Interview

A 57 ans, elle plaque tout et se consacre aux loisirs créatifs

Publié le 19 juin 2014
Adepte de tous arts. Baroudeuse à petit budget. #Lecture #Nature #Liberté - Journaliste stagiaire @FemininBio
Cécilia anime des stages créatifs et des cours de rangement.
Cécilia anime des stages créatifs et des cours de rangement.

Cecilia avait une vie bien rangée, un travail, des enfants. Sa santé se détériorant, elle a réalisé qu'elle devait faire ce qui lui plaisait sans attendre : créer et aider les autres. Depuis 2013, elle anime des stages créatifs, des cours de rangement et enseigne le français à des anglais. Un bonheur qu'elle nous raconte.

Je m’appelle Cecilia, et j’ai radicalement changé de vie en 2013, à l’âge de 57 ans.

J’ai été assistante dans une grande organisation internationale pendant de longues années. Un travail alimentaire et assez agréable qui m’a bien convenu pendant longtemps. Mais arrivée à 55 ans, j’ai commencé à sentir une petite voix qui me répétait sans cesse que la vie devait me réserver bien plus que ça, que le temps commençait à devenir de plus en plus précieux. Les enfants étant tous grands et n’ayant que peu besoin de moi, je ressentais un grand vide dans ma vie.  Mon mari était décédé très jeune d’un cancer du poumon (47 ans) ce qui me faisait encore plus sentir la valeur précieuse de cette vie qui nous est donnée.

Une passion non-assouvie pour la création

J’ai toujours eu des penchants artistiques, des envies d’écrire, de peindre, de créer, et plus particulièrement tout ce qui est textile. Tricot, couture, tissage, filage, teintures naturelles, tout cela me passionnait et me poussait à dépenser beaucoup d’argent dans des livres pour apprendre et dans du materiel. Cependant, je n’avais jamais le temps de m’y consacrer.

Ma santé a commencé à souffrir. Je faisais de l’hypertension et j’avais de plus en plus de mal physiquement à me lever le matin pour prendre les transports en commun et faire face à une situation qui m’étouffait. Ma santé était en jeu. J’ai fait le grand saut, alors que j’avais encore plusieurs de mes 4 enfants à charge. J’ai demandé une préretraite ce qui m’assurait à peine mon loyer, et j’ai dit au revoir à la vie de bureau.

Entre stages créatifs et cours de rangement

Ma première idée était d’animer des stages créatifs dans ma maison de campagne en Mayenne, de recevoir des groupes pour un week-end ou une semaine pour peindre, apprendre à filer, etc. Mais la première année, malgré beaucoup d’efforts et un site internet, je n’ai trouvé AUCUN client !

Alors, j’ai cherché ce que je pouvais apporter comme aide aux gens, et j’ai créé un programme en ligne (en anglais pour l’instant – le français est pour bientôt)  pour aider les gens créatifs et occupés à ranger leur maison en 20 minutes par jour. Je commence à me faire une place ! Les résultats ne sont pas suffisants pour vivre, mais je continue les stages (j’ai deux stages de prévus en mai pour apprendre à filer, feutrer et teindre la laine), donne des cours de français à des anglais, fais des traductions et vends de temps en temps un tableau de feu mon mari, Fabian Cerredo, qui était un peintre exceptionnel. Ma petite production personnelle est également en vente, dans ma boutique Etsy. Les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Le bonheur de faire ce que l’on souhaite 

Surtout, je suis heureuse ! Je me réveille chaque jour avec l’excitation de la création, de voir ce que je peux accomplir, d’utiliser le temps comme je l’entends, de pouvoir travailler n’importe où sans avoir à demander la permission, bref une vraie liberté ! Et je sens que je suis en train d’utiliser mon vrai potentiel.

Je suis tellement heureuse de vivre dans une époque où l’Internet nous permet d’apprendre tout ce que l’on désire apprendre, de se connecter avec des gens qui partagent les mêmes idées que nous.

Se trouver soi-même

Quand j’ai commencé à dire autour de moi que je voulais quitter mon travail, tout le monde me disait que c’était IMPOSSIBLE ! Et moi je dis à tous ceux qui souffrent dans un travail qui vous déshumanise, que si vous pensez que c’est impossible, alors en effet c’est impossible. Mais si vous réalisez tout le potentiel qui est en vous et que le monde vous offre, si vous avez envie de vivre et de vous accomplir, vous trouverez un chemin. C’est difficile de tuer un homme ! Je pense que nous sommes tous des entrepreneurs à l’état naturel, nous l’avons juste oublié depuis qu’on nous dit qu’il faut trouver un emploi, un employeur, pour pouvoir emprunter, et devenir des esclaves à long terme.

Je consomme beaucoup moins, étant moins frustrée : moins de magazines, de vêtements, de maquillage, de chocolat, de gadgets high-tech, non pas parce que j’ai moins d’argent (ce qui est pourtant bien le cas) mais parce que je ne vais plus dans les commerces et parce que mes journées sont remplies de satisfaction créative.

Voilà mon histoire ! J’espère inspirer d’autres personnes à se défaire d’une vie qui les frustre et de vivre leur vrai rôle, car je crois que nous sommes tous ici pour une raison, à nous de la trouver !

Articles du dossier Changer de vie !
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par katysolo27 le 22 juin 2014 à 16h52
quel courage pour cécilia

bjr, je suis admirative de votre volonté pour faire se changement de vie.
je voudrais tellement arrivé à faire comme vous.
en plus c'est l'art créatif qui m’intéresse le plus.
Bravo a vous
cordialement

Par Gem30 le 22 juin 2014 à 19h46
Action !

Bin passe à l'action au lieu d'admirer, de rêver ... c'est pas en ne faisant rien que ça va changer !!! Faut se bouger et OSER !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte