Parisiens, filtrez !

Publié le 30 octobre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

L'Etat remis en cause par l'adjoint au maire de Joinville-le-Pont.

A Joinville-le-Pont, au pied du viaduc, les eaux de ruissellement de l'autoroute, chargées d'hydrocarbures, d'huiles et de métaux lourds, se jettent directement dans la Marne. L'évènement serait peut-être passé à la trappe si l'usine de la SAGEP n'était pas située 500 m plus bas, puisant l'eau de la Marne pour fournir Paris en eau potable.
 
L'adjoint au maire, Georges Nérin en appelle à Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie : "Faut-il que les poissons flottent à la surface, comme sur le Rhône, ou que les premiers cas de cancer apparaissent pour que le moment soit venu ?".
 
Le projet d'aménagement du tronçon, avec notamment trois stations de stockage et d'épuration des eaux, tarde en effet à voir le jour. Issu d'un partenariat public-privé, les travaux ne commenceront pas avant fin 2008 pour une durée de 2 ans.
 
"Quand on passe en bateau à cet endroit, on voit tomber des eaux usées, noires et huileuses" insiste Sabine Pastré, présidente de l'association Joinvillage, "la réalité est qu'en plus des eaux de rinçage de l'autoroute se déversent les eaux d'égouts excédentaires".
 
Donc pour éviter d'être pollué, filtrons notre eau !
M.L.
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !