Rappelez-vous Emma Peel et John Steed – les chers Avengers de notre enfance – qui succombaient sous les ondes maléfiques des méchants Soviétiques ! "Ah, les années soixante", "quelle représentation naïve", "c’était une autre époque"… 

  

Grossière erreur ! Ils étaient visionnaires : les ondes sont redevenues maléfiques !

 
Bien entendu, vous avez probablement suivi le feuilleton "téléphone portable" avec l’offensive orchestrée par David Servan-Schreiber et la contre-offensive  de l’Académie nationale de médecine.
 

Résultat immédiat : j’ai envoyé un mail à mes amis pour leur donner (enfin !) mon numéro de téléphone fixe (cela ravira accessoirement les radins du portable)… avec des réponses soulagées de ne pas être les seuls à avoir l'air ridicule.

 

Second émetteur diabolique : le micro-ondes qui trône dans ma cuisine et que je regarde maintenant d’un œil suspicieux.

 

Pourquoi tout ce qui rend la vie plus facile serait dangereux ou ultra-polluant ? Serait-ce un complot anti-libération de la femme ! Toujours est-il que j’essaie de me désintoxiquer et que c’est plus difficile que prévu…

 

Enfin, le wifi. En tant que "low-tech girl" et mère poule inquiète, j’ai interdit à mon homme de passer au wifi à la maison… ce qui l’a fait bien rire : notre appartement est déjà  parcouru par neuf réseaux wifi. Des études sont en cours mais en attendant...

 

Je crois que je vais finalement rejoindre mes amis grâce auxquels j’avais eu un beau fou rire, lorsqu’ils m’avaient expliqué, mi-figue mi-raisin, qu’ils songeaient à acheter un "triangle anti-ondes" assez ésotérique… ou devenir abstinente.

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte