Le végétarisme comme réponse à la violence du monde

Publié le 17 avril 2012 - Mis à jour le 21 février 2014

Quand de nombreux pays voient se développer le végétarisme et s'élever une véritable conscience de la souffrance animale, la France semble encore assez étrangère à une telle exigence. Le livre que j'ai écrit, Le végétarisme comme réponse à la violence du monde vient donc à point nommé pour sortir le végétarisme de sa marginalité; il s'enracine dans mon expérience de végétarienne depuis l'enfance, bousculant au passage nombre de préjugés et d'idées reçues.

 Le végétarisme comme réponse à la violence du monde
Le végétarisme comme réponse à la violence du monde

Mieux encore, il met en évidence les dimensions éthiques et politiques du végétarisme: loin d'être l'expression d'une sensibilité mal placée, ce choix, s'il est conscient et raisonné, s'affirme comme acte authentique de résistance face à la violence du monde. Si bien que ce précieux travail est une sorte de manifeste éclairé invitant le lecteur à une réflexion sur la non-violence et sur l'engagement. Il donne à comprendre avec clarté, rigueur et simplicité, les raisons qui font du végétarisme - entendu comme philosophie et mode de vie - une condition essentielle à la transformation de notre rapport à la violence.

Pourquoi le végétarisme ? Toute ma vie, j’ai été amenée à devoir répondre de ce choix, à m’en expliquer presque comme s’il s’agissait de quelque chose dont je m’étais rendue coupable. Depuis l’enfance, j’ai été confrontée à toutes les attaques possibles et imaginables allant de la simple raillerie à de franches agressions. Au fil du temps, j’ai appris à répondre à ces attaques chaque fois que cela était possible et expliquer sans rougir et du mieux que je pouvais les raisons qui m’avaient poussée à emprunter ce chemin de traverse.

Aujourd’hui, je tiens à remercier ces personnes qui ont constamment cherché à me déstabiliser, car ce sont leurs questions et la nécessité de devoir me justifier en permanence qui m’ont forcée à construire petit à petit mon argumentaire et à examiner inlassablement les raisons profondes de mon engagement. Ainsi, ce qui au départ n’était qu’un élan de pitié enfantine s’est mué en une véritable philosophie de vie.

À travers mon livre “Le végétarisme comme réponse à la violence du monde”, j’ai souhaité montrer que c’est bien ce choix fondateur, le choix de ne pas consommer de « chair » qui a façonné le reste de ma vie et dirigé mes engagements. C’est ce choix qui m’a conduit, par exemple, à m’intéresser à l’écologie puis à l’éco-volontariat grâce auquel j’ai fait les plus belles rencontres de mon existence. Mais j’irai même plus loin en affirmant que c’est aussi ce choix qui m’a conduit à écrire, à chanter, à exprimer ma colère à travers l’art…

Au fil des mes expériences, rencontres et lectures, j’ai pu glaner un certain nombre d’informations, et à partir de là former mes propres réflexions dont ce livre se veut l’aboutissement.

Mon souhait le plus cher serait qu’il puisse aider d’autres personnes dans leur choix d’être végétarien en leur faisant prendre conscience de ce que cela implique, de la grandeur et de la portée de cet engagement, mais aussi et surtout, qu’il puisse donner le courage à ceux qui se sentent inclinés vers ce mode de vie, de franchir le pas et d’emprunter cette voie « à contre-courant ».

Bien que cet ouvrage ne soit pas celui d’une scientifique, j’ai voulu y inclure quelques données importantes, notamment au chapitre « Des bienfaits du végétarisme ». Pour ce faire, je me suis appuyée sur les connaissances de mon père, médecin qui, par passion, s’est spécialisé dans la nutrition. Je voudrais que ce livre soit une invitation à nous interroger sur notre rapport aux animaux et à la vie en général. Je ne prétends pas connaître les mystères de la vie ni détenir aucune vérité, mais je sais en revanche à quel point nous sommes ignorants des créatures que nous côtoyons depuis notre apparition sur terre. Comme le dit si justement le Capitaine Paul Watson, nous dépensons des fortunes colossales pour explorer l’univers, chercher des traces de vie sur des planètes lointaines alors que nous n’avons même pas encore cherché à connaître ces créatures si proches de nous : les animaux ! Oui, à l’heure où nous pouvons aller sur Mars, lancer des satellites en orbite, nous demeurons incapables de comprendre le langage des baleines. Plus grave encore, sans même avoir cherché à les comprendre, nous maltraitons et exploitons sans relâche les animaux sans jamais nous poser la question des conséquences sur nos propres vies.

Je propose alors ceci : arrêtons un instant les machines bien huilées de l’exploitation animale pour apprendre à regarder autrement, pour nous interroger sur ces créatures que nous connaissons si peu et notre rapport avec elles qui en dit long sur notre rapport à la vie.

Reconnaissons notre ignorance, demandons-nous s’il ne serait pas possible d’inventer un nouveau rapport homme/
animal qui ne soit pas fondé sur une domination violente mais plutôt sur une coopération, s’il ne serait pas préférable de nous appliquer à vivre à les uns à côté des autres dans une relation de respect ? Ce livre est une invitation à chercher cette voie.

Hélène Defossez, Le végétarisme comme réponse à la violence du monde, l’Harmattan, Juin 2011

A propos de l'auteur
Après l’obtention de son Master de littérature britannique à la Sorbonne, Hélène Defossez décide de s’éloigner de l’université pour rédiger un essai tout à fait personnel sur un sujet qui lui tient à cœur depuis longtemps : le végétarisme. En 2011, elle publie chez l’Harmattan son premier essai intitulé Le végétarisme comme réponse à la violence du monde, fruit d’années de réflexion collectées au fil de rencontres, de lectures et des voyages en tant qu’éco volontaire.

Hélène Defossez

 

Retrouvez les recettes végétariennes et gourmandes de Mlle Pigut et tous les bons plans pour passer simplement en mode "végé" dans notre magazine Hors Série végétarien dispo en PDF ou sur iPad. 

>> J'achète la version PDF du Hors-Série Végétarien

 

>> J'achète le Hors-Série végétarien sur iPad

Articles du dossier Végétarien, végétalien, vegan
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Odile-et-Le-CHAT le 12 mai 2012 à 21h40
Un grand bravo !

Je pense que je vais vite me procurer ce livre : au-delà du sujet qui me passionne depuis de nombreuses années, je trouve le ton de l'auteur clair, agréable, sensible et donnant envie d'en savoir beaucoup plus sur ce vaste sujet, et la polémique qu'il continue de provoquer, même au quotidien ! Très intéressant, bravo à l'auteur, avec toute mon amitié.

Par Nathie27 le 3 septembre 2012 à 22h55
Bravo !

En effet, le ton semble agréable et le propos construit. Végétarienne depuis 5 ans et joyeuse de l'être, j'ai très envie de lire ce livre et s'il me plaît, de l'offrir autour de moi...

Par Nikita34 le 13 décembre 2013 à 12h39
Tout à fait d'accord

Depuis que je suis végétarienne (6 ans), j'ai plus d'empathie vis-à-vis des humains. Comme quoi vivre en harmonie avec ses idées rend les gens meilleurs.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi