jour, j'ai ouvert les yeux, j'ai vu, j'ai regardé. Je ne pouvais plus. Ce n'est pas à l'aveugle que j'ai changé mon alimentation. Que ce soit en librairie, sur le net ou dans des évènements organisés par des associations telles L214 ou l'Association Végétarienne de France, les sources d'informations ne manquent pas. Je ne cacherais pas que mes plats tournaient autour de la protéine animale et finalement, même si je pensais manger varié, ça ne l'était pas vraiment. J'ai pris conscience que le changement ne m'apporterait que de bonnes choses et c'est le cas. Jamais je ne me suis sentie aussi bien, en pleine santé, en accord avec mes choix de vie. Mon esprit, mon corps et mon cœur sont au diapason, ils se sont accordés et jouent enfin la même note. De végétarienne, je suis devenue vegan. Pourquoi ne plus manger d'animaux tout en continuant à en consommer ailleurs que dans mon alimentation ? Grâce aux bloggeuses culinaires, à travers leur blog, leurs livres, j'ai redécouvert mon corps, ma santé. Mon assiette est colorée, variée, équilibrée : elle respire la vie."

Lunazen, vente de Tshirt avec l'association L214
Lunazen, vente de Tshirt avec l'association L214

Pour plus d’informations : http://fermons-les-abattoirs.org/

Le communiqué de presse (Paris) 

Les animaux et la douleur

Articles du dossier Végétarien, végétalien, vegan
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 17 juin 2013 à 15h43
Une Marche riche en émotions

Une Marche riche en émotions tant la cause est juste et mérite d'être défendue.

Par jackiie le 17 juin 2013 à 16h33
merci

je n'y étais pas mais je suis aussi végétarienne, ni viande ni poisson, ni laitage bien que je les aime plus que les crèmes soja qui ne sont pas terribles; mais pour eux, nos pauvres compagnons maltraités, torturés, abattus sans pitié j'ai tout arrêté il y a 30 ans et ma famille descendante ne consomme pas de viande. Le reste de la famille me prend pour une fofolle!!!! et quel mal je ressens quand ils consomment devant moi leur viande pleine de nerfs et de puanteur de cadavre malgré la cuisson. Ce qui me fait rire c'est quand ils la prennent "bleue" Ils ignorent qu'ils mangent des vers et des bactéries et que la maladie les rattrapera un jour

Par coquelicot06 le 20 juin 2013 à 15h24
je ne suis pas d'accord, vous

je ne suis pas d'accord, vous n'avez pas le droit de décider pour "tout le monde"...
Si vous êtes ici, maintenant, c'est que nos ancêtres se sont nourris de viande..

Par CoraRoZ le 17 juin 2013 à 22h55
Merci pour ce beau témoignage

Merci pour ce beau témoignage ! C'est ce que j'ai ressenti moi aussi. Il aura fallu, pour une fois, exprimer tout cela autrement que par des larmes. Pour tous ceux qu'"on" se refuse à écouter, tous ceux qui souffrent pour "notre" plaisir... Sur la Terre comme dans les mers. Il est temps de modifier ces habitudes cruelles !

Par gigi64 le 20 juin 2013 à 15h39
Une marche offensive et pas constructive

Je n'ai rien contre de telles manifs mais franchement pensez-vous que la population dans son ensemble soit préparée à un tel changement dans l'alimentation ?
Pour ma part j'ai fortement réduit ma conso de viande notamment rouge (je consomme encore du poulet et des dérivés comme le fromage ou le beurre).
Mais on ne s'improvise pas végétarien et encore moins végétalien du jour au lendemain.
La nutrition est une science complexe, il faut beaucoup s'informer, lire, et surtout vérifier ses sources de lectures car il existe beaucoup de propagande.
Un régime végétarien mal équilibré conduit inévitablement aux carences alimentaires qui engendrent de fait des problèmes de santé.
Beaucoup de gens ne sont pas capables d'accepter de se passer de viande. Dites à un travailleur du BTP qui trime toute la journée dehors sous tous les temps de ne plus manger de viande, vous verrez sa réaction !
On prône le végétarisme à tout va ces derniers temps, mais il n'est pas à la portée de tous, sans une solide éducation et une action politique.
Mais pensez-vous que les industriels de la viande vont s'incliner si facilement ?
Ce sont des lobbys qui possèdent un réel pouvoir.
De plus je penses qu'abolir l'élevage dans son ensemble ressemble fort à une sorte de diktat.
On peut parfaitement élever des poules pour leurs oeufs et non pour les tuer et les manger, où des chèvres et des brebis pour leur lait !
Si on commence à vouloir imposer aux gens de ne plus du tout consommer de produits animaux dérivés, ca ressemble fort à une sorte de dictature, non ?
Et qu'en est il des plantes ?
Elles n'auraient pas de neurones selon les scientifiques, mais ca ne voudraient pas dire qu'elles ne ressentent rien, on ne sait pas enore tout dans ce domaine.
Et si on apprend un jour que les plantes aussi souffrent quand on les agresse, que feront nous ?
Nous mangerons des pilules chimiques ?!

Par terry garu le 21 juin 2013 à 14h32
Le sens de cette manif n

Le sens de cette manif n'était pas que les gens deviennent végé du jour au lendemain, mais seulement pour qu'ils commencent à se poser des questions pour savoir ce qu'il y a derrière un steak, et qu'ils ralentissent au moins leurs excès... Vous avez une parfaite méconnaissance de l'élevage, vous pensez qu'il n'y a pas d'animaux tués pour la production d'oeufs et de lait, c'est hallucinant........ Je vous rapelle que pour les oeufs, c'est 40 millions de poussins mâles qui sont broyés vivants en France ( ils ne sont pas utilisés pour leur chair, ce n'est pas la même souche génétique, ils n'engraisseraient pas assez vite ) et le lait , vous oubliez qu'on tue le veaux et les chevreaux pour prendre le lait de leur mère, d'ailleurs les agneaux, veaux, chevreaux, ect... que vous voyez dans les boucheries ne sont que des sous -produits de l'industrie laitière....) Et je n'ose même pas vous parler de la production de foie gras ( d'ailleurs le gavage est INTERDIT dans TOUS les pays Européens pour CRUAUTE sauf en France 20 000 tonnes, Hongrie et Bulgarie 3000 tonnes, Espagne 2500 tonnes et Belgique..)Et si les plantes ont un système nerveux, raison de plus de devenir végé, on en utilisera moins que les animaux destinés à l'abattoir, vu que la très grande majorité des terres cultivables est destiné à l'alimentation des animaux qu'on bourre également d'antibiotiques par précaution, pour éviter qu'ils ne tombent malades.... Je vous conseille de vous rendre sur le site de L 214 éthique et animaux, et je suis sûr que ce que vous allez y découvrir va vous stupéfier.

Par lunazen le 22 juin 2013 à 10h42
« Je n'ai rien contre de

« Je n'ai rien contre de telles manifs mais franchement pensez-vous que la population dans son ensemble soit préparée à un tel changement dans l'alimentation ? » :

Lunazen : C'est parce que des consciences se sont éveillées que ces événements ont lieu. La population est prête. Est-elle préparée ? Oui par le travail des associations de protection animale et non par l'industrie agro-alimentaire, les multimédias qui diffusent les messages de cette industrie et la société.

« Pour ma part j'ai fortement réduit ma conso de viande notamment rouge (je consomme encore du poulet et des dérivés comme le fromage ou le beurre). » :

Lunazen : Réduire sa consommation est déjà une prise de conscience mais pour sa santé. Il n'y a qu'un pas pour que la prise de conscience soit globale et prenne en compte les conditions de vie et d'élevage des animaux.

« Mais on ne s'improvise pas végétarien et encore moins végétalien du jour au lendemain.
La nutrition est une science complexe, il faut beaucoup s'informer, lire, et surtout vérifier ses sources de lectures car il existe beaucoup de propagande. » :

Lunazen : Évidemment que non, on n'improvise pas ! Les végétaliens ont une conscience plus aiguë de leur corps et de leur santé. S'informer, lire, … voilà ce qui fait que les végétaliens sont sur le bon chemin vers la pleine santé, celle du corps et de l'esprit. La nutrition n'est pas complexe et elle devrait être enseignée à condition qu'il n'y ait pas de sponsoring caché de la part des industries agro-alimentaires. Vous parlez de propagande hors elle n'est pas là où vous l'affirmez …

« Un régime végétarien mal équilibré conduit inévitablement aux carences alimentaires qui engendrent de fait des problèmes de santé. » :

Lunazen : Vous vous trompez … N'importe quel régime alimentaire mal équilibré engendrera des carences. Les carences ne sont pas propre au végétalisme. Le régime alimentaire « omnivore » est bien plus déséquilibré que ce que vous semblez penser : trop de protéines, trop de mauvaises graisses, trop de sel, peu de légumes, … contrairement au régime végétalien.

« Beaucoup de gens ne sont pas capables d'accepter de se passer de viande. » :

Lunazen : Disons plutôt que beaucoup de personnes disent qu'elles ne pourraient pas se passer de viande hors c'est faux. D'un côté, il y a des personnes qui ne veulent pas changer même en ayant connaissances des conditions de vie misérables des animaux et de la souffrance qu'ils endurent et de l'autre, des personnes qui manquent d'informations et qui sont simplement « frileuses » face au changement et aux éventuelles personnes qui les montreraient du doigt parce qu'elles n'entrent plus dans le « moule » du « socialement/politiquement correct ».

« Dites à un travailleur du BTP qui trime toute la journée dehors sous tous les temps de ne plus manger de viande, vous verrez sa réaction ! » :

Lunazen : Les gens ont peur du changement parce que cela veut dire sortir du « moule ». Nous sommes des individus et il est normal d'avoir ses propres décisions hors la tendance est au « muselage » de qui l'on est vraiment. Les gens sont frileux face à ce qu'ils ne connaissent pas.

« On prône le végétarisme à tout va ces derniers temps, mais il n'est pas à la portée de tous, sans une solide éducation et une action politique. » :

Lunazen : Les dérives dont vous parlez viennent de différentes sources faisant passer le végétalisme pour une mode, traitant malheureusement l'information en surface. Le végétalisme est à la portée de tous.

« Mais pensez-vous que les industriels de la viande vont s'incliner si facilement ?
Ce sont des lobbys qui possèdent un réel pouvoir. » :

Lunazen : Bien sûr que non, les industriels vont se battre pour leur gagne-pain : de l'argent fait sur la vie, la mort d'êtres faits de chair et de sang comme vous et moi, d'êtres qui pensent, ressentent des émotions, … Seulement, n'oubliez pas une chose, ce lobby a peut-être un semblant de pouvoir mais le véritable pouvoir est dans les mains d'une seule personne : le consommateur !

« De plus je penses qu'abolir l'élevage dans son ensemble ressemble fort à une sorte de diktat. » :

Lunazen : Abolir l'élevage, un diktat ? Non, l'abolition est une nécessité face au comportement égoïste, irrespectueux, destructeur, ... de l'être humain en général. Utilisons les termes appropriés, l'élevage est une forme d'esclavage. On utilise les animaux, on dispose d'eux comme bon nous semble : ils n'ont même pas de statut juridique, ce sont des « biens meubles » comme n'importe quel objet !

« On peut parfaitement élever des poules pour leurs oeufs et non pour les tuer et les manger, où des chèvres et des brebis pour leur lait ! » :

Lunazen : Peut-être dans un monde où « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil » mais la réalité est différente ! Les poules : les mâles sont condamnés à mort quant aux femelles, elles seront forcées à souffrir toute leur vie jusqu'à épuisement puis finiront dans une barquette filmée ! Allez sur le site de l'association L214 et vous constaterez que la vie d'une poule n'est pas toute rose comme celle d'un bisounours. Quant aux produits laitiers, la vache est inséminée qu'elle le veuille ou non (il n'y a pas de vie animale dans cet acte, rien de « naturel »), son petit voit le jour ? On le lui retire ! C'est une femelle ? Alors, elle aura le même destin que « maman », c'est un mâle ? Il ira à l'engraissement et on lui prendra sa vie dans une douleur incommensurable. Le sort de « maman » n'est pas si différent, après insémination sur insémination, suivie chacune par le vol de son lait, celui destiné à son petit, une fois « pressée comme un citron », une fois toute sa force vitale extraite, elle ira, forcée, à l'abattoir.

« Si on commence à vouloir imposer aux gens de ne plus du tout consommer de produits animaux dérivés, ca ressemble fort à une sorte de dictature, non ? » :

Lunazen : Personne n'impose quoi que ce soit, vous savez pourquoi ? Parce que nous essayons d'éveiller les consciences, de faire que le citoyen lambda ouvre les yeux. Vous parlez de dictature, vous êtes passé(e) à côté de notre message. Les animaux méritent que l'on s'active pour leur liberté.

« Et qu'en est il des plantes ? Elles n'auraient pas de neurones selon les scientifiques, mais ca ne voudraient pas dire qu'elles ne ressentent rien, on ne sait pas enore tout dans ce domaine.
Et si on apprend un jour que les plantes aussi souffrent quand on les agresse, que feront nous ?
Nous mangerons des pilules chimiques ?! » :

Lunazen : Le végétal a bien un système de communication, de défense, etc, des systèmes qui lui sont propres mais qui ne sont pas comparables au genre humain ou au genre animal. L'être humain a tout fait pour se différencier de l'être animal hors il se ressemble bien plus que ce que l'on pourrait croire. Sachez que les animaux d'élevage, dont la vie est faite d'horribles souffrances, consomment une quantité astronomique de végétaux (céréales, …). Quant à la chimie, celle qui est nocive, elle est déjà parmi nous : dans les médicaments, dans les aliments issus de l'agriculture intensive, dans les vêtements, dans les meubles, les peintures, …

Vous voulez vous informer ? Des sources non influencées par les industries agro-alimentaires peuvent vous être communiqué(e)s.

Par triple.h62300 le 23 juin 2013 à 22h10
Pfff

Oui nous somme pacifiste mais quand je voie sa je ne peux pas fermer les yeux, si je prend mon cas pour des généralité qu'est se que je devrais dire? enfin voici mon choix bref pfff

Par triple.h62300 le 21 juin 2013 à 13h19
Gigi64 l’année dernière en

Gigi64 l’année dernière en janvier 2012 j'ai eu un cancer alors que j'ai que 30 ans et je suis devenu végétarien puis vegan du jour au lendemain, alors que l'on me dit pas que l'on peux pas changé du jour au lendemain " j'en suis la preuve que l'on peux changé ".
Les animaux sont des être vivants comme nous et il mérite les même droit que nous. Est se que sa vous plairai que l'on vous fasse la même chose. je pense que non donc respecter notre choix et de ne pas le critiquer. Et si on a manifester c'est pour la fermeture des abattoirs et pour nos amis les animaux.
Et pour les ouvriers dans les travaux public, j'ai des amis qui travail dedans et il sont vegan et il n'ont pas de carence et il sont en pleine forme alors arrêter de dire des bêtise
go vegan.

Par gigi64 le 22 juin 2013 à 13h02
"et je suis devenu végétarien

"et je suis devenu végétarien puis vegan du jour au lendemain, alors que l'on me dit pas que l'on peux pas changé du jour au lendemain "

Vous prenez votre cas pour une généralité, ce qui a été valable pour vous ne l'est pas forcément pour les autres. Chaque humain, possède un schéma mental et des motivations différents de son congénère, c'est ce qui fait la diversité de la race humaine.
On pourrait comparer l'arrêt de la consommation de viande à l'arrêt de la cigarette, Certains le feront du jour au lendemain, d'autres mettront plus de temps, d'autres ne parviendront jamais à arrêter.

Le changement de comportement d'un humain fait appel à de nombreux paramètres complexes.

"Est se que sa vous plairai que l'on vous fasse la même chose. je pense que non "

Pourquoi je sens une sorte d'animosité dans cette phrase ?
Les végétariens et végétaliens semblent pourtant militer pour le pacifisme, ou alors on m'aurait menti ?

"donc respecter notre choix et de ne pas le critiquer."

Je respecte votre choix
Mais si vous désirez que les autres (les carnassiers purs ) respectent votre choix, il va falloir apprendre à respecter également le leur, car vous comprendrez que les choses ne peuvent pas être à sens unique !
Manifester contre la fermeture des abattoirs et des conditions inacceptables des animaux de boucherie est une chose, mais êtes vous prêt à accepter le choix des "carnivores" de continuer à manger de la viande, qui souvent ne le font pas parce qu'ils ne peuvent pas s'arrêter, mais simplement parce qu'ils aiment ça !

"j'ai des amis qui travail dedans et il sont vegan et il n'ont pas de carence "

Encore une fois, évitez de généralier.
D'autre part pour savoir s'il existe des carences dans un organisme il faut procéder à des analyses sanguines, de nombreux individus vivent avec des carences sans réelement le savoir, c'est le cas notamment des femmes à cause des pertes sanguines mensuelles.
Je ne suis pas contre le végétarisme, je suis pour un végétarisme choisi, pas pour un végétarisme imposé à toute une population pour satisfaire les désirs d'une autre.
De même je suis contre le lavage de cerveau de toute une population en lui faisant croire que la viande est absolument nécessaire.
Je suis pour la liberté de choix.
Maintenant, il est vrai que dans mes arguments je ne fais intervenir ni mes sentiments ni mes émotions, celà ne veut pas dire que je cautionne la souffrance qu'on inflige aux animaux de boucherie (ni à ceux de laboratoire par ailleurs).

Par lili79 le 21 juin 2013 à 14h52
Gigi64, effectivement tout le

Gigi64, effectivement tout le monde ne devient pas végétarien du jour au lendemain ! C'est une prise de conscience progressive. Continue donc, à t'informer sur le végétarisme ainsi que sur l'éthique animale pour laquelle une abondante bibliographie existe et pourra répondre à tes questions.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte