VG

Je suis végétarienne : témoignage de Laura 27 ans, vegan militante

Publié le 7 mars 2013 - Mis à jour le 19 mars 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Laura, 27 ans, est vegan militante
Laura, 27 ans, est vegan militante
© Laura

Laura a 27 ans, elle est vegan militante. Même si sa mère est végétalienne, ce n'est qu'une fois adulte qu'elle s'est intéressée au sujet de la condition animale.

Je suis végane militante depuis février 2007. J'ai 27 ans. Ma mère, végétalienne également, ne m'a pas élevée végétarienne. Ce n'est qu'une fois adulte que je me suis intéressée au sujet.

Je me suis renseignée sur internet sur les conditions d'élevage et d'abattage des animaux. J'en suis tellement choquée que je ne veux plus participer à cette souffrance qu'endurent les animaux. 

Côté santé, j'ai appris que selon L’Association Américaine de Diététique, qui compte plus de 70 000 professionnels de la santé, "Les alimentations végétariennes planifiées de façon appropriée, y compris l’alimentation végétalienne, sont bonnes pour la santé, représentent une nutrition adéquate, et apportent des bienfaits pour la santé, pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Les alimentations végétariennes sont appropriées durant toutes les étapes de la vie, y compris la grossesse, la lactation, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, et pour les athlètes."

D'ailleurs, mon médecin sait que je suis végétalienne et n'y voit aucun problème, du moment que l'équilibre alimentaire est respecté. Je fais des analyses sanguines chaque année, non pas car je suis végétalienne et que j'ai peur des carences, mais parce que je préfère vérifier que ma santé est optimale, tout comme je le faisais avant de devenir végétalienne. 

J'ai également décider de ne plus participer à l'exploitation animale en ce qui concerne mes loisirs (pas de corridas, pas de cirques avec animaux, pas de zoos) mon habillement (pas de cuir, pas de laine, pas de soie ni de fourrure) mes produits d'hygiène, mes cosmétiques et mes produits d'entretien (pas d'ingrédients d'origine animale ni de produits testés sur les animaux). 

Afin d'informer le public, je milite au sein d'une association toulousaine de défense animale assez régulièrement, je fais même partie du bureau. 

Par ailleurs j'oriente ma carrière professionnelle vers la restauration végétalienne et partiellement crudivore. A la base, je possède une licence attachée de direction européenne. 

Dans ma famille, ma mère et ma soeur sont végétaliennes, ma grand-mère et ma cousine sont végétariennes. J'ai une soeur omnivore. Mon compagnon est devenu végétarien après 2 ans de vie commune et végétalien après 4 ans. Je ne lui ai pas imposé mon choix. Sa fille de 7 ans, omnivore, aime les animaux et envisage de ne plus les manger. 

J'ai beaucoup d'amis végétariens. Je n'ai pas de problèmes avec mon entourage omnivore, collègues de travail ou amis. Je justifie et explique souvent mon véganisme, mais tout le monde semble bien le comprendre et l'accepter.

Au restaurant, j'arrive à demander des plats 100% végétal en discutant directement avec le chef. Mon véganisme n'est vraiment pas un obstacle à ma vie sociale, familiale ou professionnelle. 

J'entends souvent des végétariens dire qu'ils se sentent opprimés, je ne ressens pas les choses comme cela, alors je voulais partager mon histoire. 

Laura, 27 ans, Haute Garonne

NB : Laura nous conseille vivement cette recette de gâteau Vegan cru aux framboises. Miam ! De plus, elle nous a indiqué avoir appris à cuisiner et à intégrer l'alimentation vivante à son quotidien grâce à l'association Viv'Alim qui propose aussi des séjours et cures détox. 

Articles du dossier Végétarien, végétalien, vegan
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par ifa le 7 mars 2013 à 15h03
Merci pour ces temoignages, c

Merci pour ces temoignages, c'est bon de savoir qu'on est nombreux!
mais Laura je peux te dire que tu as de la chance quand du dis JE N'AI PAS DE PROBLÈMES AVEC MON ENTOURAGE OMNIVORE, COLLÈGUES DE TRAVAIL OU AMIS. JE JUSTIFIE ET EXPLIQUE SOUVENT MON VÉGANISME, MAIS TOUT LE MONDE SEMBLE BIEN LE COMPRENDRE ET L'ACCEPTER. pour ma part apres 4 ans de vegetarisme j'ai toujours droit à des reflexions idiotes et deplacées comme le disait le temoignage d'Elizabeth "Les questions sont inlassablement répétitives. " ca devient irritant. Laura tu m'a l'air tres bien entourée :)

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte