Interview

Lilou Macé et le Défi des 100 jours : vive l'optimisme !

Publié le 4 septembre 2015 - Mis à jour le 10 septembre 2015
Lilou Macé, Youtubeuse et optimiste à plein temps
Lilou Macé, Youtubeuse et optimiste à plein temps
© Muriel Despiau

Toujours prête à relever des défis, Lilou Macé aime la vie, et ça se voit. Une interview fraiche et motivante !

Qu'est-ce qui vous passionne dans le thème de la transformation et l’évolution des individus et de notre société ?
J'aime découvrir la vraie nature humaine, celle qui est saine et lumineuse. De plus en plus, je m'aperçois qu'une autre façon d'aborder la vie est possible. Une façon de penser et d'être qui est plus proche de notre vraie nature, qui nous fait avancer, prendre confiance et développer de nouvelles idées. Ce monde a grand besoin de changements et de nouveaux acteurs aux intentions saines qui seraient davantage dans le partage. Cela demande le courage d'être soi-même et donc du travail sur soi. La bonne nouvelle est que ce désir humain de grandir et évoluer est international et très concret. Observer ce changement s'opérer me remplit de joie.
Vous dites que votre expérience personnelle vous a fait découvrir la cocréation. Qu'entendez-vous par là ? 
En lançant ma chaine Youtube, j'ai découvert le pouvoir de la cocréation consciente et active, génératrice de mouvement. Cette aventure m'a libérée. Avant de perdre mon emploi en 2009, ma vie s'était petit à petit réduite à une prison car j'avais pris beaucoup de décisions en me basant sur la peur, peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir satisfaire les attentes des autres et les miennes, de de ne pas savoir d'où l'argent allait venir pour payer mon loyer… Retourner chez ma mère à l'âge de 32 ans m'a permis de ré-ouvrir mon coeur à la vie afin de cocréer avec elle dans l'amour et de manière active, en mettant mes compétences au service de la société. 
Qu'y a-t-il à cocréer ?
Il s'agit de changer de paradigme, de se transformer et de transformer la société. Nous cocréeons à tout instant de manière passive ou active, dans la peur ou dans la joie. Apprenons à être conscient et dans le moment présent pour observer et faire des choix pas à pas en toute conscience.
Comment devient-on cocréateur actif ?
Devenir un cocréateur actif commence par prendre 100% des responsabilités pour votre vie et ce que vous expérimentez. Oser dire ce qui est, écouter son intuition, dire oui au changement, se créer des intentions, aller au-delà des peurs, avoir le courage d'avancer vers l'inconnu en toute confiance, ne pas attendre de validation extérieure… autant de choses qui se mettent en place pas à pas et qui m'ont permis de cocréer une vie qui me correspond, dans laquelle je peux être moi-même en toute liberté. C'est ce que je souhaite à tous.
Vous avez lancé "le Défi des 100 jours". 100 jours pour réaliser l'objectif personnel que l'on s'est fixé, c'est ambitieux ou réaliste ?
Tout dépend de ses intentions et objectifs. On se redécouvre au fur et à mesure des 100 jours. Nos intentions peuvent changer voire être très vastes ou vagues au début. Une personne va décider d'écrire un livre en 100 jours, une autre de trouver ce qu'est le bonheur pour être, ou bien de gagner en confiance. Ce qui est extraordinaire, c'est de se sentir soutenu dans ses démarches par d'autres participants, de se savoir accompagné et de faire le bilan de manière régulière sur tout le progrès ayant été réalisé. C'est une expérience collaborative autant que personnelle.
Comment le Défi des 100 jours peut-il transformer une personne ?
Le Défi des 100 jours nous montre les obstacles que nous rencontrons dans la vie, il n'efface pas les difficultés du quotidien. L'intention n'est pas d'en ajouter, mais d'en faire un moteur pour réaliser nos intentions. Chaque défi de 100 jours permet de se connaître davantage et de mettre en place des choses concrètes dans sa vie qui reflètent nos changements, notre évolution. 
Vous accordez beaucoup d'importance à l'intention. Qu'est-ce que c'est ?
Pour moi, l'intention est un contexte dans lequel je peux donner le meilleur de moi-même en étant certaine du résultat. Si l'intention ne se réalise pas, je comprends que c'est ce que je devais expérimenter pour évoluer. On apprend ainsi ce qui marche ou pas pour soi-même, et surtout, on sait alors voir plus clairement les défis qui viennent à nous au quotidien pour les accepter et apprendre de ces situations.
Que vous inspire le trio "gratitude, flow et confiance en soi" ?
J'aime savoir que je suis dans le flow car tout coule de source. Tout devient facile, fluide. Ma créativité est au rendez-vous, mon coeur s'ouvre, ma joie grandit et les solutions sont disponibles rapidement. Pour qu'il y ait flow, il est nécessaire d'être dans le moment présent et de surfer sur la vague qui se présente. L'une des clés pour y parvenir est la gratitude. Etre reconnaissant de tout ce qui est revient à être dans le moment présent car pour observer ce qui est, encore faut-il prendre le temps de le voir ! La gratitude est vraiment un outil puissant et simple. Les peurs disparaissent et l'abondance apparaît. Faites le test ! Prenez le temps de dire chaque soir avant de vous endormir 5 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. C'est là que l'on gagne en confiance en soi car notre observation de la vie change, on sait que l'on a sa place et que celle-ci est unique.
L'optimisme est-il un état d'esprit contagieux ?
Je pense qu'au-delà de l'optimisme il y a la joie de vivre. Et la joie de vivre est contagieuse. Nous devrions tous être super reconnaissants d'être en vie, d'avoir un toit sur notre tête, de quoi manger. Certains trouverons cette joie de vivre dans la peinture, d'autres dans la création d'un blog qui raconte leur aventure, d'autres encore en étant parent. Apprécier ce que l'on a et savoir que dans chaque situation, quelle que soit la difficulté, nous avons l'opportunité de grandir, d'évoluer, est un grand pas. Mais cela se pratique.
Bientôt 10 ans que vous êtes Youtubeuse, et 8 que vous parcourez le monde à la rencontre de personnalités. Qu'avez-vous appris au fil de vos rencontres ?
Les gens que je rencontre sont sur leur chemin de vie, ils transmettent une belle énergie, ils sont bons et ils souhaitent contribuer à l'humanité, aider et se faire plaisir en faisant ce qu'ils aiment le plus. Ils montrent que le changement est possible et que l'on peut apprendre à tout âge de toute situation. J'ai appris que se ré-ouvrir à la vie est essentiel pour son bonheur, sa santé et sa joie de vivre. Impossible de passer à travers cette option, sinon on vit une vie qui n'est pas vraiment la nôtre !
Quelle rencontre vous a le plus marquée ?
Rencontrer Hugues Aufray a été un vrai délice. J'ai découvert un homme émerveillé par la vie et qui la remercie tous les jours. C'est un homme humble, chaleureux et exotique. Il est lui-même. Ca me plait ! J'ai beaucoup aimé interviewer Francois de Witt, un polytechnicien qui mène son enquête sur l'existence de l'âme et qui a écrit La preuve par âme. J'ai aussi été marquée par mes interviews et rencontres avec Dr Eben Alexander, Sonia Choquette, Olivier Raurich, Frederic Lenoir, Pierre Rabhi, Jacques Salomé, Wayne Dyer, Ram Dass, Joe Dispenza, Caroline Myss et bien entendu Vincent Cespedes.
Etes-vous devenue plus sage au fil de vos rencontres et de vos réflexions ?
Très clairement, et pas seulement moi, mais toutes les personnes ayant regardé ces interviews !
Qu'est-ce que qui vous motive aujourd'hui ?
La vie. La vie me motive. Il y a une grâce, une joie, une beauté et une perfection naturelle à la vie. S'ouvrir à ce déclic, c'est s'ouvrir à soi-même et au monde. C'est dire un grand oui à la vie. Celle-ci devient alors une célébration quotidienne. Tout a un sens. C'est un apprentissage sans fin qui apporte du bonheur et de la joie, de plus en plus profonds et réels. Pour moi, une expression de cette joie, c'est de réunir les gens, d'organiser des événements, faire des interviews, diffuser sur Internet mes vidéos, écrire des livres, faire du sport, danser, partager, et avant tout, aimer de plus en plus inconditionnellement. Mais pour ça, je vais encore faire quelques défis des 100 jours...
Pour passer à l'action, découvrez la Télé de Lilou, rendez-vous sur son site Le Défi des 100 jours ou adoptez le cahier du Défi des 100 jours, paru aux Editions Guy Trédaniel !

>> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad de l'été 2015

 

Articles du dossier Méditation et relaxation
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte