Vous n’avez pas d’arrière-pensées, vous, lorsque vous souhaitez une bonne année 2009 aux gens que vous aimez ? Moi, si. J’avance dans cette année à reculons. Tant d’incertitudes, tant de difficultés prévisibles ! On ne pourrait pas directement passer à 2010 ? Pourtant, je vous assure que je n’ai aucune envie d’avoir une année de plus…

Le vrai sujet, c’est cette sensation de mutation profonde, de fin d’un monde. En effet, on retrouve couplés cette année deux phénomènes énormes et inédits :

-          Cette crise financière et économique si colossale qu’elle entraîne un effondrement des bases auxquelles nous étions depuis si longtemps habitués.

-          La crise climatique et environnementale si profonde qu’elle nous oblige à revoir radicalement notre manière de vivre et aussi notre mode de pensée.

A la fois effrayant et passionnant, comme un paquebot devant faire brusquement demi-tour (la première qui aura pensé au Titanic aura un gage…).

Changer, donc : non plus une fantaisie de bobo (voir le titre de ce blog) mais une nécessité générale. Inventer, vivre, penser autrement. Au final ça tombe bien, puisque notre planète n’en peut plus, et nos esprits, non plus.

Pour ne pas sombrer dans la morosité la plus noire, je vous propose une grande bourse aux idées (loufoques acceptées) : vos astuces écolo-bio pour vivre bien dans cette crise maudite.

Je commence :

- Faire copier 10 000 fois aux enfants (et à leur papa…) : "Je ferme la lumière quand je sors d’une pièce".

- "Pulls are beautiful".

- La méthode Coué : "Mon manteau de l’année dernière est super-tendance".

- I my bouillotte

- "C’est l’intention qui compte…"

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte