Cot-cot

Elevez des poules en ville pour avoir des oeufs frais et bio tous les matins

Publié le 9 mai 2013 - Mis à jour le 15 mai 2013
Elever soi-même des poules en ville, c'est possible !
Elever soi-même des poules en ville, c'est possible !
© Fotolia

Tendance venue d’Outre-Atlantique, l’élevage de poules en ville séduit de plus en plus les français. Amis des bêtes, friands d'oeufs ? N'hésitez plus, prenez une poule !

Rousse, blanche ou noire, la poule s’invite en ville dans nos jardins et même sur nos balcons. On pourrait croire à une lubie éphémère : pas du tout ! L’élevage de poules en ville est une tendance qui ne cesse de s’accroître. Par exemple chez Truffaut, 20 000 poules ont été vendues à des particuliers en 2011. La seule contrainte : la place. Si vous possédez un jardin, optez pour au moins deux poules, car la poule pondeuse est un animal social qui n’aime pas être seul.

La poule en ville est une tendance venue des States

Ce phénonème est né aux États-Unis il y a quelques années. Les grandes agglomérations américaines comme New York et Chicago ont été les premières à changer leur législation pour autoriser l’élevage de poules en ville. En France, la réglementation ne pose pas de problème car les poules, en petit nombre, sont considérées comme des animaux domestiques au même titre que les chiens ou les chats.

Voici 5 bonnes raisons d'élever des poules en ville :

  • La poule en ville avoir de bons œufs frais et bio tous les matins

    Rien de mieux que d’élever des poules soi-même. D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, inutile de prendre aussi un coq, ce qui vous évitera l’option "réveil matin" et la foudre de vos voisins. Les œufs produits sont bien jaunes et leur goût est plus fort, un délice.

L'astuce : choisissez deux poules ayant 6 mois de différence, elles pondront en alternance, vous garantissant ainsi chaque jour des oeufs frais.

  • La poule en ville permet de faire des économies 

Le deuxième avantage de cet élevage est son aspect économique : une poule "de base" coûte environ 8 euros et vous donnera un œuf par jour. Une poule "très pondeuse" vous donnera 10 à 14 œufs par semaine, soit une économie de 200 euros par an. Parmi les meilleures pondeuses : la Wyandotte, la Gâtinaise, la Marans.

  • La poule en ville est une solution écolo

Élever soi-même ses poules est aussi écologique : aucun transport des oeufs et pas d'emballage à fabriquer et à jeter. C'est moins de CO2 produit et rejeté. Vous êtes le producteur et le consommateur final. De plus, si vous avez un petit potager de jardin, elles se régaleront des larves et limaces, réduisant ainsi votre besoin de traitements des cultures.

  • La poule, aussi facile à vivre qu'un hamster

L’élevage de poules est très facile : ce n'est pas plus compliqué que d'élever un hamster, un poisson rouge ou n'importe quel autre animal. De plus, les enfants les adorent ! Des granulées une à deux fois par jour, à heure fixe et dans une mangeoire adaptée, agrémentées de quelques épluchures de vos fruits et légumes et de l'eau à volonté.

  • L'option "recyclage" très pratique

Raffolant des épluchures, la poule vous permettra de recycler vos déchets. Chaque année, elle en avale 200 kg, c’est énorme ! D’ailleurs, certaines municipalités comme Pincé dans la Sarthe, offrent des poules aux habitants pour diminuer la quantité de déchets à traiter.

Les poules ont besoin d'un abri qui les protègent des intempéries

Si vous vous lancez dans l'élevage de poules, vous devez vous soucier de leur espace et des leurs conditions de vie. Les poules doivent avoir un abri qui les protège du vent, de la pluie, du froid et des prédateurs (ratons laveurs, renards, et même certains chiens).

Plusieurs architectes occupent déjà ce créneau : le Belge Bernard De Jonghe, de Kot Kot in the City, construit de magnifiques poulaillers en bois, sur-mesures et originaux.

En France, chez Botanic®, craquez pour le poulailler Jura en pin certifié FSC (125 €) ou, plus chic, le poulailler Courchevel au look "chalet de montagne" à 299 €.

Eco-Poules propose plusieurs gammes de poulaillers standards à monter soi-même. Plus haut de gamme, Pousse créative propose une Cocot'home chic et urbaine.

Retrouver des infos et des astuces indispensables pour avoir une poule en ville dans "Élever des poules c'est malin" de Catherine Dupin aux éditions Leduc. 

Plus d'infos sur le site Poulesenville.com et n'hésitez pas à suivre les conseils de Botanic®
 

Retrouvez cette interview et une expérience de lecture optimisée sur votre magazine FemininBio sur iPad

Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !