Urgences : hôpital à recycler

Publié le 31 juillet 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Eh oui, je reviens d'un séjour « interminable » à l'hôpital. Ma pitchounette de 2 ans a difficilement supporté la pollution parisienne (vive l'automobile !). Je découvre donc l'asthme sévère… A suivre dans un prochain épisode…
 
Bref, outre bien sûr la douleur d'avoir un enfant malade, j'ai constaté avec incrédulité combien le monde de l'hôpital consommait de produits jetables, sans aucun recyclage : les biberons servent une fois puis sont jetés dans leur intégralité, les verres, les essuie-mains, les serviettes, les seringues (hors aiguilles bien sûr), les masques respiratoires, les capteurs, etc. Seuls les draps sont réutilisés, probablement  parce qu'on n'a pas réussi à en fabriquer de jetables…

Je comprends bien entendu que c'est motivé par des raisons d'hygiènes et d'asepsie, plus qu'indispensables et souhaitables, mais sans être une spécialiste, je suppose que l'on pourrait facilement laver et stériliser certains de ces objets, de manière efficace et fiable – au moins les recycler. Certes, cela demande plus de travail mais n'avons-nous pas plus besoin d'emplois que de déchets ?

Muriel Berthelot
Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par eloracs le 31 juillet 2007 à 11h12
d'accord!

Mon 1er séjour à l'hôpital a été lors de mon accouchement. J'ai vu avec effroi que l'on jetait tout tout et tout! J'ai récupéré des biberons en plastique qui m'ont servi pour l'allaitement. Je me souviens que lors de la toilette de bébé, la puér (adorable) me conseillait d'ouvrir bien fort le jet d'eau à température avant de commencer à déshabiller bébé.

la plupart des ustensiles peuvent resservir, au moins aux malades.

Par gael le 2 août 2007 à 15h34
Oui je suis bien d'accord, c

Oui je suis bien d'accord, c'est assez effrayant. Mon dentiste stérilise tout, je me dis qu'en fait il y a toujours une solution. De toute façon quand on aura pas le choix, il faudra faire avec...c'est ça le pire, vivre au moment présent c'est bien, mais se rendre compte qu'il faut anticiper sur la pénurie de pétrole c'est mieux !

J'ai fait une soirée il y a peu et les gens ont été étonné que je mette des assiettes normal et des serviettes normales, lavables. "Mais te fais pas chier, les assiettes en carton c'est mieux, t'as pas à faire la vaisselle, et les serviettes aussi" m'ont ils dit. Je leur ai expliqué...j'espere qu'ils comprendront. En tout cas, il n'y a pas de petite économie. Tant qu'on peut limiter les voyages inutiles, les emballages inutiles (chez biocoop y'a pas d'emballages sur les légumes, graines, et céréales et gateaux même, c'est des sacs en cartons), c'est toujours ça de gagné...

Par elo05 le 2 août 2007 à 16h45
C'est vrai que tout ce

C'est vrai que tout ce gaspillage est effrayent... en même temps, je me suis renseignée auprès de l'infirmière hygiéniste de notre hopital ( je suis étudiante infirmiere en fin de formation), qui m'a répondu que c'était un vrai progrès car nous n'avions plus à stériliser nous même et que l'on essayait de gérer les déchets... Bref la soultion ne me parait pas encore trouvée, surtout quand on voit que l'on jette un paquet de compresses alors qu'on en a utilisé qu'une seule sur 5 sous pretexte qu'elle ne sont plus stérile... Ca laisse perplexe

Par physaliss le 9 août 2007 à 07h56
Eh oui, le jetable rime avec

Eh oui, le jetable rime avec gaspillage mais surtout avec sécurité. Si il y a bien un domaine où il est préférable de prendre de telles précautions, c'est bien le milieu hospitalier. La lutte contre les maladies nosocomiales (infections contractées à l'hospital) est un effort qui doit être mené sans relache, sans rien laisser au hasard. Le jetable me semble ici bien justifié et préférable. Alors oui, biensûr, il existe des solutions pour recycler, mais elles demandent énormément de mains d'oeuvre (laver, conditionner, stériliser, vérifier la stérilisation...). ça pourrait effectivement créer des emplois mais comme chacun le sait le milieu hospitalier manque cruellement de personnel...après c'est une question de priorité : il vaut mieux du personnel soignant ou du personnel pour recycler ?
Une entreprise externe pourrait prendre en charge le recyclage...c'est peut-être une idée à creuser...

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !