Pionnier

Martine Le Lu utilisent des coquilles d'huîtres pour fabriquer de la peinture

Publié le 4 mai 2014
Martine Le Lu utilisent des coquilles d'huîtres pour fabriquer de la peinture
Martine Le Lu utilisent des coquilles d'huîtres pour fabriquer de la peinture

Pour débarrasser les côtes bretonnes des coquilles d'huîtres, Martine décide de les recycler pour en faire une peinture.

Martine Le Lu : pionnier de la semaine

De grandes quantités d’huîtres produites en Europe sont triées en France. Que faire de toutes les coquilles d’huîtres qui s’entassent sur les côtes bretonnes ? Martine a trouvé une solution pour recycler tous ces déchets.

Après 3 ans de recherche, elle a conçut une peinture à base de poudre de calcaire d’huître.

Une peinture éco-conçue qui est de plus en plus utilisée  pour le marquage routier. 

j'utilise des coquilles d'huitres pour faire de la peinture.

Confidences de tournage

Martine a mis un certain temps à comprendre nos impératifs de tournage. Nous sommes donc venus une première fois alors que la saison des huîtres était terminée. Puis nous sommes revenus une deuxième fois alors que sa chaîne de production ne fonctionnait pas. Heureusement la troisième fois était la bonne.

>> Pour en savoir plus sur Martine Le Lu

Notre partenaire Shamengo :

Chaque semaine, Shamengo consacre un homme ou une femme "Pionnier de la semaine". Ces entrepreneurs exceptionnels mettent leur énergie au service de la mutation positive de notre société. FemininBio s'associe à Shamengo pour mettre en lumière les projets les plus fous en portrait vidéo de 2 minutes chaque semaine. 

Articles du dossier Shamengo : découvrez le pionnier de la semaine
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte