Consommation collaborative

Partagez vos vieux journaux !

Publié le 3 novembre 2015
Que faire de ses journaux et magazines lorsqu'on les a lus ?
Que faire de ses journaux et magazines lorsqu'on les a lus ?
© Pixabay

Partager ses magazines au lieu de les mettre à la poubelle, voilà une bonne idée de consommation collaborative qui donne une seconde vie à vos journaux et crée du lien social dans le quartier.

Bien que la consommation de presse en ligne augmente, les Français sont encore très friands de papier. Ainsi, d'après une enquête MLP64% des Français lisent un quotidien ou un magazine chaque jour et 55% des lecteurs de presse écrite lisent exclusivement sur papier. En 2014, on comptait 770 millions d’exemplaires imprimés sur le marché, un chiffre en baisse, mais qui reste important.

Mais que deviennent ces journaux et magazines une fois qu'ils ont été lus ? Si beaucoup rejoignent la collection sur l'étagère, dont ils ne bougeront certainement pas de si tôt, les autres terminent dans la poubelle (à papier bien sûr). Dans un cas comme dans l'autre, le résultat n'est pas glorieux. Alors pourquoi ne pas en faire profiter vos voisins, connus ou inconnus ?

Echanger ses journaux avec ses voisins, une occasion de reconstruire du lien social et de découvrir de nouveaux horizons ! 

Le premier à se lancer fut Troc de Presse, en 2013. Le site proposait à chacun de mettre à disposition de ses voisins ses titres de presse pour un troc sur le pas de la porte. L'occasion d'échanger et de recréer du lien social. Devenu Borne de presse en 2014, le système a un peu évolué : il s'agit maintenant d'installer une borne de libre-échange de titres de presse dans son entreprise ou son organisation, chacun étant invité à laisser ses journaux et à se servir. L'idée centrale est de lutter contre le gaspillage et d'offrir une seconde vie à des objets, en l'occurence des journaux et magazines, en fin de vie. 

D'autres structures suivent le mouvement. Les magasins Bio c' Bon ont ainsi mis en place à la rentrée 2015 des "zones d'échange de presse", autrement dit des étagères où chacun est invité à déposer les magazines qu'il a lus et peut en prendre d'autre. Une seule condition : il faut attendre que les titres ne soient plus en vente dans les kiosques pour pouvoir les déposer, afin de respecter les marchands de journaux.

En jouant le jeu, c'est donc une consommation collaborative qui se met en place et la vie de quartier qui s'enrichit ! Peut-être découvrirez-vous d'autres personnes partageant vos passions ?

Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte