Tribune

Réveiller le principe féminin au coeur des hommes

Publié le 16 décembre 2015
Tristan Lecomte est un pionner du commerce équitable. Fondateur d'AlterEco, il a été nommé parmi les 100 personnalités les plus influentes par le Times en 2010. Il est désormais l'initiateur de Pure Projet.
Tristan Lecomte, entrepreneur et fondateur de Pure Projet
Tristan Lecomte, entrepreneur et fondateur de Pure Projet
© DR

Climat et genre, même combat ? Pour sauver l'avenir de l'humanité, il est temps de rééquilibrer valeurs masculines et féminines. L'appel d'un homme engagé, Tristan Lecomte, élu parmi les 100 personnalités les plus influentes par le Times en 2010.

La conférence climat de Paris vient de déboucher sur un accord, mais le vrai combat contre le changement climatique aura lieu à l'intérieur de chacun de nous, sur le plan de la conscience individuelle et collective, et au niveau des valeurs de société. Les désordres que nous observons à l'extérieur ne sont que la manifestation de nos propres désordres intérieurs. Notre avidité et notre individualisme exacerbés sont la véritable cause du dérèglement climatique. Ils nous poussent dans une folle course au consumérisme sans limite et sans considération pour le vivant et les générations futures. Le modèle de société domine par les hommes est dans l'impasse, il entraîne une grave crise multiforme : économique, sociale et environnementale. La loi du toujours plus trouve sa limite et l'Homme dominateur en voulant maitriser la Nature, la dompter, crée en réalité les conditions de sa propre perte. 
La voie de la réconciliation avec la Nature, de résolution de cette crise multiforme passe par la revalorisation des valeurs feminines et un rééquilibrage du pouvoir entre les hommes et les femmes dans les sociétés. Les valeurs féminines impliquent l’écoute, la patience, la tolérance, la prise en compte de la différence et de la diversité pour les transformer en atouts. Il s'agit d'être, d'agir et de travailler ensemble autrement.
Face aux valeurs masculines de compétitivité, de conquête et d'agressivité, il faut préférer les valeurs féminines de coopération, de protection et de tempérance. Il s'agit aussi de revaloriser la sobriété face au clinquant, la fragilité face à l'hégémonie et l'alternative face à la pensée unique. 
On notera que les principaux opposants au traité de Paris sont aussi les plus farouches opposants à la défense des droits des femmes, Arabie Saoudite et Quatar en tête. Alors, Climat et Genre, même combat ? Ces sociétés ultra-masculines sont aussi les plus déconnectées des enjeux environnementaux et sociaux auxquels on fait face et des efforts à réaliser collectivement. C'est par ailleurs dans ces pays qu'on a l'empreinte carbone la plus élevée du Monde, mais on veut continuer à inonder le Monde de pétrole et de multiples pollutions et surtout ne rien changer.
Ces sociétés machistes sont les plus friandes de grosses voitures et de produits de luxe bling bling et ostentatoires, déconnectés de la nouvelle culture de société qui est en train d'émerger autour d'une forme de sobriété assumée et joyeuse. L'écologie est de mieux en mieux comprise comme un mouvement de préservation du futur de l'humanité, c'est un sentiment maternel et féminin de préservation du vivant. 
Comment s'y prendre pour réhabiliter le féminin dans nos sociétés ? Il ne s'agit pas d'imposer ces valeurs ou des quotas, on n'impose pas l'adhésion à ces valeurs, on les vit ou on est inspire pour les suivre. Il s'agit de montrer en quoi nous en bénéficions directement, comment elles nous rendent plus cohérents et plus heureux. En effet, elles nous reconnectent à notre véritable nature, que l'on soit homme ou femme. Elles créent du sens, du lien social et humain, elles nous réconcilient ainsi aux Hommes et à la Nature. 
Nous n'accepterons de réduire notre consommation et de changer nos modes de vie que si nous sommes convaincus que c'est la voie d'un bonheur plus grand et plus durable. Nous n'atteindrons les objectifs de l'accord climatique de Paris que si nous opérons ce changement intérieur. Il faut expliquer à chacun le bénéfice du rééquilibrage des valeurs entre les valeurs féminines et masculines, pour nous et notre avenir. Nous sommes tous plus humains et grandis si nous cultivons ces deux facettes de notre personnalité. Nous sommes plus résilients et innovants, nous construisons une société plus juste et plus durable.
La société des hommes est en faillite, il est temps de rééquilibrer les pouvoirs pour une société féminine, participative et plus inclusive. Le 21 siècle sera féminin ou ne sera pas. 
Articles du dossier Spécial COP 21
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte