Photographie

Révélations aquatiques : un plongeon pour comprendre

Publié le 16 juin 2015
Des images qui frappent, l'expo photo de l'ASEF interroge. Crédit photo : Jujube et Rémy Dupac
Des images qui frappent, l'expo photo de l'ASEF interroge. Crédit photo : Jujube et Rémy Dupac
© ASEF

Aller sous l'eau pour se rendre compte qu'il faut agir sur terre. C'est le pari que prend l'ASEF dans l'exposition photos Révélations aquatiques : un plongeon pour comprendre qui s'est ouverte samedi 13 juin à Aix-en-Provence.

Rencontre avec Ludivine Ferrer, Directrice de l'ASEF en charge de l'exposition.
On pense souvent que les polluants sont invisibles. Est-ce pour les rendre visibles que vous avez choisi de réaliser cette expo ?
Oui, tout à fait. Cette exposition est pour nous un moyen original d’attirer l’attention sur les polluants cachés dans nos produits du quotidien. Le concept est simple : mettre en scène sous l’eau une dizaine d’objets que nous ne voyons plus dans nos vies tant ils sont devenus ordinaires. Dans une buanderie, on ne remarque pas le bidon de lessive, dans un congélateur, on ne s’étonne pas de voir une pizza industrielle, dans une salle de bain on ne fait plus attention aux petits pots de crèmes que l'on entasse… On ne les voit plus, car ils sont à leurs places. Pour les faire apparaître, nous avons choisi de les mettre en scène au fond de l’eau au milieu des algues et des poissons… Alors, ces objets, aussi banals soit-ils, nous interpellent, nous posent question. Et se poser des questions, c'est peut être le début de la liberté. 

Quelle est l'urgence sanitaire autour de la question des polluants du quotidien ?
Le nombre de cancers a été multiplié par deux en 25 ans et le nombre d’allergies a doublé en moins de dix ans. Les malformations congénitales et les troubles de la fécondité augmentent, eux, à une vitesse record. Dans cet accroissement, la pollution joue un rôle indéniable et il semble important que chacun de nous en soit informé pour pouvoir reprendre en main sa santé. 

La prise de conscience par les citoyens a-t-elle déjà eu lieu ?
C'est une question compliquée ! Et je ne peux y répondre que de façon subjective. Personnellement, je pense que de plus en plus de personnes, notamment les jeunes parents, s'interrogent et ont envie de limiter leur dose quotidienne de polluants "accessoires". J'emploie le mot "accessoires" pour qualifier les polluants dont on peut facilement se passer. En effet, pour de nombreux produits, il est relativement simple de trouver des alternatives : déodorants écolabellisés pour éviter parabènes et aluminium, biberons en verre pour éviter les bisphénols en tout genre, etc. Pour d'autres, comme la pollution de l'air, c'est plus compliqué car des actions collectives sont nécessaires, mais cela ne doit pas pour autant nous empêcher de nous poser des questions !

Un bidon de lessive, un déodorant, une cannette... Comment avez-vous choisi les produits mis en avant dans les photos ?
Nous avons choisi des produits de consommation courante qui nous permettent d'aborder l'ensemble des polluants auxquels nous sommes exposés dans une journée que ce soit dans la cuisine, dans la salle de bain, dans le jardin, au bureau, ou encore en respirant chez nous ou dans la rue !

Dans quel état avez-vous trouvé la Méditerrannée lorsque vous avez fait les photos ?
Les déchets sous-marins sont une problématique à part entière... Mais pour nos photos, nous avons bien sûr remonté à la surface les polluants avant de les jeter dans les poubelles de tri adaptées !


 
L'exposition sera présentée à la Maternité de l'Etoile d'Aix-en-Provence à partir du samedi 13 juin 2015. Retrouvez l'expo sur le site de l'ASEF.
Les chroniques de l'ASEF sont en ligne sur FemininBio tous les mercredis !
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte