OGM

"Bientôt dans vos assiettes" le docu choc sur les OGM

Publié le 2 septembre 2014
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.

Diffusé pour la première fois le 1er septembre 2014 sur Canal+, le reportage d'utilité publique de Paul Moreira met en garde sur les risques de la combinaison OGM et pesticides sur notre santé et notre environnement. A voir absolument !

En 15 ans, les OGM, créés notamment pas la surpuissante firme américaine Monsanto, sont partis à la conquête du monde. Leur particularité ? Ils fonctionnent avec un seul herbicide : le glyphosate, plus connu sous le nom commercial "Roundup".

Voir la bande-annonce de l'enquête "Bientôt dans vos assiettes"

Depuis la création de ses plantes modifiées, les controverses sur leur nocivité sur notre santé et celle de la planète n'ont jamais cessé. 

Aujourd'hui, les OGM sont à nos portes. A travers sont enquête « Bientôt dans vos assiettes, (de gré ou de force) », le journaliste Paul Moreira a voulu comprendre comment ils avaient conquis autant de terrain en si peu de temps, et surtout si nous disposions encore de notre liberté de choisir d'en consommer ou pas.

Le reportage, aux images chocs, montre à nouveau les rats aux tumeurs géantes de l'étude de Gilles Eric Séralini, récemment republiée, mais aussi de nombreux enfants handicapés, venant pratiquement tous de régions rurales fortement exposées aux agrotoxiques.

OGM : culture interdite en France, mais qui nourrit les animaux d'élevage

Qu'en est-il en France ? Si les OGM sont interdits de culture sur le sol français, saviez-vous que 45 % des porcs et poulets élevés en France sont nourris aux OGM cultivés et importés d'Argentine ?

Invité de RMC ce matin, Paul Moreira, grand reporter, revenait sur son enquête de 6 mois sur les OGM. 

Pour le réaliser, il a notamment contacter les services clients des marques qui commercialisent de la viande d'élevage en grande surface, afin de connaître le régime alimentaire des animaux. En vain. La réponse, il l'a finalement obtenu de la part de Xavier Beulin, patron de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) : les porcs et les poulets mangent du soja d'amérique latine, et il y a une sorte d'omerta pour ne pas en parler. Rien n'est précisé sur l'emballage, qui se contente d'un laconique "nourriture 100 % végétale".

Ecouter toute l'interview sur RMC (à partir de la 34ème minute)

Son reportage l'emmène ensuite au Danemark, où l'on élève des porcs 100 % OGM. Chez les éleveurs, les langues se délient et avouent avoir été confrontés à de graves problèmes de maladie des porcs. 

En Argentine, dans les villages situés en bordure des champs, Paul Moreira découvre qu'un foyer sur trois a un enfant handicapé.

En enquêtant auprès du Ministère des Sciences et des agronomes de l'état, farouchement pro-OGM, il apprend que le fameux herbicide qui tue les mauvaises herbes, le « glyphosate » ne fonctionne plus. Il faut donc multiplier les produits et jouer les apprentis sorciers, avec des produits extrêmement dangereux (T4D, atrazine...) qui polluent les nappes phréatiques. Leur utilisation à haute dose et combinée n'a, de l'aveu même des agronomes, jamais été testé sur le plan sanitaire.

Pourtant, les défenseurs des OGM affirment encore à l'heure actuelle que leur utilisation permet de réduire l'utilisation de produits toxiques... On y voit même une déclaration de l'actuel Premier Ministre Manuel Valls, datant de la campagne pour les primaires de 2012, qui affirme "en diminuant la pollution provoquée par les pesticides, les OGM peuvent jouer un rôle dans la protection de l'environnement."

Ecouter toute l'interview sur RMC (à partir de la 34ème minute)

Selon Paul Moreira, si demain les OGM arrivent dans nos assiettes, la "guerre" aura lieu à Bruxelles. Pour séduire les députés, les lobbys très bien financés n'hésitent pas à avancer que les OGM pourront sauver nos enfants... Alors que c'est juste un prétexte pour vendre des OGM industriels.

Qui peut encore croire à cela ?

Ne manquez pas ce reportage rediffusé mardi 2 septembre à 20h50 sur Canal+ décalé, et pendant 15 jours sur Canal + à la demande.  

Lire l'interview de Paul Moreira sur Télérama.fr

Articles du thème OGM
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte