Société

Osons la fraternité

Publié le 29 août 2016
© Fotolia

L'actualité se charge régulièrement de répandre son lot de mauvaises nouvelles, de nous faire peur, de nous séparer. Face à cela, Christine Marsan a voulu réagir et porter une réflexion et un message positif, tourné vers la fraternité, la solidarité et le vivre-ensemble. Rencontre inspirante à l'occasion de la sortie de son livre Osons la fraternité.

Parle-nous de ton parcours ?
Une enfance normale, sans problème, l’insouciance et l’exploration m’ont permis de me construire dans la légèreté et j’en suis vivement reconnaissante. C’est un capital d’optimisme, d’espoir et de joie inaltérables. 

Toutefois, quelque chose me questionnait : autour de moi, j’étais intriguée par l’agressivité que je notais dans les relations humaines et notamment entre proches, entre personnes qui soit disant s’aimaient. Cela ajouté à l’envie depuis toujours d’être psychologue et écrivain m’a amenée à explorer les composantes de la psyché humaine, comprendre pourquoi l’être humain peut-il être attiré par l’ombre, le « mal », la violence ? J’ai traduit cela en doctorats, au travers de deux thèses, que je n’ai pas soutenues, privilégiant le chemin de la liberté aux exigences de l’institution qui rabotaient mes intuitions. De ces recherches j’en ai tiré plusieurs essais pour tenter de comprendre cette société en profonde mutation et de voir la violence comme un symptôme multiforme d’une civilisation qui se craquèle, qui s’enfante elle-même dans la douleur. Et bien entendu, du questionnement sur les noirceurs de l’âme humaine j’étais profondément attirée par la lumière et j’ai coloré ma pratique psy d’une quête existentielle et spirituelle. C’est la raison pour laquelle j’ai écrit sur la paix comme une modalité à atteindre pour vivre fraternellement en sérénité en soi et avec les autres.

Depuis, plus de 15 ans je multiplie les expériences permettant de co-créer des fraternités vivantes et de pratiquer la coopération, moyen de faire évoluer l’être humain individuellement et collectivement. Car pour manifester l’Intelligence Collective il est essentiel de faire fondre son égo. Alors lâchant prise du besoin d’exercer un pouvoir « sur » autrui, il est alors question de déployer un ego d’action au service de son prochain et c’est ce que je tente de soutenir et de m’appliquer à moi-même.

Enfin, en tant qu’exploratrice du futur je rédige avec délice des romans qui mêlent prospective, sagesse, spiritualité et qui tentent de nourrir autrement notre imaginaire et mon dernier roman s’intitule Terra Incognita, contrées insondées que nous devons co-créer ensemble. 

Qu'est ce que le livre Osons la fraternité ?
C’est un ouvrage collectif qui s’est décidé conjointement avec Yves Michel. Nous avions un élan similaire et nous avons eu envie de fédérer nos démarches pour réaliser un seul ouvrage dans lequel nous inviterions nos amis auteurs. C’est ainsi que j’ai convié dans l’aventure Frédérique Renault-Boulanger, à la fois amie et au talent de rédactrice ; nous avons co-rédigé et coordonné ce livre, ce qui a permis qu’il puisse être réalisé de belle manière et mené tambour battant pour sortir à l’occasion du Forum de Terre du Ciel en mai. 

Nous avons mêlé tous les trois nos énergies d’engagement, de poésie, de mobilisation pour offrir un terreau à tous les autres co-auteurs afin qu’ils nous rejoignent et nous permettent de porter ensemble cette valeur cardinale, la fraternité.

Pourquoi un manifeste ?
Avec Yves Michel, dans sa double posture d’éditeur et d’auteur, nous avons voulu que ce thème de la fraternité soit un véritable Manifeste afin de démontrer l’importance que cette dernière revêt comme réponse aux violences. De Paris en 2015 et désormais Nice en 2016, sans compter les dizaines d’autres attentats de part le monde Bagdad, Bruxelles, Kaboul, Jakarta et aussi au Yemen, en Egypte, en Arabie Saoudite, plus de 15 pays et des milliers de morts et de blessés, le monde entier est touché. 

Avec ce manifeste, c’est aussi montrer qu’il s’agit profondément d’un engagement, d’une volonté de rendre vivantes et vibrantes nos valeurs républicaines car si elles sont manifestées au quotidien alors cela deviendra un véritable programme politique facilitant la vie en paix dans la diversité et le respect de chacun.

Tu portes ce livre, qu'est ce qui t'anime ?
Participer à l’élévation des consciences afin que nous cessions de juste dire : « plus jamais ça ! » mais que nous portions des actes concrets pour que les drames de l’Histoire ne se répètent plus. Nous avons parfois une mémoire bien déficiente face aux tragédies de l’histoire humaine. 

Nous indigner est déjà un pas formidable, rédiger des articles, des livres, véhiculer et transmettre les informations utiles pour que nos consciences s’éveillent me paraît formidable mais il me semble essentiel d’aller plus loin et que chaque acte de notre vie soit la traduction concrète de nos pensées, de nos croyances et de nos dires. Le « marche ta parole » amérindien est un proverbe qui me porte profondément. Comment décider de se mettre totalement en cohérence pour que chaque pas reflète pensée et parole ? Évidemment, le chemin est parsemé d’embuches et aspirer à l’exemplarité n’est bien entendu pas synonyme de perfection et ne signifie pas que nous y sommes parvenus, ni tout le temps. Au moins l’élan est là et chaque « faux pas » permet-il de corriger la trajectoire comme l’intention et de nous élever chaque jour un peu plus, de nous redresser, de manifester cet Homme ou cette Femme debout qui souhaite vivre en paix et en fraternité avec son prochain.

Qui y participe ?
Nous avons proposé de mêler les énergies de personnes connues et d’autres plus anonymes, de mixer les générations, les élans de contributions, certains sont poétiques d’autres apportent un regard réflexif sur les violences et les phénomènes terroristes. L’ensemble donne une tonalité dynamique, variée, colorée des hommes et des femmes qui se sont sentis mus par cet élan de fraternité à manifester tout autour de nous. 

Comme pour la couverture du livre, nous avons voulu pondérer les différences, tout en honorant les singularités et mentionnant les co-auteurs par ordre alphabétique : Boris Aubligine, Martine Augoyat, Michel Bauwens, Christine Béhain, Frédéric Bosqué, Ariane Boulanger, Thierry Brugvin, Ben Cramer, Emmanuel Delannoy, Isabelle Delannoy, Philippe Derudder, Anne Ghesquiere, Jean Gordon, Hervé Gouil, Anaïs Gournay, Michel Hutt, Eric Julien, Françoise Keller, Marc Luyckx-Ghisi, Christine Marsan, Nicole Marsan, alain michel, Yves Michel, Jocelyne Miloradovic, Edgar Morin, Jean-Claude Paye, Esther Podolak, Michel Podolak, Arnaud Poissonnier, Virginie Raisson, Frédérique Renault-Boulanger, Boris Sirbey, Patrick Viveret, Eva Wissenz. 

Au total 34 personnes qui se sont mobilisées pour porter la fraternité.

Comment trouver paix et apaisement dans un monde bouleversé ?
Le changement profond de civilisation que nous vivons, véritable mutation dont nous sommes contemporains nous déboussole, nos perdons nos repères. Pour beaucoup c’est alors l’occasion de manifester peurs et replis de toutes sortes, les extrémismes se font entendre jusqu’à dans la chair et le sang. Le monde se bouleverse physiquement et les êtres humains sont chahutés individuellement et collectivement ; perdus et ayant peur d’un avenir incertain les violences s’exacerbent notamment contre tous ceux qui sont différents.

Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Antonio Gramsci

La voie royale qui permet la traversée du chaos est la centration intérieure. Lorsque l’extérieur est instable, la paix peut se trouver à l’intérieur de soi ; retrouvant l’harmonie avec la Vie en soi, il devient plus facile d’assumer, à l’extérieur, les aspects labiles liés aux déconstructions.

Si les pratiques de développement personnel et l’aspiration spirituelle sont en nette augmentation depuis une trentaine d’années c’est pour répondre aux besoins de chacun de trouver du sens dans l’action quotidienne.

Paix, centration, pleine présence et conscience sont les clés de voûte d’une éthique et d’une écologie de vie qui permettront de manifester compassion et fraternité.

Quelles sont tes voies d'espérance ?
Voir chaque année toujours plus de personnes s’éveiller, se révéler, prendre conscience de l’importance de la vie, de l’envie de contribuer à un monde meilleur dans lequel les injustices soient gommées et que chaque règne du vivant (minéral, végétal, animal et êtres humains) soit honoré, correctement traité et qu’il puisse vivre en toute quiétude.

Voir grossir le nombre des Créatifs Culturels de part le monde et ceci grâce à notre hyper connexion qui permet ces formidables reliances de cœur et d’âme. Voir au travers des turbulences et du chaos géopolitique et sociétal se déployer une réelle authenticité dans les engagements, les mobilisations citoyennes. Voir les changements réels de comportements et les milliers d’initiatives alternatives de par le monde qui transforment les territoires au quotidien pour une meilleure qualité de vie. Voir les rapports humains se modifier dans les organisations, le fait que le Bonheur Intérieur Brut comme le Bonheur au Travail puissent être mentionnés et devenir des objectifs individuels et collectifs. 

En un mot focaliser son regard et son attention sur toutes les merveilles que créent les êtres humains et les relayer car l’espoir n’est pas une idée en l’air, les raisons d’espérer sont bien là et tangibles, il nous suffit d’en faire la moisson et de nourrir tout ce qui est lumineux, alors l’ombre diminuera.

A qui s'adresse ce livre ?
Ce manifeste s’adresse à tous, car chacun est concerné par la fraternité, par la relation avec autrui, par tisser des relations de paix en lui, autour de lui afin que croisse le bonheur et la créativité d’un monde dans lequel chacun a sa place et peut s’épanouir et déployer ses talents. Ce qui pourra se faire qu’avec le profond respect de la singularité de chacun, constituant à la fois sa différence si attirante et aussi irritante. 

Comment incarner le nouveau monde ?
Décider de réaliser un tri sélectif dans le patrimoine que nous avons reçu. Faire table rase du passé est une erreur et le reproduire à l’identique l’est tout autant. Nous sommes invités à déconstruire nos catégories mentales pour concevoir autrement demain.

Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré. Albert Einstein

Il existe de la puissance à s’enraciner sur les expériences passées et savoir en tirer l’élixir de sagesse, comme il est essentiel de penser hors les murs, de savoir faire un pas de/à côté d’un système qui s’essouffle afin de faire l’école buissonnière de l’esprit et de l’âme pour nourrir autrement nos représentations, nos pensées, notre conscience et alors penser autrement le monde et demain.

Une fois que ce dernier est envisagé, dessiné, charge à chacun de se métamorphoser intérieurement afin qu’il ou elle incarne le monde qu’il souhaite tant manifester.

Comment ? En décidant de lâcher les déterminismes et les limitations, en encourageant la curiosité, les rencontres, l’introspection et la quête spirituelle pour développer sa reliance au Tout et au nouveau monde et à participer à le manifester.

Une citation qui t'inspire ?
Il y en a de nombreuses, mais celle qui reste toujours vibrante en moi est celle de Gandhi : « Soyons le changement que nous voulons pour le monde. » Pourquoi ? A la fois, elle me résume dans mes élans, mes activités et mes investissements et aussi et surtout, tant que nous n’avons pas tous changé en profondeur, fait basculer nos limitations en opportunités de conscience au service de la Vie alors la violence, la haine peuvent s’infiltrer dans nos failles intérieures. Il ne s’agit pas de nier ou gommer ces dernières mais de savoir composer afin de co-créer une humanité mature qui donne les conditions de vie décente et respectueuse pour tous les règnes du vivant. Accepter, avec humilité, que nous ne sommes qu’une toute petite partie de ce Tout et que nous nous devons d’honorer cette Terre qui nous porte avec générosité et apporter bienveillance et attention à toutes les espèces. Cette même qualité de présence que nous pouvons aussi accorder à nos semblables afin que nos différences soient des opportunités de croissance et d’enrichissement et que nous apprenions enfin à vivre ensemble, en paix.

Quels sont tes futurs projets ?
J’ai à cœur de concrétiser le projet des Ecoles de la Mutation, pour cela je pense le réaliser dans un lieu et nous cheminons déjà avec un collectif pour faire vivre cette belle idée. En attendant je vais proposer un parcours sur plusieurs lieux pour faire vivre cette quête intérieure de transformation personnelle au service d’une transformation sociétale. Les écoles de la mutation sont un espace (lieu physique ou parcours sur plusieurs lieux) qui va permettre que chacun puisse effectuer sa transition à son rythme et découvre les apprentissages et méthodes nécessaires pour parvenir à manifester dans le quotidien la mutation de notre civilisation.

Le deuxième axe est de co-élaborer une pédagogie de la fraternité, j’ai déjà fait un premier test il y a 6 ans et cela fonctionne pour aider les personnes à se transformer et à faire élever leur niveau de conscience, mais les personnes n’étaient pas prêtes. Aujourd’hui, malheureusement ces vagues d’attentats ont ouvert les yeux d’un nombre croissant de personnes qui désormais ont envie de tisser des liens de qualité avec leur prochain et de vivre en paix dans notre magnifique pays. 

Enfin, je continue à contribuer à l’élévation des consciences de plusieurs manières : en lançant à la rentrée les cercles de parole AuthentiCités destinés à permettre à chacun de venir se déposer avec authenticité et profondeur afin de repartir nourri d’une plus grande conscience vers ses engagements dans la Cité. Ce sera au Forum 104.

Je réalise également, en partenariat avec Oasis Voyage et Eric Grange, un voyage au Cambodge pour honorer le chemin de conscience qu’a réalisé le Bouddha afin que nous puissions nous en inspirer pour nourrir notre chemin de vie quotidien et traverser cette transition tumultueuse.

Osons la fraternité
Collectif
Editions Yves Michel

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !