Envoyé Spécial sur les huiles essentielles

Publié le 2 novembre 2009 - Mis à jour le 24 janvier 2013

Jeudi 29 octobre a été diffusé sur France 2 un reportage d’Envoyé Spécial sur le « Business des Plantes ». On y traitait bien évidemment des huiles essentielles. Une fois de plus, comme pour son reportage précédent sur les cosmétiques bio, l’émission Envoyé Spécial n’a pas vraiment choisi d’informer le téléspectateur en toute neutralité et a pris l’option d’un reportage plus polémique,  un peu suspicieux et franchement anxiogène en ce qui concerne les huiles essentielles…

Vous avez été déjà quelques-uns à nous envoyer des mails pour nous exprimer soit vos craintes ( »dois-je avoir peur d’utiliser les huiles essentielles à présent sur mes enfants? »), soit votre indignation ( »j’utilise les huiles essentielles pour ma santé depuis des années avec succès et en toute confiance »).  Il est clair que le reportage de France 2 aura un impact non négligeable sur notre secteur d’activité qui pourtant fait de son mieux jour après jour pour démontrer à la population que la santé avec l’aromathérapie est un bienfait !

Afin de vous rassurer et de mieux vous informer, précisons les éléments suivants :

- Les huiles essentielles sont des trésors pour la santé, MAIS il est vrai que les huiles essentielles sont des complexes biochimiques puissants et qu’il convient de les utiliser avec la plus grande prudence. Et toujours en respectant les précautions d’utilisation. Nous répétons sans cesse qu’il faut agir selon les conseils d’un praticien de santé diplômé (pharmacien, médecin aromathérapeute qualifé). La lecture d’ouvrages spécialisés peut aider mais l’auto-médication est toujours déconseillée.

- Les huiles essentielles anti-infectieuses et anti-inflammatoires sont de précieux remèdes contre les bobos quotidiens et leur efficacité est démontrée dans de nombreuses études. Il ne s’agit pas de recettes de bonnes femmes ou « new age », et c’est pour cette raison qu’il vaut mieux faire confiance aux laboratoires ayant pignon sur rue.

Petits clins d’oeil :

- La lotion Esculape du laboratoire PhytosunAroms, incriminée dans le reportage, est un produit qui a aidé beaucoup de personnes à se prémunir des maux d’hiver. Elle ressemble un peu aux produits Aromaforce et Pranaforce du laboratoire Pranarôm. Tous ces produits sont des synergies d’huiles essentielles biochimiquement définies (HECT ou HEBBD). MAIS il est évident que ces produits sains doivent être utilisés raisonnablement et selon les précautions d’usage.

- Le docteur Pénoël est un bon thérapeute et nous le saluons bien.

- L’aromathérapie et la phytothérapie qui ont été décrites dans le reportage comme des « business juteux » sont certes des activités florissantes mais elles ne représentent rien, rien de rien, par rapport au poids gigantesque de l’industrie pharmaceutique allopathique.

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui font confiance à l’aromathérapie pour leur bien-être, et tous ceux qui en parlent avec raison et mesure autour d’eux.  Nous nous interrogeons sur les motivations de la presse grand public il est vrai, mais osons espérer que l’avenir des huiles essentielles sera un avenir serein, en toute complémentarité avec la médecine d’aujourd’hui.

Le site : www.pranarom.com

Pranarôm
Articles du thème Huile essentielle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par fsto le 5 novembre 2009 à 21h25
HE et vie quotidienne

Perso, j'utilse les HE depuis des années pour la maison, les soins, la voiture, ...
Si ceci est tant décrié par les médias, les politiques, les grands labo, c'est parce que cela ne leur rapporte rien. Au lieu de nous rabattre les oreilles avec leurs vaccins qui "nous" ont coûté des milliards (sans polémique aucune !) les grandes autorités de santé feraient bien de se pencher sur les bienfaits des HE sur la santé au quotidien. Car le retour aux sources passe aussi par celui de la nature, qui nous donne tant et que nous, nous ne soignons plus guère. Voilà, parole d'une jeune débutante dans le bio.

Par blanby le 6 novembre 2009 à 07h58
reportage envoyé spéciale

J'ai regardé plusieurs fois des reportages
sur envoyé spécial.
Ils ont énormément critiqués la naturopatie
le jus d'herbe,le jeune,etc.. j'etais très en colère.
Je suppose qu'ils y a des enjeux financiers
là dessous,c'est une emission très regardée
l'impact est énorme pour dénigrer la naturopatie.

Par dirashka le 6 novembre 2009 à 11h06
emission nul

mais oui, l'envoyé spécial a été financé par des lobbys, c'est évident! Personnellement, après cette emission sur le bio, je n'ai plus aucun envie de regarder cette emission, et je vous invite de faire la même chose. On prend les gens pour les moutons sans cerveau

Par lunazen le 18 novembre 2009 à 16h17
Ouverte et juste

Je ne suis pas pour la confrontation cependant je suis pour la discussion et je n'hésite pas à donner mon avis sur des sujets que je connais! Bien que me soignant le plus naturellement possible, je ne dénigre pas pour autant la médecine conventionnelle qui est bien utile dans certains cas. Pour moi, il est regrettable de prendre parti lors d'un reportage puisque l'on est censé rester neutre afin de laisser son libre arbitre aux téléspectateurs! Comme le dit Pranarôm, ainsi que les marques et praticiens HONNÊTES, les huiles essentielles parce qu'elles sont efficaces peuvent s'avérer dangereuses si elles ne sont pas utilisées comme il faut. Cependant, utilisées de la manière adéquate, elles sont tout aussi efficaces si ce n'est plus que certains médicaments de la pharmacie traditionnelle. Je me soigne surtout grâce à la phytothérapie, à l'aromathérapie et aux médecines douces et j'ai eu plus d'effets positifs qu'avec des médicaments classiques cependant si besoin, je fais appel à la médecine conventionnelle. Oui, le marché du bio, des médecines douces peut s'avérer "juteux" parce qu'il y a de la demande, mais moins juteux que les marchés faisant appel à des produits de synthèse coûtant moins chers et donc rapportant plus d'argent. Alors, bien sûr, si l'on veut faire plus de profit, on a intérêt à vendre plus de produits de synthèses et moins de naturels! La recherche du profit crée de la concurrence même si celle-ci est injuste et déloyale.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !