Nouvelles technologies : pensez écolo !

Publié le 11 juin 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Les ordinateurs : portables ou fixes ?

Les ordinateurs portables consomment de 50 à 80% d’énergie en moins que les postes fixes. Les écrans plats sont deux fois moins énergétiques en mode « marche », que les écrans à tubes cathodique. Les écrans rétroéclairés (MacBook) utilisent 30% en moins d’énergie que les écrans LCD traditionnels. Si la puissance d’un appareil se mesure en watts (W), sa consommation se  calcule en wattheures (Wh ou kWh). Ce sont les kilowattheures que vous payez sur votre facture d’électricité (1 kilowattheure = 1 kWh = 1000 Wh). Ainsi, un ordinateur éteint mais toujours branché consomme 70 Wh pendant une heure, soit 1,68 kWh par jour. Pensez donc à débrancher votre ordinateur !

L’ordinateur portable de votre enfant, même s’il fonctionne sur secteur, comporte une batterie amovible. La plupart d’entre elles s’épuisent vite et doivent être remplacées (donc dépensées dans des décharges) tous les un ou deux ans. Pensez-y quand vous achetez un nouvel ordinateur ! Chez Apple, le MacBook Pro 17 pouces est équipé d’une batterie qui dure jusqu’à cinq ans.

Du matériel labellisé Energy Star

Apposé sur un équipement informatique, notamment les écrans plats à cristaux liquides (LCD), ce label indique qu’il est doté de mode veille économique et d’économiseur d’énergie. Les ordinateurs labellisés passent ainsi automatiquement en mode veille après une période préréglée de non-utilisation ; ce qui entraîne une  consommation d’électicité inférieure à 30 W. Tous les plus grands fabricants d’ordinateurs proposent aujourd’hi des produits dotés de ce label, vous pourrez les trouver dans les circuits de distribution traditionnels pour ce type d’équipement : grande distribution ou magasin spécialisé.

  

Attention, cette fonction n’est pas systématiquement activée sur tous les ordinateurs ; aussi n’hésitez pas à le faire vous-même, en vérifiant les propriétés d’affichage dans la configuration du système, ou renseignez-vous auprès du vendeur.

Les cartouches d’encre d’imprimante

Cherchez les cartouches dotées de l’écolabel NF-Environnement, qui signifie qu’elles ont été fabriquées avec des éléments réutilisables et recyclables. 

Les cartouches d’encre contiennent des dérivés de pétrole et de métaux, qui ont un effet polluant sur l’environnement. Bonne nouvelle, elles se recyclent ! Après avoir été collectées, elles sont démontées, nettoyées, les pièces usées sont remplacées et les cartouches sont à nouveau remplies d’encre avant d’être remises en vente.

Pour connaître les bonnes adresses de recyclage des cartouches d’encre, renseignez-vous auprès de votre vendeur de cartouche ou sur www.recyclesolidaire.org, dont l’opération « Cartouches solidaires » organise des collectes gratuites.

Que faire d’un ordi trop vieux ?

 Si vous devez vous séparez d’un objet électronique, en tant qu’écocitoyen, vous pouvez :

  

    • Ramenez votre ancien appareil au magasin qui aura l’obligation de le reprendre si vous achetez un produit neuf équivalent. Il pourra être reconditionné après avoir subi de menues réparations en vue d’une revente, en occasion, sur des marchés à faible pouvoir d’achat
    • Le donner à une association caritative s’il est en bon état. La fédération Envie collecte 500 000 appareils par an et en revend 65 000, rénovés avec une garantie d’une an.  De son côté,

      la Communauté Emmaüs est partenaire dans plusieurs actions de récupération. Le réseau Freecycle est un mouvement de personnes qui offrent (et récupèrent) des objets gratuitement dans la ville où ils habitent (et aux alentours).

    • L’apporter en déchetterie. Certains composants sont récupérés sur des équipements endommagés, comme pièces de rechange. Les appareils les plus anciens ou les plus endommagés sont envoyés en recyclage pour réutilisation des matières premières qu’ils contiennent. Un ordinateur est presque totalement recyclable : 30 à 40% de matières plastiques, 40% d’acier, 10% d’autres métaux dont certains sont rares et couteux : cuivre, or, argent, cadmium, platine, etc. moins de 1% du volume collecté et traité est éliminé vers les décharges.

Contactez votre mairie pour connaître la déchetterie la plus proche de chez vous.

Retour au sommaire du dossier Le cartable écolo

Cet article est issu du livre de Safia Amor et Olivier Carton, Le guide des parents bio à l'école, à la maison et en vacances, paru en 2009 aux Editions Eyrolles.

Safia Amor et Olivier Carton
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !