Interview Sylvie Hampikian

Publié le 15 septembre 2009 - Mis à jour le 30 octobre 2009

1. Qu'est-ce qui vous a donné envie de faire ce livre ?

Lorsque j’étais au collège, les professeurs me disaient toujours que j’étais faite pour suivre une filière littéraire car j’aimais écrire. Seulement, je ne m’intéressais qu’aux sciences... Mais les professeurs ont souvent raison ! C’est sans doute pour cela que j’ai écrit cet ouvrage conçu comme un livre d’histoires et de légendes, mais gardant une place pour les sciences, au travers des notions de botanique et de biologie. En fait, j’ai surtout voulu montrer que les soins et les rituels de beauté des femmes sont ancrés dans la culture, le mode de vie et l’environnement naturel des peuples du monde.

2. Votre livre est une véritable "enquête de beauté" à travers les âges, un travail d'historienne en somme ?

Historienne est un bien grand mot : je dirais plutôt curieuse et passionnée ! L’histoire avec un grand H, celle des traités et des batailles, je la laisse aux spécialistes. Ma lorgnette à moi, elle est dirigée vers l’histoire des femmes et de la féminité au quotidien, mais aussi vers celle des soins de beauté et de santé.

J’ai d’ailleurs chiné une petite collection d’ouvrages de recettes et de conseils de beauté de la fin du XXe aux années 70. Et grâce à internet, j’ai pu télécharger des ouvrages anciens remontant jusqu'au XVIIe siècle. Les lire est un réel ravissement ! Par ailleurs, mes filles et moi ayant des amies cosmopolites, je m’intéresse beaucoup aux traditions des femmes du monde. Et je n’ai jamais autant voyagé qu’en écrivant ce livre, sans pourtant quitter mon bureau...

3. Quelle est votre icône de beauté préférée ?

La Reine de Saba : pour son mystère (a-t-elle vraiment existé ?) et pour la beauté universelle du Cantique des Cantique, le chant d’amour que le roi Salomon lui aurait dédié. Elle est le symbole de la beauté féminine pour tout un continent ! Mais j’avoue aussi un faible pour les icones de la Renaissance italienne et pour les “demi-mondaines” de la Belle Epoque.

4. Quelle a été votre plus grande découverte ?

La poétesse Ono no Komachi. Symbole de la beauté parfaite au Japon, elle a aussi laissé des poèmes (haïkus) magnifiques, sensuels, extrêmement touchants, parlant de la Nature, des amours mortes et de la jeunesse passée.

5. Quelle est votre secret/recette de beauté préféré ?

Tout simplement la rose ! De l’eau de rose irremplaçable à la sublime essence, en passant par l’huile précieuse des pépins et par les pétales parfumés des fleurs du jardin avec lesquels on peut créer huiles macérés, masques, lotions...  : elle mérite bien le titre de reine des fleurs. Auquel j’ajouterais celui de meilleure amie des femmes ! Rien de surprenant à ce qu’on l’associe à Vénus.

Le secret des plus belles femmes du monde, Sylvie Hampikian. Editions Eyrolles.

En librairie, le 24 septembre 2009 et sur internet ici.

Prix: 25 €

Anne Ghesquière
Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 19 octobre 2010 à 18h15
Superbe ouvrage !

Un livre magnifique à avoir dans sa bibliothèque !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !