Bien-être animal

Poulehouse: l'oeuf qui ne tue pas la poule arrive chez Biocoop

Publié le 13 septembre 2017 - Mis à jour le 18 septembre 2017
Gourmande assumée, je passe la plupart de mon temps à flâner dans les rues de Paris à la recherche de nouveaux restaurants. J'essaie au quotidien d'apprécier les choses simples de la vie et de profiter de l'instant présent.
© Poulehouse

La nouvelle marque Poulehouse innove en matière de bien-être animal. Les poules pondeuses ont enfin droit à une heureuse retraite dans un refuge spécialement conçu pour elles.

Le saviez-vous ? Une poule pondeuse peut vivre en moyenne 6 à 10 ans, mais la plupart sont envoyées à l'abattoir au bout de 18 mois car elles perdent en productivité. La baisse du taux de ponte des poules les rend inutiles aux yeux de l'éleveur. Si on ajoute à cela les poussins mâles (qui par définition ne pondent pas), ce sont ainsi près de 100 millions de bêtes qui sont tuées chaque année.

Donner un toit aux poules pondeuses
La jeune entreprise Poulehouse s'est donné comme objectif de laisser vivre les poules pondeuses longtemps. Pour cela, elle a fondé un refuge, la Maison des Poules, qui peut accueillir 200 poules à la retraite. Le projet a été financé en partie grâce au crowdfunding. Désormais, ce sont les consommateurs qui font vivre la Maison : la marque est distribuée depuis le début du mois dans plus de 240 magasins du réseau BIOCOOP.

Acheter des oeufs bio et respectueux du bien-être de la poule
Poulehouse s'est associée à des producteurs bio pour s'assurer du respect du bien-être des poules pendant leur vie active. En échange, elle s'engage à les rémunérer convenablement. Le prix de la boite d'oeufs (5,99€ les 6) inclut aussi le financement de la Maison des Poules.

Une marque qui s'engage
Poulehouse soutient également le projet de technique de sexage IN OVO, qui viserait à connaître le sexe du poussin dans l'oeuf et ainsi empêcher le massacre des poussins mâles. La question du bien-être des poules rencontre un intérêt croissant de la part des consommateurs, obligeant les entreprises agroalimentaires à évoluer. Ainsi, au printemps dernier, elles se sont engagées à favoriser l'élevage des poules en pleir air au détriment de l'élevage en cage.

A lire sur FemininBion: Comment être sûr.e de manger des oeufs de qualité?

Articles du thème animaux
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte