Sous le charme

Publié le 29 octobre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Je reviens de Venise et je vais enfoncer une porte ouverte depuis déjà quelques siècles : c’est magnifique, merveilleux, envoutant, etc.   Et pour une fois, je serai optimiste : les êtres humains ont créé cette ville extraordinaire, qui demande tant de technique et d’acharnement, ils parviendront bien à sauvegarder la planète. Il faut juste qu’ils aient des motivations assez fortes. Pour Venise, c’était à l’origine la survie face aux barbares, puis l’orgueil et la cupidité.   Quelles seront nos motivations ?   

Muriel Berthelot
Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par elga le 3 janvier 2008 à 10h49
C'est vrai que si nous ne

C'est vrai que si nous ne faisons rien contre le réchauffement climatique, on ne visitera plus Venise que "sous les eaux", de même que la Camargue sera un prolongement de la Méditerranée, que les îles paradisiaques sur lesquelles on aime se prélasser pendant les vacances ne seront plus qu'un souvenir, les canicules extrêmes dans l'hémisphère sud (ça commence) seront coutumières du fait que les pôles ne renverront plus les rayons du soleil vers l'atmosphère ; tout ceci poussant des millions de personnes à se réfugier plus au nord, et causant sans doute des milliers ou des dizaines de milliers de morts (cancers de la peau, déshydratation des nourrissons, insolations, décès important des personnes âgées, cardiaques et asthmatiques,...).
La seule motivation des peuples passera, je pense, par la prise de conscience de l'héritage que nous allons laisser à nos enfants et petits-enfant, et qu'ils n'aient pas un jour à nous maudire de ne pas avoir fait ce qu'il fallait à temps !
Félicitations pour votre blog. Je trouve enfin un blog où je peux m'exprimer sur des sujets qui me tiennent à coeur !
Bonne année à tous et à toutes !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !