Féminin, Masculin

Parlement du Féminin 2017: les réseaux mobilisés

Publié le 2 octobre 2017
© FemininBio

Depuis le printemps dernier, le Parlement des Entrepreneurs d'avenir et FemininBio rencontrent les réseaux mixtes ou féminins. Des moments de partages, de débats, pour une construction collaborative pleine d'envies et d'idées.

Depuis mai 2017, nous avons à coeur de réunir les réseaux féminins et mixtes en amont de l’événement. Avec l’aide des participant.e.s, avec le Parlement des Entrepreneurs d'avenir et l'équipe FemininBio, nous avons fait du Parlement du Féminin ce qu’il sera le 18 décembre: fédérateur, mobilisant, inspirant et utile. En tout, plus d’une cinquantaine de réseaux nous ont rejoints dans sa co-construction. Nous tenions à encore les remercier ici vivement (liste destinée à être remise à jour):

Paulette AMOEDANG – Les Premières Guyane

Audrey ANGO – Womum

Dominique BARREAU – Pink Innov’

Cécile BASSOT – Femmes Business Angels

Florence BEBON – Femmes en Cinéma

Sandy BEKY – Professional Women’s Network

Soumeya BENABDERRHAMANE – Femmes 3000

Cécile BERCEGEAY – Festival du Féminin

Annie BEULIN-WEBER – Femmes 3000

Ingrid BIANCHI – AFMD

Isabelle BLIN – SupplémentdElles

Félicité BOIVENT – Led by Her

Catherine BONNEVILLE-MORAWSKI – Club Comelles

Chloé BONNARD – Les Nanas d’Paname

Claire CARSON – BPW France

Frédérique CINTRAT – Assurancielles

Christine CLUZEL – Actif France

Annie COUTAREL – Le Réseau Pour Elles

Lucille DESJONQUERES – IWF

Valentine DESTAILLEURS – Les Premières

Céline DOMINO – Femmes de Bretagne

Daisy DOURDET – Entreprendre Ensemble

Pascale d’ERM – Auteure de Soeurs en écologie

Sonia FELLMANN – Génération femmes d’influence

Goretty FERREIRA – L’agence pour l’entreprenariat féminin

Gregory FOURNIER – Jeune Chambre Economique Francaise

Sandrine FRANCHINI-GUICHARD – Les Premières

François GARREAU – Generali

Eve GUTIERREZ – Les apérettes

Dominique GUIZIEN-OUNADJELA – Women in Europe for a Common Future

Sylvie HATTAIS – Femmes Chefs d’Entreprises

Corinne HIRSCH – Le Laboratoire de l’Egalité

Nadia IMGHAREN – Office franco-québécois pour la jeunesse

Marie-Hélène JORON – BPW France

Krotoum KONATE – Institut Technique de l’Agriculture Biologique

Alexandra LACROIX – Wileurope

Isabella LENARDUZZI – JUMP

Cristina LUNGHI – Arborus

Delphine MARCAIS de SEGONZAC – Women’s Forum

Laura MESNAGE – Elles bougent

Minetou NDIAYE – Energie Femmes

Rachel NULLANS – Femmes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Hayat OUTAHAR – Femmes Entrepreneurs

Jean-Yves PARRAS – Femmes 3000

Céline PARSOUD – WoMen’Up

Nathalie PILHES – Administration moderne

Geneviève PRONO – CréActives

Sandra PRUNEAU – Femmes 3000

Natacha QUESTER-SEMEON – Jamais Sans Elles

Véronique ROGER – Generali

Agathe SAVIOZ – Force femmes

Thaima SAMMAN – Wileurope

Fabienne SCHMIDT – Generali

Bénédicte TILLOY – SNCF Réseau

Haifa TLILI – W(e)Talk

Sylvaine TURCK-CHIEZE – Femmes & Sciences

Béatrice VIANNAY-GALVANI – 100 000 Entrepreneurs

Laura ZIMMER – Ashoka

Voici quelques verbatim, issus des réactions des animateurs de ces réunions, Anne Ghesquière, fondatrice et rédactrice en chef de FemininBio, Jacques Huybrechts, fondateur du Parlement des Entrepreneurs d'avenir.

C’est grâce à Generali, mécène de l’Opéra Comique et partenaire historique du Parlement des Entrepreneurs d’avenir, que nous avons la chance de pouvoir organiser ce Parlement du Féminin à l’Opéra Comique. Evénement autour d’un « féminin » contemporain, qui touche les femmes, crée une nouvelle donne dans les rapports sociaux. Nous avons constaté que les qualités du féminin (empathie, bienveillance, coopération) montent dans les enjeux économiques, dans le management. Un courant qui nous semble important à capter. FemininBio est axé : cœur, corps, esprit. Le média participe à l’incarnation de ce nouvel humanisme.

Il y a un modèle féminin montant. Avec des qualités comme la coopération, la bonté, l’écoute, la coopétition... Un socle de valeurs que le Parlement des Entrepreneurs d’avenir veut promouvoir. J’aimerais qu’il y ait autant d’hommes que de femmes lors de ce Parlement.

Il faudrait que le Parlement interpelle plus les hommes. Qu’ils se sentent concernés. Le vrai challenge serait d’arriver à cette mixité. A faire accepter aux hommes qu’ils portent ces valeurs. Et faire passer comme message principal qu'il n'y a pas de notion d’opposition entre hommes et femmes. Ce qu’on pourrait retenir, c’est que l’homme voit toute femme comme porteuse de quelque chose.

Gérard Desportes, Secrétaire Général de l’Opéra Comique a aussi participé à ces réunions... 
L’Opéra comique a porté 300 ans d’histoire, également histoire de domination des hommes sur les femmes. Mais dans le répertoire de l’Opéra Comique, les femmes sont généralement plus malignes ! Molière avait déjà amorcé la tendance... On se travestit beaucoup dans l’Opéra Comique. L’immense majorité des pièces se pose cette question. Ca conduit à cette distinction entre un opéra du concret, du quotidien, du mode de vie, et ce faisant, on s’intéresse aux rapports entre les hommes et les femmes. Quand j’écoute votre débat, me viennent des idées d’opéras comiques qui pourraient illustrer le tout. 

Avec les réprésentant.e.s des réseaux ont notamment été discutés et validés les principaux thèmes de l'événement. Exemple avec le sujet "Le marketing des genres : les produits ont-ils un sexe ?"
F. Schmidt : On sait que oui. Il faut savoir ce qu’on veut dans le futur. C’est relativement récent. Axa a développé un programme marketé pour les femmes qui s’adresse plus aux préoccupations actuelles. Le marketing s’adapte à la société aujourd’hui. La question est plus de se tourner vers la société. Qui influence quoi ?
C. Hirsh : Peut-être que les titres devraient faire plus polémique. Les produits sont-ils trop sexués, par exemple. Pourquoi le rasoir rose coûte plus cher que le rasoir bleu !
Cécile Bassot : Il faut rapprocher ce sujet à l’éducation. C’est dès l’enfance que les habitudes s’installent dans la manière de consommer.
L'équipe du Parlement du Féminin : Nous vous proposons un titre un peu plus direct : « Le marketing des genres : les produits sont-ils trop sexués ? »

Voici un autre échange autour du sujet "Vers un partage de la charge mentale : hommes femmes réconciliés"
C. Bonnard : Intervention de Emma (blogueuse dont la BD sur la charge mentale a été partagée sur les réseaux des dizaines de milliers de fois). On ne s’en rend pas forcément compte. En voyant ça (la BD), on ouvre les yeux.
V. Roger : Il existe aussi une charge sur les hommes : ramener de l’argent. Cette charge mentale qui leur empêche certaines activités et comportements. » B. Viannay-Galvani : « Il y a un double sujet, homme et femme.
C. Hirsch : Notion de négociation dans le couple. Réconcilier j’ai un peu de mal. Le sujet c’est plutôt : Au boulot les gars ! 
F. Cintrat : On oublie souvent les familles monoparentales. Dans ce cas-là il n’y a même plus l’histoire de la négociation. Difficile à aborder mais important. Il faudrait discuter de ces problèmes : femmes actives et familles monoparentales. 
Equipe du Parlement du Féminin : Nous vous proposons un titre plus direct : « Partageons la charge mentale ! » 

Un beau travail d'équipe complexe et fructueux, qui s'achèvera début novembre avec une ultime réunion... 

Le 18 décembre 2017 à l'Opéra Comique à Paris, Le Parlement du Féminin rassemblera toutes celles et tous ceux qui pensent et agissent pour une société plus équilibrée.
Inscriptions ouvertes à tous, à partir du 9 octobre 2017 sur Parlementdufeminin.com

Suivez le Parlement du Féminin sur FacebookTwitter et Instagram, ainsi que sur FemininBio.com, via notre dossier Parlement du Féminin 2017.

Articles du dossier Parlement du Féminin 2017: toute l'actu autour du bien-être au travail
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !