Miss Bio

Concours La Miss Bio 2013 : retour sur 4 ans de belles aventures avec Anne Ghesquière

Publié le 10 avril 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Anne Ghesquière, fondatrice de FemininBio.com
Anne Ghesquière, fondatrice de FemininBio.com
© © Matyas Le Brun

Il y a 4 ans, Anne Ghesquière engageait Femininbio dans l'aventure de La Miss Bio, grâce à son partenaire SO'BiO étic®. Retour sur ce concours green et glam' unique et engagé.

Vous rêvez de participer au concours de La Miss Bio mais n'avez pas encore déposé votre candidature ? Vous êtes candidate et vous aimeriez en savoir plus sur les dessous du concours ? Réponse avec Anne Ghesquière...

Comment est née la Miss bio ? 

La Miss Bio est née de la volonté de récompenser des jeunes femmes green et engagées qui portent haut les valeurs du bio et d'un mode vie harmonieux.

En 2009, j'en ai parlé aux responsables de la marque de cosmétiques bio SO'BiO étic®. Ils ont été tout de suite très enthousiastes car cela est en parfaite cohérence avec les valeurs de la marque. En fait, SO'BiO étic® est membre du Club 1% pour la Planète qui reverse 1% de son chiffre d'affaires à des associations environnementales.

C'est grâce à cette dotation que nous pouvons soutenir financièrement les prix de la Miss Bio. Ainsi, depuis 4 ans, c'est 40.000 euros qui servent à soutenir des associations engagées. Nous sommes fières de nos Miss Bio !

Quel message souhaites-tu faire passer avec l'organisation de ce concours ?

Il me semblait important que des jeunes femmes puissent exprimer leurs valeurs d'engagement à travers ce prix. Dans une société ou la matérialité prime, il est essentiel, a contrario, de valoriser des actions porteuses de sens.

Les femmes ont toute leur place pour promouvoir un mode de vie sain et durable car elles sont, de part nature, les gardiennes du vivant. Ensuite, il est essentiel que la jeune génération monte au créneau avec des projets durables et novateurs pour réinventer nos modes de vie.

J'aime l'idée que ces jeunes femmes puissent être des exemples à suivre pour toute une génération.

La récompense vise à soutenir une association engagée pour l'environnement et non à enrichir la personne. C'est un concours altruiste.

L'an passé, grâce à la Miss Bio, la dotation de 4000 euros a soutenu la création d'un emploi au sein de l'association de protection des abeilles, Apicool et du projet "La nature dans mon école". Les petites eaux font les grandes rivières !

Quelles sont les qualités principales d'une Miss Bio ?

L'engagement, la joie, la jeunesse, l'envie d'une vie saine et harmonieuse !

Quels souvenirs gardes-tu des éditions précédentes ?

Je garde un excellent souvenir des deux dernières éditions ou les trois gagnantes, la Miss Bio et ses deux dauphines étaient très complices. On ressentait un esprit de coopération et non de compétition. Elles étaient rayonnantes. C'était très beau à voir. Les projets portés par ces femmes sont passionnants comme celui de la Miss Bio 2012, Chantal Perdigau, pour son site Savez-vous plantez chez nous.

Qu'attends-tu de la Miss bio 2013 ?

De la bonne humeur, de l'authenticité et du plaisir à partager le projet qu'elle porte dans le plus grand respect de celui des autres postulantes ;-)

 
Articles du dossier Miss bio 2013
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte