200 km à la ronde - Karine : "on voulait relever ce défi tous ensemble"

Publié le 26 juin 2012 - Mis à jour le 25 novembre 2012

Karine Morlet partage son temps entre ses trois enfants et son travail. Elle et son mari ont accepté le challenge locavore, que l'émission "200 km à la ronde" diffusée sur France 5, leur a proposé.
Cette aventure a marqué la famille et pour FemininBio, Karine revient sur cette expérience inédite qui lui a beaucoup appris.

Famille Morlet
Famille Morlet

Un an après l'expérience locavore de l'émission "200 km à la ronde", que vous reste-t-il de cette aventure ?
Depuis l'émission, nous avons rencontré quelques difficultés financières, nous étions préoccupés et de ce fait, nous avons quelque peu abandonné les réflexes locavores, mais en se disant malgré tout que nous allions reprendre une fois les problèmes terminés !
Si nous achetions moins locavore, nous restions toujours attentifs aux étiquettes et à la provenance des produits. Depuis quelque temps, nous avons repris notre consommation locavore, d'ailleurs un producteur de fruits et de légumes locaux se trouve entre mon domicile et mon lieu de travail, c'est donc très simple d'acheter local chez lui !
Le fait de voir l'émission à la télévision nous incite encore davantage à être locavore, l'expérience nous a beaucoup marqués, nous sommes plus attentifs, mieux informés : par exemple, je fais attention à privilégier le commerce équitable.
Si l'expérience locavore a été enrichissante, je ne pourrais tout de même pas me passer des exceptions Marco Polo (intégrer dans son alimentation locavore, 1 ou 2 produit(s) venus d'ailleurs).

Quel a été l'aliment le plus difficile ou au contraire le plus facile à trouver, à remplacer ?
Je ne parlerais pas tant des aliments que des repas, le plus dur pour nous à adapter a été le petit déjeuner car les enfants veulent chaque jour quelque chose de différent. On a eu du mal à les combler !
Nous avons été surpris de trouver à quelques kilomètres de chez nous des producteurs de fruits et légumes bio et locavores, ce qui nous a permis de retrouver nos marques assez vite ! Pour les enfants, en manque de sodas, on a même déniché un producteur de pomme qui propose des jus de fruits pétillants 100 % locavores !
Pour la première émission, on nous a vus récolter du sel sur la plage, une expérience que nous avons vécue en famille, mais il nous a quand même fallu 4 heures de travail pour obtenir le produit si cher à nos papilles, alors qu'une saline se trouvait à seulement 150 m derrière nous ! Etre locavore, c'est définitivement être informé !
Un produit que j'ai du mal à remplacer, c'est l'huile végétale, le beurre local peut bien faire l'affaire, mais je me suis vite aperçu que j'en mettais plus, donc mauvais point côté porte-monnaie et santé !

Au sein de votre famille qui a été le plus positif ou au contraire le plus récalcitrant ?
Il n'y a pas eu de réticences particulières, on voulait vivre cette expérience tous ensemble. Mais il est vrai que les enfants ont peut-être mal vécu certains moments : ne pas manger les bonbons des copains,...A l'école, les autres élèves n'ont pas été forcément compréhensifs, ils ne croyaient pas mes enfants, ni ne comprenaient l'objectif de l'émission. Cette expérience aussi riche soit-elle en enseignements, les a peut-être un peu isolés à certains moments.
J'ai d'ailleurs parfois senti cet isolement, à la pause avec les collègues, par exemple : tout le monde buvait son café alors que moi, j'apportais mon eau...

Quel souvenir gardez-vous de cette aventure ?
Je garde de "200 km à la ronde" un très bon souvenir : je referai ce défi mais je me préparerais davantage ! Je travaille dans le commerce et les clients m'ont souvent encouragée, cette expérience a crée du lien et de la sympathie.
Ce qui est très positif dans cette aventure, c'est que nous gâchons beaucoup moins, à la fin du repas, les assiettes sont vides et la poubelle est moins pleine d'emballages ! C'est un très bon point !

Une recette locavore à partager avec les internautes ?
Ma purée de pommes de terre et courgettes ! Très simple à réaliser, il suffit de mélanger les légumes réduits en purée avec de la crème ou du beurre, d'ajouter un peu de tome de ramier (fromage local !) et de passer le tout au four, histoire de gratiner le plat. C'est rassasiant et équilibré !

"200 KM à la ronde", tous les jeudis à 20h35 sur France 5 (du 7 juin au 12 juillet 2012).

Stephanie Jarroux
Articles du thème Locavore
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte