Animaux

Avoir un chat en appartement

Publié le 28 mai 2015
Sophie de Villenoisy est journaliste, auteure et scénariste. Elle a écrit plusieurs guides pratiques aux éditions Leduc.S
En appartement : adopter un chaton sinon rien !
En appartement : adopter un chaton sinon rien !
© Pixabay

Un chat en appartement : comment l'éduquer, l'occuper et le laisser s'épanouir ?

Vous vivez en appartement et malgré cela vous avez souhaité adopter un chat. Plus autonome, plus "mystérieux", plus facile à faire garder, bref tout vous séduit chez ce félin ! Cependant, vous culpabilisez un peu et vous vous demandez même si sa place est bien dans un appartement ? Bonne question.

Un chaton sinon rien

La première chose à savoir quand on veut adopter un chat en appartement, est qu’il ne faut pas accueillir un chat adulte habitué à sortir. Le mieux étant de prendre un chaton sevré qui n’a encore jamais été stimulé par des sorties en extérieur. Dans le cas contraire, vous risquez de frustrer votre nouveau compagnon qui peut mal réagir en se montrant par la suite agressif. Ensuite, si c’est un mâle, il faut impérativement qu’il soit stérilisé sinon il sera malheureux. (D’une façon générale, il est préférable de faire stériliser son chat, mâle ou femelle.)

Les avantages

Oui, il y a des avantages à avoir un chat d’appartement ! Le premier étant que votre chat risque beaucoup moins de tomber malade ! Sans contact avec d’autres animaux, il est moins exposé aux parasites, aux virus et autres bactéries. Les frais vétérinaires sont moindres car tous les vaccins ne sont pas obligatoires pour les chats d’appartement, comme celui de la leucose. De même qu’il ne risque pas de se faire renverser par une voiture, de fuguer ou de se battre pour défendre son territoire.

Les inconvénients

En appartement, un chat tourne vite en rond, privé de son instinct de chasseur, il s’ennuie et manque de stimulation. Il y a un risque de surpoids, de calculs urinaires (dus au manque d’exercice), de constipation et même de diabète. Il peut également développer des troubles du comportement en faisant du marquage urinaire ou en montrant des signes d’agressivité et de nervosité.

Occupez-le

Le mieux, c’est de lui offrir un compagnon de jeux qui viendrait si possible de la même portée. Ainsi cela ne lui poserait pas de problème de territoire. Mais si ce n’est pas envisageable pour vous, faites-en sorte qu’il ait son coin près de la fenêtre, des jeux, de l’herbe à chat. Il existe des distributeurs de croquettes comme le Pipo- lino® qui allient nourriture, jeu et exercice.

Les dangers en appartement

Ne laissez pas vos fenêtres ouvertes en votre absence. Beaucoup de chats se blessent plus ou moins gravement en faisant le grand saut par la fenêtre. Un oiseau venu les « titiller » et les voilà prêts à bondir sur leur proie sans se soucier du nombre d’étages...

Certaines plantes d’appartement comme le ficus, les narcisses, les jonquilles ou l’oignon représentent un danger d’intoxication pour votre chat. Dans le doute, mettez un grillage autour et offrez-lui de l’herbe à chat afin qu’il ne soit pas tenté de goûter vos plantes.

Les médicaments (comme l’aspirine ou le paracétamol), le chocolat, le savon et les produits d’entretien de la maison sont également à proscrire ! Une seule règle : comme pour les enfants, ne rien laisser à portée des coussinets...


 

Cet article est extrait du livre Un chat heureux c'est malin, de Sophie de Villenoisy, publié aux éditions Leduc. 

 

 

Articles du dossier Mon animal et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte