Miss bio 2013

La Miss Bio 2013 : 5 questions à notre partenaire SO'BiO étic

Publié le 16 mai 2013 - Mis à jour le 31 mai 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Valérie Marcadet, directrice de la filière cosmétique chez Lea Nature.
Valérie Marcadet, directrice de la filière cosmétique chez Lea Nature.

Il y a 4 ans, Femininbio se lançait dans l'aventure de La Miss Bio. Gros plan sur notre partenaire SO'BiO étic®. Nos 5 questions à Valérie Marcadet, directrice de la filière cosmétique chez Lea Nature.

1) Vous soutenez depuis 4 ans l'élection de La Miss Bio organisée par Femininbio. Qu'est ce qui vous plait dans ce concours ?

La miss bio est pour nous tout à fait en cohérence avec les valeurs de Sobio etic: une marque engagée qui sublime les femmes naturellement.
Le concours avec le nombre de participantes qui augmente chaque année montre combien chacune à son niveau peut faire "sa part du Colibri" comme dirait Pierre Rabhi
On y voit des initiatives les plus simples aux associations les plus structurées.
2) Parlez-nous de votre engagement au club 1% pour la planète.
Nous reversons 1% de notre Chiffre d'affaire à des associations environnementales. Depuis 2007, la marque a soutenu plus de 120 projets associatifs pour un montant global ede  plus d'un million d'euros.
Nous soutenons des associations de producteurs par ex avec l'ONG l'homme et l'environnement qui œuvre pour le développement durable et la préservation de la biodiversité par l'implication des populations locales défavorisées sur des zones spécifiques. Le but est de montrer qu'ainsi préservation de l'environnement et développement humain vont de pair.
Nous allons replanter 200 000 arbres pour les 20 ans de Léa Nature.
Nous soutenons aussi Terroir solidaire, Apicool, le consortium des Satere Mawe en Amazonie, Initiative et Développement (plantations d'Ylang Ylang aux Comores), Nomade RSI (usage des plantes traditionnelles au LAdak) et d'autres encore.
3) Quels sont les autres projets qu'il vous permet de soutenir ?
Il y a 2 ans par l'intermédiaire de la lauréate, nous avons soutenu l'association Belles plantes fondée par Anne Ribes en 1997, qui a pour vocation de créer des ateliers jardins dans les hôpitaux et les maisons de retraite pour favoriser la guérison et soulager les souffrances. Cette belle association fait rentrer les jardins et les fleurs en milieu hospitalier.
4) Quels souvenirs gardez-vous des précédentes éditions de La Miss bio ?
L'année dernière la lauréate était l'association "savez-vous planter chez nous". Elle permet de mettre en relation des personnes qui ont un jardin et qui rêvent d'avoir un potager, mais qui n'ont pas le temps de s'en occuper, avec des personnes qui ont la passion du potager mais qui n'ont pas forcément de jardin.
5) Qu'attendez-vous de La Miss Bio 2013 ?
En duo avec Marina Poiroux, notre directrice de la fondation Léa Nature: "nous attendons des personnes investies dans l'opérationnel terrain, avec des projets qui font le lien entre l'environnement et l'humain"
 

- Valérie Marcadet : directrice filière cosmétiques Léa Nature

Diplômée de l’Institut Supérieur International du parfum, de la cosmétique et de l’Aromatique (Isipca), elle acquière son expérience de formulation cosmétique au sein des Laboratoires Payot.

Elle participe ensuite au développement commercial de Derma, société de sous-traitance, puis rejoins Givenchy (groupe LVMH), où elle occupe différents postes pendant 7 ans (coordination de projet, qualité).

Après 12 ans dans la cosmétique conventionnelle dont les pratiques ne lui ont pas toujours convenue, Valérie se félicite d’avoir croisé le chemin du Groupe Lea Nature il y a 6 ans. 

Elle s'occupe de la direction de la filière cosmétique qui regroupe plus particulièrement les fonctions Sourcing Ingrédients, Recherche & Développement, Qualité et Réglementaire, en somme la mise au point technique des produits des 6 marques de cosmétiques biologiques et naturels (So’Bio étic, Floressance par Nature, Lift’Argan,  Eau Thermale de Jonzac, Natessance,   Secrets de Lea)

Valérie peux ainsi élaborer des produits qui rendent la femme plus belle, lui apportent du plaisir tout en la respectant et en respectant les végétaux qui composent ces produits.

- Marina Poiroux : directrice de la fondation Léa Nature

Elle participe au développement stratégique et humain de Léa Nature depuis 18 ans en occupant différentes fonctions au sein du Groupe : Responsable Recrutement /Responsable Ethique et relations ONG.

Actuellement Directrice de la Fondation Léa Nature / Jardin Bio, elle est responsable du développement du Mécénat environnemental du Groupe. Depuis 2007, Léa Nature reverse 1% du chiffre d’affaires de ses marques bio à la protection de l’environnement et à la sauvegarde de notre planète.

Depuis 6 ans elle entretient un lien privilégié avec le monde associatif et souhaite faire émerger des projets qui œuvrent pour une planète plus verte et plus humaine.

 

Articles du dossier Miss bio 2013
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte